L'Âtre périlleux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis L'Âtre Périlleux)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Âtre périlleux est un roman anonyme en vers, écrit sans doute vers le milieu du XIIIe siècle[1],[2], qui est lié à la légende arthurienne. Il fait partie d'un groupe de livres (avec Sire Gauvain et le chevalier vert, La Demoiselle à la mule, Le Chevalier à l'épée, et en partie Les Merveilles de Rigomer) dont le héros est Gauvain, le neveu du roi Arthur, devenu le type du "bon chevalier", doté de toutes les vertus et modèle insurpassable.

Le roman joue sur le thème de l'anonymat qui revient souvent dans les romans arthuriens. Gauvain part à l'aventure en ayant perdu son nom : un faux Gauvain portant le même écu lui a ravi son identité. Il doit partir, inconnu pour tous, en quête de lui-même et de cet usurpateur qu'il doit vaincre en duel pour reconquérir son nom.

Manuscrits[modifier | modifier le code]

Début du manuscrit 1433 français de la BnF.
  • Chantilly, Bibliothèque et Archives du Château, 472 , f. 57r-77v.
    • Le titre dans ce manuscrit est Li atres perilleus (cas sujet singulier). Aucun titre dans les deux autres.
  • Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 1433, f. 1r-60r.
    • Ce manuscrit est le seul à contenir l'épisode la Rouge Chité (la Cité rouge), édité et décrit par Maulu dans sa rédaction « La Rouge chité ».
  • Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 2168, f. 1r-45r.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

éditions modernes
  • (de) Der gefahrvolle Kirchhof, publié dans Archiv für das Studium der neueren Sprachen und Literaturen. 1868. Édition anonyme du manuscrit 2168 français de la BnF dans une revue linguistique en allemand.
    • Incomplète, parce que le manuscrit est illisible dans plusieurs places. Disponible en ligne. Disponible en ligne sur Internet Archive.
  • L'Âtre périlleux, roman de la Table Ronde édité par Brian Woledge, Paris, Champion (Les classiques français du Moyen Âge, 76), 1936.
  • (it) Maulu, Marco, « La Rouge chité, l’episodio ritrovato dell’Âtre périlleux. Con edizione critica ». 2003.
    • Transcription de la partie du manuscrit 1433 français de la BnF qui concerne la Cité rouge, épisode absent des deux autres manuscrits. Elle est disponible sur le site de L’Université de Sassari.
  • (en) Charue, Marie-Lise G, The Perilous Cemetery (L'Atre Perilleux): A text edition (1998). Édition du manuscrit de Chantilly. Thèse doctorale.
traductions
  • (fr) Danielle Régnier-Bohler, La Légende arthurienne - le Graal et la Table Ronde, Paris, 1989, Robert Laffont, « coll. Bouquins », (ISBN 2-221-05259-5).
  • (en) The Perilous Cemetery (L'âtre périlleux), trad. ang. Nancy B. Black, New York et London, Garland (Garland Library of Medieval Literature, 104), 1994.
  • (en) Three Arthurian Romances: Poems from Medieval France, translated with an introduction and notes by Ross G. Arthur, London, Dent, 1996.
comptes rendus
  • Gaston Paris, Le cimetière périlleux dans Histoire littéraire de la France, tome 30, 1888. Pages 78-82, disponible en ligne sur Internet Archive.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • L’atre perilleux sur Archives de littérature du moyen âge. Laurent Brun et al., Dernière mise à jour le 8 mars 2018.
  • L’âtre perilleux sur Dictionnaire Étymologique de l’Ancien Français. Heidelberger Akademie der Wissenschaften.

Notes[modifier | modifier le code]