Kyle Edmund

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kyle Edmund
Image illustrative de l’article Kyle Edmund
Kyle Edmund à Roland-Garros en 2018.
Carrière professionnelle
2012
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Naissance (24 ans)
Johannesburg
Taille 1,88 m (6 2)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Fredrik Rosengren
Gains en tournois 4 604 622 $
Palmarès
En simple
Titres 1
Finales perdues 1
Meilleur classement 14e (08/10/2018)
En double
Titres 1
Finales perdues 0
Meilleur classement 151e (28/01/2019)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 1/16 1/16 1/8
Double - - 1/32 -
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 1 (2015)

Kyle Edmund, né le à Johannesburg, est un joueur de tennis britanno-sud-africain, professionnel depuis 2012.

Carrière[modifier | modifier le code]

Ses parents quittent l'Afrique du Sud lorsqu'il a 3 ans et s'installent dans le Yorkshire où il commence le tennis sur le tard à 10 ans. Il est né d'un père gallois et d'une mère sud-africaine.

Il remporte le tournoi de double junior de l'US Open 2012 et de Roland-Garros 2013 avec le Portugais Frederico Ferreira Silva.

Il débute sur le circuit en avril 2010 dans un tournoi Futures où il perd 0-6, 0-6.

En 2013, il reçoit une invitation pour les tournois d'Eastbourne et du Queen's à Londres lors de la saison sur gazon. Au Queen's, il passe le premier tour contre Kenny de Schepper et accroche Gilles Simon 6-7, 6-7.

En 2015, il remporte trois tournois Challenger : à Hong Kong, Binghamton et Buenos Aires, ce qui lui permet d'intégrer le top 100 mondial.

Fin 2015, il est sélectionné pour la première fois dans l'équipe de Grande-Bretagne de Coupe Davis lors de la finale contre la Belgique. Lors de son premier match face au no 1 Belge David Goffin, il entame la partie de manière idéale en remportant les deux premiers sets avant de s'effondrer et perd finalement la rencontre (6-3, 6-1, 2-6, 1-6, 0-6)[1]. Il fait partie des joueurs ayant débuté en Coupe Davis lors d'une finale, comme Feliciano López en 2003 ou encore Paul-Henri Mathieu en 2001.

2016-2017. Entrée dans le top 50[modifier | modifier le code]

En 2016, Kyle Edmund réalise sa première performance à l'US Open où il bat sèchement au premier tour le Français Richard Gasquet, 15e mondial (6-2, 6-2, 6-3) en 1 h 40, signant l'une de ses plus grandes victoires en carrière[2]. Puis il confirme en battant les Américains Ernesto Escobedo (7-5, 6-4, 6-4) et John Isner, 21e mondial (6-4, 3-6, 6-2, 7-65), en 2 h 43, signant ainsi son premier huitième de finale en Grand Chelem. Il affronte le no 1 mondial, Novak Djokovic[3], mais perd sèchement (2-6, 1-6, 4-6) en 1 h 55 de jeu, réalisant malgré tout un bon tournoi[4].

À Pékin, il sort des qualifications et atteint les quarts de finale. Il passe les Espagnols Guillermo García-López et le 18e mondial, Roberto Bautista-Agut (6-4, 4-6, 6-4) avant de chuter contre son compatriote et no 2 mondial, Andy Murray (69-7, 2-6). En indoor, il signe sa première demi-finale sur le circuit à Anvers. Dans la semaine, il vainc Illya Marchenko en deux tie-breaks, puis la tête de série numéro 2, David Ferrer (6-1, 3-6, 7-63), après Andreas Seppi (6-3, 6-4), mais tombe contre le futur vainqueur du tournoi, le Français Richard Gasquet (6-3, 5-7, 2-6)[5].

En 2017, au premier tour de la Coupe Davis contre les Canadiens, il s'incline pour son premier tour (4-6, 1-6, 63-7) face à Vasek Pospisil. Puis il permet à son équipe de passer en quart de finale en battant Denis Shapovalov, disqualifié dans la 3e manche après une balle dans le visage de l'arbitre[6].

Il atteint le 3e tour à Roland-Garros après des victoires sur Gastão Elias et Renzo Olivo en trois sets, avant de chuter contre le bon serveur Kevin Anderson (7-66, 64-7, 7-5, 1-6, 4-6) après avoir mené deux sets à un.

Sur le ciment américain, il atteint deux demi-finale, d'abord à Atlanta en battant la tête de série numéro 1, Jack Sock (6-4, 6-1) et perdant contre Ryan Harrison (7-65, 3-6, 4-6). Puis à Winston-Salem, issu des qualifications, il bat notamment Daniil Medvedev (2-6, 6-2, 7-66) et Steve Johnson (5-7, 6-3, 6-3). Il s'incline ensuite en 1 h 52 (6-1, 5-7, 3-6) face à Damir Džumhur fatigué de son parcours. À l'US Open, il bat à nouveau Steve Johnson (7-5, 6-2, 7-64) avant d'abandonner dans la 4e manche face à Denis Shapovalov au 3e tour.

Enfin en indoor à Vienne, il atteint sa première demi-finale d'ATP 500. Il bat David Ferrer (6-2, 7-65), le qualifié Dennis Novak dans un match indécis de trois tie-breaks, puis Jan-Lennard Struff (6-2, 7-5). Mais il tombe face au Français Lucas Pouille (7-67, 4-6, 3-6) aux portes de la finale[7].

2018. Premier titre ATP, première demi-finale en Grand Chelem à Melbourne, intégration du top 15 et no 1 anglais[modifier | modifier le code]

En 2018, à Brisbane il s'achemine jusqu'en quart de finale, après des victoires encourageantes contre Denis Shapovalov et Chung Hyeon. Mais il tombe contre le 3e mondial, Grigor Dimitrov (3-6, 7-63, 4-6). À l'Open d'Australie, Edmund vainc la tête de série numéro 11 et finaliste de l'US Open 2017 Kevin Anderson (64-7, 6-3, 3-6, 6-3, 6-4) au terme d'un match de quatre heures de jeu[8]. Il défait ensuite facilement Denis Istomin en trois manches puis Nikoloz Basilashvili en cinq sets et 3 h 35 de jeu[9]. En huitième de finale, il bat Andreas Seppi en 2 h 57 et au terme d'une rencontre serrée dans les deux premiers sets pour atteindre son premier quart de finale[10]. Il réalise ensuite un exploit en battant le no 3 mondial, Grigor Dimitrov (6-4, 3-6, 6-3, 6-4) en 2 h 49 pour se qualifier pour la première fois en demi-finale d'un Grand Chelem[11],[12]. Pour une place en finale, il affronte le géant croate et 6e mondial Marin Čilić[13]. Edmund passe néanmoins à côté de son match, trop crispé et nerveux par l'événement. Il s'incline sèchement (2-6, 64-7, 2-6) en 2 h 18 où le combat n'aura duré qu'un set[14].

Son beau parcours à l'Open d'Australie, lui permet tout de même de percer facilement le top 30 du classement ATP[15]. Un passage remarqué qui lui permet de faire un bond de 23 places au classement ATP, passant de la 49e à la 26e place mondiale à l'issue du tournoi, son meilleur classement en carrière[16].

Il rebondit en avril avec le tournoi du Maroc à Marrakech en atteignant facilement sans perdre de set sa première finale en carrière après une victoire sur Richard Gasquet en demie[17]. Finalement il s'incline sèchement (2-6, 2-6) contre le revenant Pablo Andújar sur la dernière marche[18]. En mai au Masters de Madrid, il bat facilement Daniil Medvedev au 1er tour, puis vainc pour la première fois Novak Djokovic (6-3, 2-6, 6-3) alors tête de série numéro 10[19]. Il enchaîne en battant le 10e mondial, David Goffin (6-3, 6-3) pour atteindre les quarts de finale[20]. Au terme d'un match à rebondissements, il s'incline (5-7, 7-66, 4-6) contre Denis Shapovalov et met fin à sa belle semaine[21]. Au Masters de Rome, il atteint les 1/8 en passant Lucas Pouille (6-2, 7-63) mais tombant contre le futur finaliste et 3e mondial, Alexander Zverev (5-7, 611-7) dans un match intéressant et accroché[22]. À Roland-Garros, il atteint le 3e tour mais perd contre Fabio Fognini après avoir mené deux manches à une (3-6, 6-4, 6-3, 4-6, 4-6) après 3 h 34 de jeu[23].

Sur gazon au tournoi d'Eastbourne, il défit et bat pour la première fois Andy Murray (6-4, 6-4) alors 156e mondial[24], mais s'incline au tour d'après en quart contre Mikhail Kukushkin. il atteint à nouveau le 3e tour d'un Grand Chelem à Wimbledon en prenant un set contre Novak Djokovic[25].

Il rebondit sur la tournée asiatique avec une demi-finale à Pékin en passant avec autorité Peter Gojowczyk, difficilement le qualifié Matteo Berrettini (7-5, 62-7, 7-5) et un autre qualifié, Dušan Lajović. Il s'incline (66-7, 4-6) face au futur vainqueur, le Géorgien Nikoloz Basilashvili[26]. Au Masters de Shanghai, il se qualifie pour les quarts de finale sans perdre de set en passant Filip Krajinović, Andreas Seppi et Nicolás Jarry[27]. Il s'incline en deux sets (4-6, 4-6) contre l'Allemand Alexander Zverev[28].

La semaine suivante sur la surface indoor au tournoi d'Anvers, il se qualifie pour la finale en battant Albert Ramos-Viñolas facilement en tant que tête de série numéro 1, puis profite de l'abandon de Ilya Ivashka avant de vaincre (6-3, 6-4) le Français Richard Gasquet[29]. Au terme d'une finale âpre et à suspense, l'Anglais s'impose (3-6, 7-62, 7-64) en 2 h 29 de jeu pour s'adjuger le premier titre de sa carrière face à Gaël Monfils[30].

2019[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 15-10-2018 Drapeau : Belgique European OpenAnvers ATP 250 612 755  Dur (int.) Drapeau : France Gaël Monfils 3-6, 7-62, 7-64 Parcours

Finale en simple[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 09-04-2018 Drapeau : Maroc Grand-Prix Hassan IIMarrakech ATP 250 501 345  Terre (ext.) Drapeau : Espagne Pablo Andújar 6-2, 6-2 Parcours

Titre en double messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Partenaire Finalistes Score
1 30-04-2018 Drapeau : Portugal Millennium Estoril Open
 Estoril
ATP 250 501 345  Terre (ext.) Drapeau : Royaume-Uni Cameron Norrie Drapeau : Pays-Bas Wesley Koolhof
Drapeau : Nouvelle-Zélande Artem Sitak
6-4, 6-2 Parcours

Finale en double[modifier | modifier le code]

Aucune

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2013 1er tour (1/64) Drapeau : Pologne Jerzy Janowicz
2014 1er tour (1/64) Drapeau : Autriche A. Haider-Maurer
2015 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Steve Johnson 2e tour (1/32) Forfait 1er tour (1/64) Drapeau : Ukraine A. Dolgopolov
2016 1er tour (1/64) Drapeau : Bosnie-Herzégovine Damir Džumhur 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis John Isner 1er tour (1/64) Drapeau : France Adrian Mannarino 1/8 de finale Drapeau : Serbie Novak Djokovic
2017 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne P. Carreño-Busta 3e tour (1/16) Drapeau : Afrique du Sud Kevin Anderson 2e tour (1/32) Drapeau : France Gaël Monfils 3e tour (1/16) Drapeau : Canada Denis Shapovalov
2018 1/2 finale Drapeau : Croatie Marin Čilić 3e tour (1/16) Drapeau : Italie Fabio Fognini 3e tour (1/16) Drapeau : Serbie Novak Djokovic 1er tour (1/64) Drapeau : Italie Paolo Lorenzi
2019 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych

N.B. : à droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2013 1er tour (1/32)
Drapeau : Royaume-Uni Jamie Baker
Drapeau : Espagne D. Marrero
Drapeau : Italie A. Seppi
2014 1er tour (1/32)
Drapeau : Ukraine S. Stakhovsky
Drapeau : Espagne R. Bautista
Drapeau : Pays-Bas I. Sijsling
2015 1er tour (1/32)
Drapeau : Royaume-Uni E. Corrie
Drapeau : Biélorussie S. Betov
Drapeau : Biélorussie A. Bury
2016 1er tour (1/32)
Drapeau : Royaume-Uni James Ward
Drapeau : Argentine F. Delbonis
Drapeau : Argentine D. Schwartzman
2017 1er tour (1/32)
Drapeau : Portugal João Sousa
Drapeau : Inde Purav Raja
Drapeau : Inde Divij Sharan

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2013 1er tour (1/32)
Drapeau : Canada E. Bouchard
Drapeau : Suède Sofia Arvidsson
Drapeau : Danemark Frederik Nielsen

N.B. : le nom de la partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2016 1er tour
Drapeau : Argentine Guido Pella
2e tour
Drapeau : Serbie N. Djokovic
1er tour
Drapeau : Canada S. Diez
2e tour
Drapeau : Suisse S. Wawrinka
2017 2e tour
Drapeau : Serbie N. Djokovic
1er tour
Drapeau : États-Unis J. Donaldson
2e tour
Drapeau : Espagne R. Nadal
2e tour
Drapeau : Argentine J. M. del Potro
1er tour
Drapeau : Espagne D. Ferrer
1er tour
Drapeau : Portugal João Sousa
2e tour
Drapeau : Croatie Marin Čilić
2e tour
Drapeau : États-Unis Jack Sock
2018 2e tour
Drapeau : Israël Dudi Sela
2e tour
Drapeau : États-Unis F. Tiafoe
1er tour
Drapeau : Italie A. Seppi
1/4 de finale
Drapeau : Canada D. Shapovalov
1/8 de finale
Drapeau : Allemagne A. Zverev
1er tour
Drapeau : Argentine Schwartzman
2e tour
Drapeau : Canada D. Shapovalov
1/4 de finale
Drapeau : Allemagne A. Zverev
2019 1/8 de finale
Drapeau : Suisse R. Federer
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis John Isner
1er tour
Drapeau : Argentine Schwartzman

N.B. : sous le résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters
Jeux olympiques
Masters 1000
500 Series
250 Series
Coupe Davis
# K.E. Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 no 49 Drapeau : Australie Open d'Australie 2018 Dur Drapeau : Bulgarie Grigor Dimitrov no 3 1/4 6-4, 3-6, 6-3, 6-4
2 no 22 Drapeau : Espagne Madrid 2018 Terre battue Drapeau : Belgique David Goffin no 10 1/8 6-3, 6-3

Classements ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Rang en simple 568 en augmentation 376 en augmentation 193 en augmentation 102 en augmentation 45 en diminution 50 en augmentation 14
Rang en double 1526 - 717 - 847 - 174

Source : (en) Classements de Kyle Edmund sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « David Goffin a eu du mal face à Kyle Edmund en finale, mais la Belgique commence par une victoire », sur Eurosport,
  2. « Richard Gasquet éliminé d'entrée par Kyle Edmund », sur Eurosport,
  3. « Edmund sort Isner pour rejoindre Djokovic en huitième », sur Eurosport,
  4. « Novak Djokovic en quart de finale après sa victoire contre Kyle Edmund (6-2, 6-1, 6-4) », sur Eurosport,
  5. « Richard Gasquet se qualifie pour la finale en battant Kyle Edmund », sur Eurosport,
  6. « Coupe Davis - Le Canada disqualifié, la Grande-Bretagne opposée à la France en quarts », sur Eurosport,
  7. « Lucas Pouille qualifié en finale après avoir dominé Kyle Edmund (6-7, 6-4, 6-3) », sur Eurosport,
  8. (en) « Kyle Edmund stays cool after stunning Kevin Anderson in Australian Open », sur theguardian.com,
  9. (en) « Australian Open 2018: Kyle Edmund digs deep to beat Nikoloz Basilashvili and reach fourth round for the first time », sur independent.co.uk,
  10. « Kyle Edmund passe pour la première fois le cap des 8es de finale en Grand Chelem », sur L'Équipe,
  11. « Kyle Edmund élimine Grigor Dimitrov en quart de finale (6-4, 3-6, 6-3, 6-4) », sur Eurosport,
  12. « Open d'Australie - Kyle Edmund : "La finale, j'y pense" », sur tennisactu.tv,
  13. « Cilic - Edmund, duel de marathoniens », sur Eurosport,
  14. « Marin Cilic bat Kyle Edmund en trois sets et se qualifie pour la finale », sur Eurosport,
  15. « 5 choses à savoir sur Kyle Edmund, le tombeur surprise de Grigor Dimitrov », sur Le Figaro,
  16. « Classement ATP : Federer sur les talons de Nadal, Cilic sur le podium », sur Eurosport,
  17. « Richard Gasquet battu en demi-finale par Kyle Edmund (6-3, 6-4) », sur Eurosport,
  18. « L'improbable retour de Andujar », sur Eurosport,
  19. « Djokovic n'arrive toujours pas à enchaîner », sur Eurosport,
  20. « Edmund - Shapovalov, le quart surprise », sur Eurosport,
  21. « 2e demi-finale en Masters 1000 pour Denis Shapovalov, vainqueur de Kyle Edmund », sur Eurosport,
  22. « Masters 1000 de Rome : Alexander Zverev se qualifie pour les quarts de finale », sur L'Équipe,
  23. « Fabio Fognini élimine Kyle Edmund en cinq sets », sur L'Équipe,
  24. (en) « Andy Murray dumped but not disgraced under Kyle Edmund’s Eastbourne storm », sur theguardian.com,
  25. « Djokovic a fini à temps juste avant la nuit », sur Eurosport,
  26. « ATP - Pékin : Basilashvili domine Edmund 7-6 (8/6), 6-4 et rejoint Del Potro en finale », sur Eurosport,
  27. « Shanghai: Kyle Edmund rejoint Alexander Zverev en quarts », sur L'Équipe,
  28. « Shanghai : Alexander Zverev écarte Kyle Edmund et se hisse en demies », sur L'Équipe,
  29. « ATP Anvers - Richard Gasquet éliminé en demi-finale par Kyle Edmund (6-3, 6-4) », sur Eurosport,
  30. « Pas de 2e titre en 2018 pour Gaël Monfils, battu par Kyle Edmund », sur Eurosport,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]