L'Empire en héritage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Empire en héritage est un roman uchronique de Serge Hayat publié en 2015 et édité par Allary Éditions[1].

L’œuvre est un récit initiatique centré sur le personnage du fils de Napoléon Ier, dont les aspirations le pousse à se lancer sur les traces de son père. Il est ainsi amené à faire la rencontre de plusieurs personnages historiques.

Résumé[modifier | modifier le code]

L'Empire en héritage relate la vie du duc de Reichstadt, surnommé l'Aiglon, fils de Napoléon Ier et de sa seconde épouse Marie-Louise d'Autriche, en imaginant ce qu'aurait été son destin s'il n'était pas mort de la tuberculose en 1821, à Vienne. Le texte est ainsi une uchronie qui prend certaines libertés quant à la version historique des faits. Par exemple, dans le roman Napoléon II naît en 1805 et Napoléon III en 1803[1]. L'intention de l'auteur était d'imaginer le parcours initiatique du fils de Napoléon, qui décide de marcher dans les traces de son père[2].

Le récit commence en 1821, alors que Napoléon II vit au château de Schönbrunn comme un prisonnier, sous l'égide de son grand-père François Ier d'Autriche. Il rêve de conquérir le trône de France. N'ayant pas connu son père, il tente d'en apprendre davantage sur celui-ci en fouillant la bibliothèque du château. Il réalise alors qu'il est le fils de Napoléon Ier. Par la suite, il parvient à quitter l'Autriche et à gagner Paris avec l'aide de complotistes qui voient en lui un moyen de prendre le pouvoir en France[3].

Après diverses péripéties, au cours desquelles il croise la route de figures historiques telles que Metternich, Talleyrand, Hudson Lowe ou Napoléon III, l'Aiglon se rend sur l'île Sainte-Hélène où séjourne son père[4].

Récompenses[modifier | modifier le code]

L'Empire en Héritage a reçu en 2016 le Prix des lecteurs du magazine Notre Temps, qui récompense le premier roman d'un auteur de plus de 50 ans[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b François-Guillaume Lorrain, « Pérégrinations romanesques de l'Aiglon », Le Point,‎ , p. 69
  2. A.M., « La vie imaginée du fils de Napoléon », Paris Match,‎ (lire en ligne)
  3. H.V.S.B., « Et l'Aiglon s'envola de prison », Le Soir,‎ , p. 46 (lire en ligne)
  4. Marie-Françoise Gihousse, « Le fils de Napoléon est bien vivant! », L'Avenir,‎ , p. 15 (lire en ligne)
  5. Isabelle Duranton, « Serge Hayat, lauréat du Prix des lecteurs Notre Temps 2016! », Notre Temps,‎ , p. 106 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]