L'Empereur de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'Empereur de Paris
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait d'Eugène-François Vidocq, ici âgé de 61 ans, par Achille Devéria

Réalisation Jean-François Richet
Scénario Éric Besnard
Acteurs principaux
Sociétés de production Mandarin Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre policier historique
Durée 120 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Empereur de Paris est un film policier historique français réalisé par Jean-François Richet, sorti en 2018. Il s’agit de la troisième collaboration entre le réalisateur Jean-François Richet et l'acteur Vincent Cassel après le diptyque L'Instinct de mort / L'Ennemi public nº 1 (2008) et Un moment d'égarement (2015).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Sous l'Empire, Eugène-François Vidocq, un voyou devenu une légende des bas-fonds parisiens pour ses évasions des plus grands bagnes du pays, est nommé à la tête de la « brigade de sûreté », un service de la police de Paris dont les membres sont d'anciens condamnés et dont le rôle est de s'infiltrer dans le « milieu ». En raison de ses résultats exceptionnels, il s'attire les foudres des policiers classiques, ainsi que de la pègre qui met sa tête à prix.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données Gaumont.

Production[modifier | modifier le code]

La titulaire du premier rôle féminin du film, Olga Kurylenko.

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le projet est révélé, en , par Vincent Cassel lors d'une interview où il explique : « C'est une histoire vraie. C'est une figure importante de la culture française même s'il n'est pas très connu. Ça raconte l'histoire de la France à ce moment, le Premier Empire, post-Révolution… Comment est-ce qu'on met Paris au pas… Napoléon était l'empereur de son Empire mais il n'était pas l'Empereur de Paris. C'est d'ailleurs pour cela que le film s'appelle ainsi pour désigner Vidocq[2]. »

Vincent Cassel retrouve le réalisateur Jean-François Richet, après le diptyque L'Instinct de mort / L'Ennemi public nº 1 (2008) et Un moment d'égarement (2015). Tous deux, ils avaient pourtant envisagé, en 2011, de faire un diptyque sur La Fayette, proche de la période de L'Empereur de Paris, mais le projet n'a pas abouti[3].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le [2]. Entre le 19 octobre et le 10 novembre 2017, des scènes seront tournées sur « La Base », l'ancienne base aérienne 217 située près de Brétigny-sur-Orge et du Plessis-Pâté dans l'Essonne[4],[5],[6].

La production s'est également installée dans les châteaux de Vaux-le-Vicomte et Fontainebleau en Seine-et-Marne[7] ainsi que dans la cathédrale Saint-Maclou de Pontoise[8].

Accueil[modifier | modifier le code]

Festival et sorties[modifier | modifier le code]

Le 3 novembre 2018, une avant-première mondiale a lieu lors de l'Arras Film Festival 2018, dans la ville natale de Vidocq, en présence de Vincent Cassel et Jean-François Richet[9]. À cette occasion, la municipalité d'Arras inaugure une rue « Eugène-François Vidocq », la plaque étant dévoilée par Vincent Cassel lui-même[10].

Critique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]