L'étoile (AOC)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Étoile.

L'étoile
Image illustrative de l’article L'étoile (AOC)
vignoble de l'étoile (Jura)

Désignation(s) L'étoile
Appellation(s) principale(s) l'étoile[1]
Type d'appellation(s) AOC-AOP
Reconnue depuis 1937
Pays Drapeau de la France France
Région parente vignoble du Jura
Localisation Jura
Climat tempéré continental avec influence montagnarde
Superficie plantée 56 hectares[2]
Cépages dominants savagnin B et chardonnay B[3]
Vins produits blancs, jaunes et de paille
Production 2 345 hectolitres[2]
Rendement moyen à l'hectare maximum 60 à 72 hectolitres par hectare en blanc
20 hectolitres par hectare pour les vins de paille

L'étoile[1] est un vin d'appellation d'origine contrôlée produit autour de L'Étoile, dans le vignoble du Jura.

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Période moderne[modifier | modifier le code]

Période contemporaine[modifier | modifier le code]

Ce vin a obtenu une AOC en 1937. Depuis 2001 le mousseux produit sur la zone ne peut plus s’appeler l’étoile car il est englobé dans l’appellation crémant-du-jura. Le cahier des charges de l'appellation a été publié au Journal officiel le 17 octobre 2009 [4]

Étymologie[modifier | modifier le code]

L'appellation tire son nom des cinq collines entourant le village de l'Étoile ainsi que des très nombreux fossiles d'étoiles de mer concentrés sur cette zone[5].

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Il est produit sur quatre communes : L'Étoile, Plainoiseau, Quintigny et Saint-Didier.

Géologie et orographie[modifier | modifier le code]

Le sous-sol est constitué de marnes rouges et grises.

Climatologie[modifier | modifier le code]

Vignoble[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

Le vin de l’étoile se vinifie uniquement en blanc et en jaune : vin blanc, vin jaune et vin de paille. Le vignoble couvre 75 hectares.

Encépagement[modifier | modifier le code]

Les cépages autorisés sont le chardonnay, le poulsard, le trousseau et le savagnin pour les vins blancs et le savagnin exclusivement pour les vins jaunes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine.
  2. a et b Le guide Hachette des vins 2010, Paris, Hachette, , 1402 p. (ISBN 978-2-01-237514-7), page 679
  3. Le code international d'écriture des cépages mentionne la couleur du raisin de la manière suivante : B = blanc, N = noir, Rs = rose, G = gris.
  4. | Décret du 14 octobre 2009.
  5. | Site officiel des vins du jura.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]