L'Appel du Chibougamau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Appel du Chibougamau
L'Histoire d'une région minière du Québec
Auteur Larry Wilson
Pays Drapeau du Canada Canada
Genre Roman autobiographique
Version originale
Langue anglais
Titre Chibougamau Venture : The Story of a Quebec Mining Field
Éditeur Chibougamau Publishing Co.
Lieu de parution Montréal
Date de parution 1952
Version française
Éditeur Thérien Frères Limitée
Lieu de parution Montréal
Date de parution 1956

L’Appel du Chibougamau (sous-titré L'Histoire d'une région minière du Québec) est un roman autobiographique de l’écrivain et prospecteur minier Larry Wilson publié en 1956 aux éditions Thérien Frères Limitée. Il est publié originalement en anglais sous le nom de Chibougamau Venture : The story of a Quebec mining field le 26 novembre 1952[1]. Le livre en français fait l’objet d’une réimpression en 2006, 50 ans après sa publication originale[2].

Résumé[modifier | modifier le code]

Larry Wilson raconte une version quelque peu romancée de son passage à Chibougamau de 1949 à 1952. Comme il le dit lui même : «J’ai contracté comme tous ceux de Chibougamau, la fièvre de l’or.[3]»  Il fait part au lecteur de ses activités de prospection, de ses rencontres et d’évènements qui marquent le développement de la région. Le roman se termine en 1952 soit la même année où Chibougamau devient officiellement une municipalité instituée.

Larry Wilson a un souci de garder des traces de l’histoire de la région en mettant à la fin de son livre une liste nommant tous les géologues, ingénieurs miniers et prospecteurs qui ont développé Chibougamau.

Couverture[modifier | modifier le code]

La couverture du livre en français est un dessin du Rainbow Lodge, campement que fait construire Larry Wilson en 1950 à la Baie de Bateman où se rencontres le lac Chibougamau et le lac aux Dorés[4].

Chapitres[modifier | modifier le code]

Le livre se compose de cinq chapitres :

  1. L'Appel du Chibougamau
  2. La Maison de Louis Hémond
  3. Rainbow Lodge
  4. L'Épopée de l’Ungava
  5. Le Vieux Moulin

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C.-E. Parrot, « Aventures d’un «reporter vagabond» au lac Chibougamau », Le Soleil,‎ (lire en ligne)
  2. Marie-Ève B. Bernard, « Réentendre l'appel du Chibougamau », La Sentinelle, Chibougamau,‎ , p. 9
  3. Larry Wilson, L'Appel du Chibougamau, Thérien Frères Limitée, (lire en ligne), p.73
  4. Hector Besner, Les Wilson de Coteau-du-Lac : ombres et lumière, Société d’histoire de Coteau-du-Lac, , 314 p. (ISBN 978-2-9805068-5-7)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Larry Wilson, L’Appel du Chibougamau, Montréal, Thérien frères limitée, , 184 p.