L'Ancre de miséricorde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Ancre de miséricorde est un roman de Pierre Mac Orlan publié en 1941 aux éditions Émile-Paul. Il s'agit du dernier des romans d'aventures maritimes publiés par l'écrivain, à la suite de À bord de L'Étoile Matutine (1921) et des Clients du Bon Chien jaune (1926). Comme pour ses deux prédécesseurs, l'action se situe au XVIIIe siècle.

Résumé[modifier | modifier le code]

L'histoire commence à Brest en 1777. Le jeune Yves-Marie Morgat (surnommé Petit Morgat), fils d'un shipchandler de la rue de Siam, est élève au collège des Jésuites, et aspire à entrer dans l'armée du roi, tout en rêvant d'aventures au grand large. Un personnage mystérieux et distingué se présentant sous le nom de Jérôme Burns, qui s'est attiré la sympathie du père d'Yves-Marie, tente de mettre l'adolescent en garde contre les dangers de l'aventure, dont l'expérience lui a appris qu'elle est toujours décevante. Mais, par l'entremise de Jean de la Sorgue, un pensionnaire du « Grand collège » (le bagne de Brest), Yves-Marie se laissera aller à vouloir transformer le rêve en réalité, et tous deux se lanceront à la recherche de Petit Radet, un pirate redouté que l'on a longtemps cru mort, et tenteront de percer son secret.

Circonstances de publication[modifier | modifier le code]

Le roman d'aventures dans l'œuvre de Mac Orlan[modifier | modifier le code]

Éditions[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Le roman a été adapté à la télévision à deux reprises :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Archives de l'INA », sur ina.fr, (consulté le 9 décembre 2014)
  2. « Base de Données de films français avec images » (consulté le 9 décembre 2014)