L'Éternité plus un jour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec L'Éternité et Un Jour.

L'Éternité plus un jour
Auteur Georges-Emmanuel Clancier
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Éditions Robert Laffont
Date de parution 1969
Nombre de pages 696

L'Éternité plus un jour est un roman de Georges-Emmanuel Clancier publié en 1969 aux Éditions Robert Laffont et ayant reçu le prix des libraires l'année suivante[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

« L'éternité plus un jour » est une expression issue de la comédie de Shakespeare Comme il vous plaira. Il s'agit de la réponse d'Orlando à celle qu'il aime, Rosalinde et qui lui demande combien de temps il disposera d'elle.

Ainsi, dans le roman de Clancier, le personnage d'Henri Verrier imagine qu'il lui faut « l'éternité plus un jour » pour vivre entièrement son amour avec Élisabeth, une jeune actrice, et pour libérer, avec ses amis, du sombre monde tels qu'il le voit de leurs yeux de vingt ans. Mais, à la fin du récit qui évoque les rêves, les désirs, les espoirs, les luttes, les tourments d'une génération des années 1930-1939 à 1968, le héros déclarera : « Ma vie, l'amour, notre vie n'aura été qu'un seul jour sans l'éternité, sans cette éternité de tendresse ; de juste joie qui nous était promise et nous a été volée »[2].

Ce roman a été qualifié de « comédie centrée sur la rivalité fraternelle avec désir de meurtre explicite[3] ». Dans ses mémoires, Georges-Emmanuel Clancier rattache l'écriture de ce roman à des souvenirs d'enfance rue de l'Observatoire, à Limoges[4],[5].

Éditions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Arlette Albert-Birot, Michel Décaudin, Georges-Emmanuel Clancier, passager du siècle: actes du colloque de Cerisy, 2003, p. 141, 175-182 (longue étude sur le roman) (Lire en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Journal de l'année, Larousse, 1970, p. 212 ; Adrien Jean Quentin Beuchot, Bibliographie de la France, Volume 159, no 1, Partie 2, 1970, p. 23
  2. Catalogue des éditions Gallimard, L'éternité plus un jour, édition définitive augmentée d'une postface de l'auteur, collection La petite vermillon no 226, La Table Ronde, 2005
  3. Arlette Albert-Birot et Michel Décaudin (dir.), Georges-Emmanuel Clancier, passager du siècle, actes du colloque de Cerisy, Presses universitaires de Limoges, 2003, p. 175.
  4. « Pourquoi Georges-Emmanuel Clancier avait fait de l'Observatoire de Limoges le centre de son roman L’Éternité plus un jour », Le Populaire du Centre, le 4 juillet 2018.
  5. Georges-Emmanuel Clancier, Le Temps d'apprendre à vivre - Mémoires 1935-1947, Albin Michel, 2016, 560 p.