L'Agent secret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Agent secret (homonymie).

L'Agent secret
Auteur Joseph Conrad
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Roman
Version originale
Langue Anglais britannique
Titre The Secret Agent
Éditeur Methuen
Date de parution 1907
Version française
Traducteur Henry-D. Davray
Éditeur Mercure de France
Lieu de parution Paris
Date de parution 1912
Nombre de pages 446
Chronologie

L'Agent secret (The Secret Agent) est un roman écrit par Joseph Conrad.

Historique[modifier | modifier le code]

L'Agent secret (The Secret Agent) est publié en volume à Londres chez Methuen, à New York chez Harper and Brothers en septembre 1907[1].

Analyse[modifier | modifier le code]

Le sujet est l'histoire noire et comique des espions, terroristes, anarchistes et agents provocateurs d'une puissance étrangère non nommée (mais ressemblant à la Russie) dans les ruelles mal famées de Londres au début du XXe siècle. Le personnage principal est Verloc, agent secret infiltrant le milieu anarchiste, impliqué dans un ambitieux plan terroriste qui aboutit à poser une bombe à l'observatoire royal de Greenwich. Les autres personnages sont la femme de Verloc Winnie, le frère de celle-ci Stevie, les anarchistes Ossipon et Michaelis et le préfet adjoint de la police de Londres.

Conrad s'est inspiré d'un fait divers réel. Un Français, Martial Bourdin, fut tué en 1894 devant l'Observatoire de Greenwich par la bombe qu'il transportait[2].

Selon le FBI, les actes d'Unabomber viendraient en partie de sa lecture du roman L’Agent secret[3]

Traductions en français[modifier | modifier le code]

Adaptations au cinéma[modifier | modifier le code]

Le roman fut adapté à la télévision et au cinéma à de nombreuses reprises.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sylvère Monod, L'Agent secret - Notice , in Conrad, Œuvres – III, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade (1987), pp. 1215-1255 (ISBN 9782070111282)
  2. Histoire du Terrorisme sous la direction de Gérard Chaliand et Arnaud Blin, Bayard 2004, p. 493
  3. Cécile Dehesdin, « Luka Rocco Magnotta : les tueurs fans de pop culture », sur Slate,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Simon Leys, Joseph Conrad et l'Agent secret in Le Studio de l'inutilité, Paris, Flammarion, 2012; Flammarion, Champs essais, 2014.

Externes liens[modifier | modifier le code]