Kurun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kurun
Image illustrative de l’article Kurun
Type cotre norvégien
Fonction plaisance
Gréement cotre à corne
Histoire
Architecte Henri Dervin
Chantier naval Leroux Le Croisic
Fabrication bois
Lancement 1948
Caractéristiques techniques
Longueur 13 m
Longueur de coque 10 m
Longueur flottaison 8,30 m
Maître-bau 3,55 m
Tirant d'eau 1,60 m
Déplacement 8,5 tonnes
Appendice bout-dehors
Voilure 95 m² ( voiles)
Carrière
Pavillon Pavillon national français France
Port d'attache Le Croisic (Loire-Atlantique)
Protection Logo monument historique Classé MH (1993)

Kurun (« Tonnerre » en breton) est un cotre de plaisance de type norvégien, dessiné par l'architecte naval Henri Dervin pour le navigateur français Jacques-Yves Le Toumelin, qui effectuera à son bord un tour du monde de 1949 à 1952, puis une croisière aux Antilles en 1954-1955.
Le Kurun fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 30 octobre 1993[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Il a été construit au chantier Leroux du Croisic entre 1946 et 1948. C'est un cotre à déplacement lourd, du style des plans Colin Archer à arrière norvégien, sans moteur auxiliaire.

Au retour de ses périples, Le Toumelin mit son bateau au sec sous hangar et ne s'en servit plus. Délaissé depuis 1960, il cèda son bateau en 1986 à une association du Croisic. Après une restauration, Kurun est remis à l'eau en 1991, toujours sans moteur. Il participe à Brest 1996.

Il est classé monument historique en 1993, à la ville du Croisic pour le franc symbolique, sous réserve qu'il ne navigue plus jamais. Cette clause ne fut pas respectée par la ville, obligeant le navigateur à porter plainte [2]. Motorisé en 2004, il participe à de nombreux rassemblements maritimes comme les fêtes maritimes de Brest : Brest 2004, Brest 2008, Les Tonnerres de Brest 2012 et autres, plus modestes.

Géré par l'Association des Amis du Kurun[3], il effectue maintenant des promenades au départ du Croisic pour les membres de l'association.

Il est parfois amarré, comme yacht agréé, à quai du Musée maritime de La Rochelle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]