L'Œil d'or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Œil d'or (homonymie).
L'Œil d'or
Repères historiques
Création
Fiche d’identité
Statut éditeur indépendant
Siège social Paris  (France)
Langues de publication Français
Site web l'Œil d'or

L'Œil d'or est une maison d'édition française indépendante fondée en décembre 1999 par Jean-Luc André d'Asciano[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

L'Œil d'or publie de la fiction américaine (dont les fictions de Mark Twain, dans des nouvelles traductions de Freddy Michalski), des ouvrages autour des arts de la scène (Loïe Fuller, Josef Nadj, Sidi Larbi Cherkaoui, Antonia Baher, etc.) de l'architecture (textes de Claude Parent), de l'urbanisme (en étroit collaboration avec l'université Paris-Est-Marne-la-Vallée/École des Ponts Paris Tech et la Cité internationale universitaire de Paris), des textes du Moyen Âge, des textes critiques, des documents (tels les témoignages des survivants de la catastrophe de Courrières ou les minutes du premier procès de violences faites par des adultes à des mineurs pupilles de l'état – affaire des Vermiraux) et quelques inclassables.

Les éditions publient 5 titres par an, pour des tirages se situant entre 1 000 et 5 000 exemplaires.

Elles assurent aussi la diffusion-distribution des éditions Van Dieren, Ab Irato, Ritagada, La Barque (revue) et Harpo &.

Titres[modifier | modifier le code]

Architectures et urbanisme[modifier | modifier le code]

Documents et mémoires[modifier | modifier le code]

Essais littéraires[modifier | modifier le code]

Arts de la scène[modifier | modifier le code]

Fictions[modifier | modifier le code]

Catalogues et monographie[modifier | modifier le code]

Textes du Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]