L'Animal que donc je suis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Animal que donc je suis
Auteur Jacques Derrida
Pays France
Genre Philosophie
Éditeur Galilée
Collection La philosophie en effet
Date de parution 2006
Nombre de pages 218
ISBN 2718606932

L'Animal que donc je suis est un livre du philosophe Jacques Derrida publié en 2006 aux éditions Galilée.

Le livre[modifier | modifier le code]

L'Animal que donc je suis est le dernier livre publié par Derrida à titre posthume. Ce livre a été édité par Marie Louise Mallet à partir de textes et d’enregistrements de conférences données à Cerisy.

Le livre est séparé en quatre chapitres : son premier chapitre, «L'animal que donc je suis», qui donne son titre à l'ensemble (et qui fait entendre tant le verbe être que le verbe suivre), est connu : il est paru dans le recueil des actes du colloque de Cerisy, L'Animal autobiographique[1]. Le troisième, «Et si l'animal répondait ?», a été insérée dans le Cahier de l'Herne consacré au philosophe[2]. Le deuxième et le quatrième chapitre (la transcription de l'enregistrement sur Heidegger), sans titres, sont inédits[3].

Le thème du livre est le statut de l’animal dans la philosophie moderne et contemporaine. Derrida y examine successivement les œuvres de Descartes, Kant, Levinas, Lacan et Heidegger.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Louise Mallet (dir.), L'Animal autobiographique, Paris, Galilée, , 576 p.
  2. Marie-Louise Mallet et Ginette Michaud (dir.), Cahier de l'Herne. Jacques Derrida, Paris, L'Herne,
  3. Derrida, foi d'animal, Liberation Mars 2006

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]