L'Énigme des Blancs-Manteaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Énigme des Blancs-Manteaux
Auteur Jean-François Parot
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman policier historique
Éditeur Lattès
Date de parution 2000
Type de média Livre
Nombre de pages 430
ISBN 2-7096-2037-5
Série Nicolas Le Floch
Chronologie

L'Énigme des Blancs-Manteaux est un roman policier historique de Jean-François Parot publié en 2000. Ce titre inaugure la série des enquêtes criminelles se déroulant au XVIIIe siècle du commissaire Nicolas Le Floch.

Résumé[modifier | modifier le code]

En 1761, le commissaire Lardin, chef de Nicolas, a disparu rue des Blancs-Manteaux depuis le vendredi. Le lieutenant général Sartine lui donne une lettre de mission pour enquêter et lui adjoint Bourdeau.

Semacgus, médecin de la morgue, révèle que son esclave Saint Louis a disparu vendredi aussi alors qu'il était dans un tripot avec Lardin qui eut une algarade avec Descart. Semacgus affirme qu'avec Descart, ils sont amants de Louise Lardin. Grâce à une déposition, Nicolas retrouve des restes humains à Montfaucon avec des objets de Lardin. Descart est tué. Louise chasse Nicolas. Bourdeau capture le malfrat Bricart et tue son compère.

Grâce à l'empreinte de son pilon, Nicolas établit que ce sont eux qui ont déposé le cadavre à Montfaucon. Bricart se pend. Ils trouvent le corps de Lardin dans sa cave. Nicolas tue Mauval au tripot où il séquestrait Marie, fille de Lardin. Il établit que le corps de Montfaucon était Saint Louis tué par Bricart pour Louise. Lardin a été empoisonné par Louise et Mauval. Louise se tue. Ranreuil meurt à Herbignac et se reconnaît père de Nicolas. Louis XV nomme Nicolas commissaire au Châtelet.

Adaptation pour la télévision[modifier | modifier le code]

Le roman a été adapté à la télévision en 2008 sur France 2 dans la série Nicolas Le Floch[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]