L'Ange vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Ange vert est un groupe de rock celtique d'Île-de-France. Leur musique mélange diverses influences musicales telles que le jazz, le blues, les musiques du monde, le hard rock et les musiques de Bretagne (Alan Stivell, Tri Yann, Ar Re Yaouank)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

L'Ange Vert est créé en 1989 par les frères Archan (Stéphane et Christophe) et Éric Vasse. Le groupe mélange déjà thèmes traditionnels et rock, chants de marins et danses bretonnes. Le groupe édite une première cassette auto-produite, Renaître ou Disparaître, en 1993. Il est alors composé de 9 musiciens. Mais la formule est trop lourde et le groupe se stabilise bientôt à cinq (avec Eric Daniel et Bruno Rouillé).

En 1995, ils enregistrent leur premier CD, Le Sang des hommes, produit par le label Blue Silver, . L'Ange-Vert puise son inspiration dans les traditions irlandaises et bretonnes, en utilisant le son du violon, des flûtes et bombardes, du uilleann pipes de Loïc Taillebrest. Grâce à une bonne énergie scénique, L'Ange-Vert connaît un franc succès partout où ils se produisent. Cela les amène dès 1996 à participer au 26e Festival interceltique de Lorient et Festival de Cornouaille de Quimper, ainsi que sur la scène du Bataclan à Paris[2].

Le deuxième album, Les Armes de Bretagne, est produit en 1997 par le label de rock progressif Musea[3]. Les cinq musiciens défendent une vision nouvelle de la musique bretonne, qu'ils rappellent dans le premier morceau Les Armes de Bretagne, « être Breton ne s'inscrit pas uniquement dans une logique géographique, les exilés communiquent souvent la passion qui fait la force culturelle de la Bretagne »[4]. Ainsi, l'album propose une combinaison traditionnel/moderne, exprimée dans différents thèmes comme la célèbre chanson qui suit, Me zo ganet e kreiz ar mor (« Je suis né au-milieu de l'océan ») de Yann-Ber Kalloc'h ou Sur les traces de John Silver.

Le troisième album studio, Tempête et Châtiments, sort en 1999. Enchaînant les scènes, L'Ange Vert sort peu après un disque live, Vol de Nuit[3]. Le groupe est dissous en 2001.

Composition[modifier | modifier le code]

Membres ponctuels[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'Ange Vert en concert ce soir », Le Télégramme, 17 avril 1997
  2. Historique sur lamusiqueceltique.sparfel.net
  3. a et b Chronique d'album sur Ethnotempos
  4. Ronan Abiven, « Les Armes de Bretagne », Trad Magazine, no 57,‎ , p. 71
  5. "Vol de nuit" sur le site du label Musea

Liens externes[modifier | modifier le code]