L'Anse-Saint-Jean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Jean.
L’Anse-Saint-Jean
Image illustrative de l'article L'Anse-Saint-Jean
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay–Lac-Saint-Jean
Subdivision régionale Le Fjord-du-Saguenay
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Lucien Martel[1]
2013 - 2017
Constitution
Démographie
Gentilé Anjeannois, oise
Population 1 225 hab. (2014)
Densité 2,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 13′ 59″ Nord, 70° 12′ 18″ Ouest
Superficie 50 678 ha = 506,78 km2
Divers
Code géographique 94210
Localisation
Localisation de L'Anse-Saint-Jean dans Le Fjord-du-Saguenay
Localisation de L'Anse-Saint-Jean dans Le Fjord-du-Saguenay

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
L’Anse-Saint-Jean

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
L’Anse-Saint-Jean

L'Anse-Saint-Jean est une municipalité de village du Québec au Canada. Elle est située dans la municipalité régionale de comté du Fjord-du-Saguenay dans la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Elle a une population de plus de 1 200 habitants. La municipalité est membre de la Fédération des Villages-relais du Québec et de l'Association des plus beaux villages du Québec.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

L'Anse-Saint-Jean est située dans la municipalité régionale de comté du Fjord-du-Saguenay dans la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean au Québec[2]. Le village est situé dans une vallée enclavée au cœur du fjord du Saguenay.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , la municipalité de canton de Saint-Jean est constituée à partir d'un territoire non organisé. En 1981, celle-ci change de nom et de statut pour devenir la municipalité de L'Anse-Saint-Jean[3].

Le , L'Anse-Saint-Jean a déployé une innovation juridique dans un but surtout touristique en élisant le roi Denys Ier de l'Anse par référendum, se déclarant de fait la première monarchie municipale d'Amérique et devenant ainsi une micronation[4].

Administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
1 250 1 155 1 088 1 208 -
(Sources : Recensement du Canada)

Le rencement de 2011 a dénombré 1 208 habitants à L'Anse-Saint-Jean[5].

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'Anse-Saint-Jean fait partie de l'Association des plus beaux villages du Québec et de la Fédération des Villages-relais du Québec. Il est possible d'y pratiquer plusieurs activités estivales et hivernales telles que le ski alpin au mont Édouard, la randonnée pédestre, la randonnées en raquettes, l'équitation, la randonnée en traîneau à chien et la croisière.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

L'Anse-Saint-Jean possède deux monuments notables : un pont couvert et une église. Le pont couvert de L'Anse-Saint-Jean était reproduit au verso des billets de 1 000 $ du Canada de 1954 à 1992 (les billets de 1 000 $ n'existent plus au Canada)[6].

Jumelage[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Rivière-Éternité Mont-Valin Rose des vents
Lalemant N Petit-Saguenay, Sagard
O    L'Anse-Saint-Jean    E
S
Lac-Pikauba Mont-Élie

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Russel Bouchard, « L'Anse Saint-Jean : 150 ans d'histoire », Cahiers de Saguenayensia : histoire des municipalités, Société historique du Saguenay, no 1,‎
  • Laurent-Yves Simard, L'Anse-Saint-Jean, son histoire et ses valeureux combats, Les Éditions du Patrimoine, , 446 p.

Lien externe[modifier | modifier le code]