L'Année épigraphique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Année épigraphique  
Titre abrégé AE
Discipline épigraphie (essentiellement latine et grecque)
Langue Français
Publication
Maison d’édition PUF (Paris) (France)
Période de publication 1888 à aujourd'hui
Fréquence Annuelle
Indexation
ISSN (papier) 0066-2348
ISSN (web) 2492-0509
Liens

L'Année épigraphique est une revue annuelle française d'épigraphie, créée en 1888 par René Cagnat.

Historique[modifier | modifier le code]

René Cagnat est alors professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d'épigraphie et antiquités romaines. Il est assisté pour la création de la revue par Jean-Guillaume Feignon. La revue est d'abord liée à la Revue archéologique, jusqu'au numéro daté de 1964, puis est devenue une publication autonome des PUF bénéficiant d'une subvention du CNRS.

Description[modifier | modifier le code]

L'Année épigraphique (abrégée AE) recense les inscriptions découvertes chaque année concernant le monde romain, essentiellement en latin ou en grec, et parues dans les périodiques spécialisés en France et à l'étranger. Elle est d'abord diffusée par l'opérateur JSTOR, puis sur le portail Cairn.

La revue organise un colloque pour son premier centenaire, qui s'est tenu à Paris du 19 au 21 octobre 1988 et a fait l'objet d'une publication en 1990.

Rédaction[modifier | modifier le code]

Les anciens rédacteurs de la revue sont Alfred Merlin, Jean Gagé, Marcel Le Glay, Hans-Georg Pflaum, Pierre Wuilleumier et André Chastagnol. Depuis 1992, Mireille Corbier est directrice de la revue[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « L'Année épigraphique — La rédaction de la publication », sur anneeepigraphique.msh-paris.fr, (consulté le 21 février 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Actes du colloque international du centenaire de l'Année Épigraphique, PUF, , 360 p. (ISBN 978-2-13-042781-0).

Liens externes[modifier | modifier le code]