Kurt Versock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kurt Versock
Naissance 14 février 1895
Hütten
Décès 17 mars 1963 (à 68 ans)
Aachen
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of the German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany (1903-1918).svg Deutsches Reichsheer
War Ensign of Germany (1921-1933).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade General der Gebirgstruppe
Années de service 1914-1945
Commandement Infanterie-Regiment 31
24. Infanterie-Division
XXXXIII. Armeekorps
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer
Croix allemande

Kurt Versock (14 février 1895 à Hütten - 17 mars 1963 à Aachen) est un General der Gebirgstruppe allemand qui a servi au sein de la Heer dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il a été récipiendaire de la Croix de chevalier de la Croix de fer. Cette décoration est attribuée pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1913 à 1914, Kurt Versock étudie le droit et l'économie. En octobre 1914, il rejoint l'infanterie et en mai 1915, il commande en tant que leutnant un peloton, puis devient adjudant de bataillon, commandant de la compagnie et de régiment, principalement sur le front occidental pendant la Première Guerre mondiale.

Après la guerre, il est retenu dans la Reichswehr et le 1er janvier 1921, il commanda un peloton dans la 4e compagnie de MG dans le Infanterie-Regiment 10. Il est officier-adjoint de formation, puis commandant de compagnie dans la 16e Compagnie, puis 4e compagnie de MG, toujours dans le Infanterie-Regiment 10. De 1934 à 1938, il suit des cours à l'école d'infanterie à Dresde. Il est promu au grade de Major et Oberstleutnant (lieutenant-colonel) en janvier 1938. Le 1er novembre 1938, il est nommé commandant du premier bataillon du 138e régiment de montagne.

Après la campagne de Pologne, Kurt Versock est nommé de mars à octobre 1940 commandant des cours formant des officiers. Le 1er novembre 1940, il est promu Oberst (colonel) et nommé commandant du 31e régiment d'infanterie qu'il mène dans les batailles en Ukraine et en Crimée. Pour les résultats du régiment et pour son implication personnelle dans la conquête de la forteresse de Sébastopol, il reçoit le 25 août 1942 le Croix de chevalier de la Croix de fer.

Le 1er mars 1943, Kurt Versock sert sur le front de Léningrad avec la 24. Infanterie-Division. En mai 1943, il est promu Generalmajor (major-général) et nommé commandant de la 24. Infanterie-Division. Le 1er novembre 1943, il est promu au grade de Generalleutnant (lieutenant-général).
Le 18 février 1944, il est grièvement blessé par une balle de mitrailleuse, mais en juin, il en mesure de revenir à sa division. Le 3 septembre 1944, il est nommé commandant du XXXXIII. Armeekorps (43e corps d'armée et est chargé de l'organisation de la défense côtière des opérations dans la région de Courlande. Le 1er novembre 1944, il est promu General der Gebirgstruppe (général des troupes de montagne). À la fin de la guerre, il est capturé par les Américains.

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

  1. a et b Scherzer 2007, p. 757.

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. (ISBN 3-7909-0284-5).
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. (ISBN 978-3-938845-17-2).

Liens externes[modifier | modifier le code]