L'Affaire Jésus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec L'Incident Jésus.

L'Affaire Jésus
Auteur Andreas Eschbach
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Roman
Science-fiction
Version originale
Langue Allemand
Titre Der Jesus-Deal
Date de parution 2014
ISBN 978-3-431-03900-9
Version française
Traducteur Pascale Hervieux
Éditeur L'Atalante
Collection La Dentelle du cygne
Lieu de parution Nantes
Date de parution
Type de média Livre papier
Nombre de pages 636
ISBN 978-2841727551
Chronologie

L'Affaire Jésus (titre original : Der Jesus-Deal) est un roman de science-fiction d’Andreas Eschbach, paru en 2014 en Allemagne puis traduit en français et publié par les éditions L'Atalante le 22 avril 2016. Il est la suite du roman Jésus vidéo paru en 1998. Le roman est divisé en 48 chapitres et 6 annexes d'une ou deux pages.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'époque tourmentée du début du XXIe siècle est interprétée par Samuel Barron, un extrémiste chrétien américain, comme un signe avant-coureur de la fin des temps et de l’Harmaguédon. Ayant récupéré la cassette vidéo objet de la course-poursuite du roman Jésus vidéo, il souhaite envoyer une expédition dans le passé pour faire appliquer un plan mystérieux concernant Jésus-Christ.

Principaux personnages[modifier | modifier le code]

  • Samuel Barron : milliardaire américain, extrémiste chrétien évangéliste
  • Isaak Barron : fils aîné de Samuel
  • Mickael Barron : fils cadet de Samuel
  • Stephen Foxx : l'un des héros (déjà croisé dans Jésus vidéo)
  • Judith Foxx : épouse de Stephen (déjà croisée dans Jésus vidéo)
  • Ami : ex-petit ami de Judith
  • John Kaun : chef d'entreprise (déjà croisé dans Jésus vidéo)
  • Bethany Kaun : épouse de John
  • Kathleen Kaun : la fille de John et de Bethany
  • Eric Whitewater : chef d'entreprise
  • Lazarus Walker (pseudonyme de James Ryan) : détective privé, homme de main (déjà croisé dans Jésus vidéo)
  • Gerald DenHaag : gouverneur de la Caroline du nord, évangéliste
  • Boris Demidov : scientifique russe, créateur de la machine à voyager dans le temps
  • Dr Truong : médecin qui soigne Kathleen Kaun
  • Mark Seymour
  • Joanthan Hawthorne : avocat
  • Mark Walvoord : camarade de Mickael (brun et maigre)
  • Roger Hunt : camarade de Mickael (il lui manque l'auriculaire)
  • Jeremy Taylor : camarade de Mickael (il a les cheveux blonds)
  • Tom Davies : camarade de Mickael

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

L'Affaire Jésus vue par Mickael Barron[modifier | modifier le code]

Lorsque le roman commence, le milliardaire Samuel Barron fait voler par des hommes de main la cassette-vidéo sur laquelle on voit Jésus Christ, jadis filmé par un voyageur temporel. Samuel a deux fils : Isaak, l'aîné, et Mickael, le cadet âgé de 15 ans.

Un soir, une violente altercation a lieu entre Isaak et son père. Isaak quitte précipitamment la maison familiale pour une raison que Mickael ignore. Est-ce en lien avec la cassette-vidéo ? Revoyant son frère avant son départ, ce dernier révèle à Mickael qu'il a visionné la cassette et qu'elle a changé sa vie. Il lui demande de faire le serment qu'il ne la visionnera jamais. Mickael promet, mais reste dans l'ignorance de la raison de la dispute et du départ de son frère.

Mickael sait que son père est un chrétien extrémiste, dont les principaux amis sur le plan spirituel sont les évangélistes. Il se renseigne sur eux, et tombe par hasard sur le nom de John Specter, le fondateur de la True Church, une petite communauté évangélique en Grande-Bretagne au milieu du XXe siècle (le nom de John Specter reviendra en fin de roman).

Au fil des semaines et des mois, Mickael est de plus en plus intrigué par le comportement de son père et par ses projets concernant la cassette. Il en vient même à placer un dispositif d'écoute dans le bureau de son père. Le jour où ce dispositif d'espionnage est découvert, il n'ose pas se dénoncer. Samuel, croyant qu'un domestique est l'auteur du forfait, décide alors de licencier l'intégralité de ses domestiques.

Finalement, Mickael apprend deux choses importantes, l'une concernant son frère, l'autre les projets de son père.

Concernant son frère, il apprend par la mère, qui lui révèle un secret, qu'Isaak habite à Los Angeles. Elle lui propose d'aller le rencontrer en secret. Mickael se précipite à Los Angeles où il découvre son frère mourant, atteint du sida. C'est en visionnant la cassette-vidéo qu'Isaak avait compris qu'il ne devait plus refouler son homosexualité et qu'il devait l'assumer. Ayant révélé à son père cette homosexualité, il n'a pas été surpris de constater que Samuel, en raison de sa religion, le considérait désormais comme un démon, atteint par le péché le plus monstrueux qui soit. Il s'est donc enfui de la maison familiale en raison du rejet du patriarche. Aujourd'hui, atteint du sida, il est sur le point de mourir, et c'est pour cela qu'il a contacté la mère en secret. Très peiné, Mickael retourne à la maison. Il apprend quelques jours après le décès d'Isaak.

S'agissant des projets de Samuel, Mickael apprend de la bouche de son père qu'il est effectivement en possession de la précieuse cassette-vidéo. Samuel a aussi la certitude que le voyage dans le temps est possible (ce point sera évoqué dans la section 4). Il a donc chargé un scientifique russe de haute volée, Boris Demidov, de construire une machine à voyager dans le temps. Le plan de Samuel est simple : une équipe constituée de cinq hommes jeunes va se rendre en Palestine, vers l'an 30, et ira rencontrer Jésus Christ. Les voyageurs temporels seront munis de camescopes et de cassettes identiques à celle retrouvée dans Jésus vidéo. Ainsi, l'une de ses cassettes sera un jour retrouvée, deux mille ans plus tard. Il s'agit donc de faire en sorte que la fameuse cassette-vidéo atteigne le premier siècle, filme le Christ et soit transmise à travers le temps.

Samuel explique à Mickael que le projet, très secret, sera opérationnel dans sept années. Cela laisse le temps à Mickael de se préparer dans les meilleures conditions possibles à faire le voyage temporel avec quatre autres camarades. Ils devront connaître l'araméen, le grec ancien et la latin, et être capables de s'exprimer dans ces langues et d'engager des dialogues.

Le long apprentissage de Mickael peut donc commencer.

L'Affaire Jésus vue par John Kaun[modifier | modifier le code]

Depuis son intervention essentielle dans Jésus vidéo, John Kaun a radicalement changé. Il a visionné la vidéo et a relativisé le sens de sa vie. Il a démantelé son empire de presse et de télévision. Il a décidé de se contenter de diriger une entreprise fabriquant des chips de betteraves. Il a divorcé et s'est remarié avec Bethany ; le couple a eu une petite fille, Kathleen.

Un jour où il fait des courses, il croise un jeune homme qu'il reconnaît aussitôt : le jeune homme se trouvait sur la cassette-vidéo qu'il avait visionnée quelques années auparavant. Il faut dire que le jeune homme est reconnaissable : il a sur sa joue une tache de vin en forme de feuille de vigne. John est désemparé : il vient de croiser un homme qui a été en présence du Christ deux mille ans avant. Il en déduit que le jeune homme est un voyageur temporel. Et comme ce jeune homme était nettement visible sur le film, cela signifie qu'il y avait au minimum deux voyageurs temporels : l'un qui tenait le camescope, l'autre était le jeune homme à la tache-de-vin. Il y a donc une équipe, et par conséquent un projet de voyage dans le temps. Et puisque le jeune homme est là, cela signifie que le voyage n'a pas encore eu lieu.

John Kaun ne s'est pas trompé : il a effectivement croisé Tom Davies, l'un des cinq membres de l'équipe formée par Samuel Barron pour le voyage dans le temps. Tom se rendait chez un dermatologue réputé pour faire effacer, grâce au laser, sa tache-de-vin.

Kaun engage des recherches pour retrouver Tom. Mais au cours de sa recherche, amené à questionner la dermatologue, il apprend par le plus grand des hasards que sa petite fille est atteinte d'une leucémie aiguë très grave.

Les vies de Kaun et de son épouse basculent subitement : ils doivent s'occuper 24 h sur 24 de leur fille, astreinte à une chimiothérapie intense. Puis la petite fille est placée plusieurs mois en chambre stérile. Les médecins ne voient qu'une seule solution pour la sauver : procéder à une greffe de moëlle osseuse. Mais il apparaît que Kaun, qui a des ancêtres amérindiens, a un groupe de moëlle très rare. Sa fille n'a qu'une infime chance de trouver un donneur de moëlle compatible.

Kaun pense alors à une solution désespérée : accompagner avec Kathleen les voyageurs temporels jusqu'à l'époque de Jésus, rencontrer celui-ci et demander à Jésus de guérir la fillette. Il lui faut donc retrouver le plus rapidement possible le jeune homme à la tache-de-vin.

Grâce à ses moyens financiers, il engage un détective privé qui, au bout de quelques semaines, parvient à déterminer l'identité de Tom et à suspecter ses liens avec la famille Barron. Le détective découvre aussi que Samuel Barron et son fils son désormais en Israël.

Kaun revoit aussi Stephen Foxx et Judith. Il leur fait part de ses soupçons concernant le plan de Samuel Barron en lien avec la machine à voyager dans le temps.

Kaun se rend ensuite en Israël. Il y rencontre Mickael Barron et lui explique ce qu'il a déduit. Il sollicite de faire partie du voyage. Mickael lui répond que c'est totalement impossible : la machine a été élaborée pour transporter cinq hommes, et le poids total de l'expédition a été calculé au gramme près. Il fait une promesse solennelle à Kaun : dès son retour, il va tout mettre en œuvre pour sauver la fillette.

Alors que l’équipe de jeunes gens est sur le point d'entreprendre le voyage temporel, Kaun apprend qu'une solution nouvelle en matière de greffe de moëlle osseuse a vu le jour en Grande-Bretagne. Quittant Israël, il se rend immédiatement en Europe. Il accepte de se faire prélever de la moëlle osseuse pour qu'elle serve pour guérir sa fille.

Juste avant de subir l'intervention, il fait le tri dans ses papiers personnels. Il demande à sa secrétaire d'envoyer des documents précieux à Stephen si jamais il devait décéder.

L'opération chirurgicale a lieu. Kaun décède durant l'intervention.

L'Affaire Jésus vue par Stephen et Judith[modifier | modifier le code]

Avant de mourir, Kaun avait eu le temps de reprendre contact avec Stephen Foxx et son épouse Judith. Ils ne s'étaient plus revus depuis les aventures relatées dans Jésus vidéo. Il leur confie ses craintes s'agissant de Samuel Barron : ce dernier projette sûrement d'envoyer une équipe de jeunes gens à l'époque de Jésus, dans le but de ramener le Messie à l'époque actuelle.

Mais Kaun a une autre crainte : Samuel Barron peut penser, en tant que chrétien évangéliste et fondamentaliste, que le retour de Jésus ne peut avoir lieu que si l'Harmaguédon a eu lieu auparavant sur Terre. Qu'est-ce que cela implique ? Eh bien, tout simplement une Troisième guerre mondiale ! Or les États-Unis sont actuellement engagés sur la voie d'une élection présidentielle dont l'aboutissement est l'élection d'un nouveau président d'ici un an. Kaun est persuadé que Samuel Barron mettra son immense fortune à la disposition de Gerald DenHaag, un homme politique aussi fondamentaliste que lui. Si Gerald DenHaag devient président, ne risque-t-il pas de fomenter les conditions d'une guerre mondiale ? Kaun précise sa pensée : l'Harmaguédon devant selon la Bible avoir lieu au Proche-Orient, la guerre mondiale devrait « partir » d'Israël. Selon Kaun, le scénario de Samuel Barron est le suivant : victoire de DenHaag aux primaires du parti républicain, élection de DenHaag à la présidence des États-Unis, développement des tensions au Proche-Orient, guerre mondiale entre Chrétiens et Musulmans partout sur la planète, échanges de missiles nucléaires, envoi de l'équipe des voyageurs temporels au Ier siècle, retour des voyageurs temporels avec Jésus-Christ, instauration du Royaume de Dieu sur Terre (dans l'optique de Barron, selon Kaun).

Stephen et Judith sont assez embarrassés par les pensées de John Kaun. Ce dernier les quitte et n'en entendent plus parler. Au fil des mois, ils constatent que les primaires républicaines sont tendues et que DenHaag a le vent en poupe. Néanmoins, contrairement aux « prévisions » de Kaun, DenHaag perd les primaires. Keyes devient le candidat des Républicains pour la présidentielle, et l'homme est plutôt un modéré. L'élection a lieu et Keyes est élu président des États-Unis. Il nomme un autre modéré en qualité de vice-président. DenHaag est nommé par Keyes secrétaire au commerce. Apparemment, les prévisions de Kaun ne se sont pas réalisées, au grand soulagement de Stephen et Judith.

Quelques mois après l'élection de Keyes, son vice-président doit démissionner en raison d'une affaire sexuelle impliquant une relation homosexuelle avec un adolescent. Keyes nomme DenHaag vice-président.

Après le décès de Kaun, Stephen et Judith reçoivent un colis envoyé par la secrétaire de John Kaun, qui appliquait là les instructions de son patron en cas de décès. Stephen et Judith ne savent pas quoi faire du volumineux colis ; ils le rangent dans un placard.

Judith est contactée par son ancien compagnon, Ami. Elle se rend en Israël, où elle constate que les tensions inter-religieuses ont repris dans une grande intensité. Quelques jours après, le beau-frère de Judith disparaît dans des circonstances mystérieuses. L'homme travaillait pour le Mossad. Stephen s'apprête à rejoindre Judith lorsqu'il apprend que Keyes a été victime d'un attentat : grièvement blessé et dans l'impossibilité d'assumer ses fonctions, il est remplacé pour un temps indéterminé par le vice-président Gerald DenHaag. Cette tentative d'assassinat ressemble étrangement à l'assassinat du président Kennedy en 1963.

Stephen consulte alors les documents envoyés par Kaun après son décès, et découvre des renseignements essentiels concernant les projets de Samuel Barron. Stephen, estomaqué, prend en photo nombre de ces documents et se rend immédiatement en Israêl pour retrouver Judith et empêcher le plan de Barron. Quand il arrive en Israël, il découvre un Proche-Orient en proie à d'intenses tensions entre Israéliens et Palestiniens, mais aussi entre Israël et la Syrie, la Jordanie, l'Iran. Des provocations diverses, des violations d'espace aérien, ont lieu de part et d'autre, y compris de la part des États-Unis. Le vice-président met les forces armées des États-Unis en DEFCON-2.

Au bout de quelques jours, et notamment grâce aux documents de Kaun, Stephen acquiert la certitude que Samuel Barron est à l'origine d'un plan épouvantable. Il s'agit de faire piloter à distance un avion Boeing et de le précipiter sur la mosquée al-Aqsa. Cet édifice religieux est l'un des principaux monuments religieux musulmans, et sa destruction ne manquera pas d'aviver les tensions politico-religieuses intenses. Un point de non-retour sera atteint et une guerre mondiale s'ensuivra nécessairement. Barron a prévu de laisser des indices laissant penser que cet attentat a été commis par des juifs extrémistes.

Stephen, aidé par des amis, se met à la recherche du poste de pilotage de l'avion. Après diverses recherches, ils localisent in extremis le lieu et l'investissent. L'homme qui pilote l'avion s'apprête à le faire écraser ; il est tué ; l'avion est « repris en main » et on le fait crasher dans le désert.

Tout se termine pour le mieux. L'avion est écrasé, la mosquée a été sauvée. Peu après, le président Keyes recouvre ses forces, revient à la Maison-Blanche et évince DenHaag. Les tensions s'apaisent. Le monde est sauvé. Stephen et Judith se disent qu'ils ont évité une guerre mondiale, et que personne ne le sait…

L'Affaire Jésus vue par Samuel Barron[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960, Samuel Barron avait suivi un programme éducatif organisé par une association fondamentaliste chrétienne. Il devait aller en Suède pour y propager le christianisme. Il s'était donc mis à apprendre le suédois. Un soir, alors qu'il se trouvait en plein désert américain avec sa voiture, il avait rencontré une jeune femme surgie de nulle part. La jeune femme, en état de choc, était suédoise et disait s'appeler Liv. Il l'avait amenée à l'hôpital et elle était décédée le lendemain. Or la jeune femme avait dans son sac à main un livre d'économie sur la situation économique de la planète de 1950 à 1990. Cet ouvrage indiquait l'histoire économique des principaux pays industrialisés (et spécialement celle des États-Unis) durant cette période. Prudemment, Samuel Barron avait utilisé les informations données dans ce livre pour jouer en Bourse. Au bout de vingt ans, il était devenu milliardaire grâce à cette connaissance du futur (il gagnait « à tous les coups »). En 1994, il avait appris la disparition en Suède d'une jeune femme prénommée Liv. C'est à ce moment-là qu'il avait acquis la certitude que le voyage dans le temps existait et que sa rencontre avec Liv en 1964 résultait d'un voyage temporel involontaire de la jeune femme.

De 1964 à 1994, puis au-delà de cette date, il avait acquis la conviction que la rencontre avec Liv n'était pas due au hasard, mais évidemment le fruit de la volonté divine : Dieu avait voulu lui démontrer l'existence du voyage dans le temps et lui donner les moyens de s'enrichir. Pourquoi ? Pour préparer la venue du Messie à la fin des temps. C'est pourquoi Samuel Barron, en entendant parler de la cassette-vidéo sur laquelle le Christ était filmé, avait « compris le dessein de Dieu ». Barron était donc prédestiné à créer une machine à voyager dans le temps, à envoyer une équipe de voyageurs temporels jusqu'au Ier siècle, à faire filmer le Christ avec la cassette-vidéo qui sera retrouvée presque deux mille ans plus tard. Barron a supposé aussi que la volonté de Dieu était de faire advenir la fin des temps, et que Barron était l'Élu chargé d'organiser les conditions de l'Harmaguédon.

Tout ceci explique les actions de Samuel Barron depuis toutes ces années : le vol de la cassette-vidéo, la création d'une machine à voyager dans le temps, la préparation de Mickael et de ses quatre camarades pour le voyage temporel, l'aide apportée à DenHaag durant les primaires républicaines, la création volontaire de tensions au Proche-Orient, l'assassinat du président Keyes afin que DenHaag prenne le pouvoir, l'envoi d'un avion sur la mosquée Al-Aqsa. Le but était effectivement de créer les conditions d'éclatement d'une guerre mondiale dont la fin devait coïncider avec le retour de Jésus-Christ, prélude de l'instauration du Royaume de Dieu sur Terre. John Kaun, lors de son entretien avec Stephen et Judith, avait deviné juste.

Alors que les tensions augmentent au Proche-Orient, Samuel Barron supervise avec Boris Demidov le départ des voyageurs temporels. L'expédition a lieu. Il est prévu que les voyageurs temporels ne reviendront pas quelques minutes ou quelques heures après leur départ, mais 42 mois après, comme l'a prévu la Bible.

Après le départ des voyageurs temporels, il prépare les modalités de l'écrasement de l'avion sur la mosquée Al-Aqsa. L'échec l'atteint de plein fouet : comment Dieu pourrait-il avoir abandonné ?

Samuel Barron décide de tenter un « dernier coup » : paralyser les capacités informatiques de défense des États-Unis en espérant que la vulnérabilité du pays entraînera une attaque contre les États-Unis. Il contacte un hacker ukrainien de haut niveau. L'homme vient en Israël et accepte le marché. Peu après son départ, Samuel Barron est fait prisonnier par des membres du Mossad : en réalité, le hacker était un agent secret israélien, chargé de déterminer les intentions exactes de Barron. Ce dernier a d'ailleurs été condamné à mort par un tribunal secret militaire israélien, et le chef du commando annonce à Samuel Barron que lui et ses hommes sont venus pour mettre en œuvre la sanction. Samuel Barron est exécuté, d'une manière telle que lors de la découverte de son corps le lendemain, tout le monde puisse croire à un suicide.

Dénouement et révélations finales[modifier | modifier le code]

Les cinq voyageurs temporels envoyés au Ier siècle ne sont jamais revenus au XXIe siècle. Personne ne sait ce qu'il s'est passé ni ce qu'ils sont devenus. Ceci a d'ailleurs posé des problèmes pour le règlement de la succession de Samuel Barron : en cours de divorce d'avec son épouse, celle-ci n'avait plus droit à sa fortune. Isaak est mort, et Mickael, jamais revenu du voyage temporel, avait disparu pour ses contemporains. Les biens de Barron ont donc été dévolus à l'État américain.

Quelques années se passent. Tous les événements décrits précédemment semblent n'être qu'un vieux souvenir.

Un jour, Bethany Kaun range les affaires de son époux. Elle découvre un DVD. Elle le visionne. Immédiatement, elle contacte Stephen et Judith : ils doivent impérativement regarder le film.

Stephen et Judith viennent donc voir Bethany, et tous trois visionnent le film. Il s'agit d'un entretien entre Kaun et Mickael Barron. Mickael évoque le voyage temporel. Les cinq compagnons étaient effectivement arrivés en Palestine alors que Jésus prêchait dans la campagne cananéenne. Ils l’avaient rencontré ; ils l'avaient suivi dans son périple. Ils étaient à Jérusalem lorsque Jésus a chassé les marchands du Temple ; ils étaient aussi dans la ville quand Jésus a été arrêté et a été condamné à mort par Pilate. Ils ont assisté au début de la Passion du Christ. Bouleversé par la souffrance de Jésus, Mickael avait voulu retourner à la machine temporelle, laquelle était aussi une machine à voyager dans l'espace, afin d’« enlever » Jésus avant qu'il ne soit crucifié. Ses compagnons l'avaient suivi et avaient ordonné à Mickael de n'en rien faire : si la crucifixion n'a pas lieu, Jésus ne mourra pas, les péchés du monde ne seront pas rachetés et la Résurrection ne pourra pas intervenir. En fait, Mickael, par son émotion confinant à une folie passagère, risquait d'entraîner un bouleversement historique inimaginable. Mickael, en état de transe, avait malgré tout voulu mettre à exécution son projet, et une bagarre avait eu lieu dans la cabine de pilotage de la machine. Il avait même sorti un revolver et tiré un peu au hasard. Les jeunes gens avaient alors perdu le contrôle de la machine à voyager dans le temps, et Mickael avait été involontairement projeté en Grande-Bretagne en 1940.

Habillé selon la mode vestimentaire du Ier siècle, sans argent, sans biens, Mickael était terriblement embarrassé : qu'allait-il devenir ? En 1940, il n'était évidemment pas né et son père Samuel était enfant aux États-Unis. Il découvre alors qu'il a « atterri » à proximité du petit village de Barnford. Or grâce à la lecture de la biographie d'un certain John Specter (cf. supra, section L'Affaire Jésus vue par Mickael Barron), Mickael sait que les habitants du village avaient été prévenus par Specter que le village serait bombardé par la Luftwaffe le lendemain. Or Mickael a surgi à Barnford le 12 août 1940, veille du bombardement. Il se renseigne et apprend qu'aucun John Specter ne vit dans le village ni dans les environs. Et si John Specter, c'était lui ? En dépit du paradoxe temporel évident, il avertit les habitants du risque avéré d'un bombardement le lendemain[1]. Compte tenu de son habillement, de son accent américain, de sa manière de faire, les gens du village le croient et évacuent les lieux. Le lendemain, le village est bombardé, comme l'a prédit « John Specter ». Mickael se glisse alors dans la peau de John Specter : il devient pasteur, et plus tard fonde la congrégation évangélique True Church. Il sait que sa biographie sera lue un jour par lui-même adolescent.

Connaissant la marche du monde pour les soixante prochaines années, Mickael Barron/John Specter investit des sommes dans des entreprises prometteuses (IBM, Rank Xerox, etc), et comme son père l'avait fait (ou plutôt le fera), il devient très riche. Il se crée donc secrètement une grand fortune et l'emploie à faire le bien dans le monde. Il lance des programmes de recherche sur la leucémie. C'est lui qui a fait avertir Kaun, quelques jours avant le voyage temporel, qu'un nouveau traitement est envisageable en matière de moëlle osseuse.

Concernant John Kaun, justement, le visionnage du DVD permet d'apprendre que Kaun avait volontairement sur-évalué son état de santé. S'il avait rempli le questionnaire médical en répondant sincèrement, jamais l'intervention n'aurait été pratiquée. Il s'est résolu à faire don de sa moëlle osseuse pour sa fille en sachant qu'il allait trouver la mort.

Le film visionné par Stephen, Judith et Bethany se termine par une déclaration de Mickael qui explique à Kaun qu'après la bagarre dans la machine à voyager dans le temps, il n'a plus jamais revu ses camarades d'expédition, ni n'en jamais entendu parler. Sans doute ont-ils été envoyés en d'autres époques ?

Le roman se termine par quelques pages qui donnent la réponse à l'interrogation de Mickael. Ses compagnons ont effectivement été propulsés à différentes époques dans le temps : Jeremy Taylor est devenu le médecin du premier empereur chinois ; Roger Hunt s'est retrouvé 70 millions d'années dans le passé au temps de l'ère tertiaire ; Mark Walvoord a été envoyé au début du XVIe siècle en Écosse.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Le chapitre 32[2] débute par un extrait de l'article Principe de cohérence de Novikov paru sur Wikipédia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le paradoxe tient au fait que Mickael sait qu'un bombardement aura lieu pour l'avoir lu dans un livre qui relatera sa vie. Mais l'information, en tant que telle, provient du néant.
  2. Page 391 de l'édition éditée par L'Atalante en avril 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Articles généraux
Œuvres de fiction
  • Sur le risque d'une guerre mondiale évitée de justesse : Wargames (1983) ; Treize jours (2000).
  • Sur le fait qu'un personnage profite d'un magazine paru dans le futur pour tenter de s'enrichir dans le présent : Retour vers le futur (1983).
  • Sur un voyageur temporel qui se rend au Ier siècle pour y rencontrer Jésus-Christ : Voici l'homme de Michael Moorcock (1969).
  • Sur un homme politique fanatique qui risque d'utiliser ses pouvoirs de président des États-Unis pour faire éclater une guerre mondiale : Dead Zone (roman - 1979) ; Dead Zone (film - 1983).

Liens externes[modifier | modifier le code]