Kurt Magnus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Kurt Magnus
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
WiesbadenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Juriste, radio pioneerVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Reichs-Rundfunk-Gesellschaft (en), Institut GoetheVoir et modifier les données sur Wikidata
Conflit
Distinctions

Kurt Magnus (né le à Cassel, mort le à Wiesbaden) est un juriste et pionnier de la télévision allemand. Il est de 1951 à 1962 le premier président de l'Institut Goethe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kurt Magnus étudie le droit à Oxford, Göttingen et à Berlin, où il exerce la profession d'avocat. Il fonde en 1925 avec Hans Bredow la Reichs-Rundfunk GmbH, une société de radiodiffusion privée émettant depuis Berlin, Kœnigsberg, Breslau, Leipzig, Hambourg, Cologne, Munich, Stuttgart et Francfort-sur-le-Main.

Magnus collaborait au magazine de programmes radio de Cologne Werag, et milita entre autres en faveur de la transparence dans l'usage de la redevance audiovisuelle. On dénombrait, au mois de décembre 1926, 1,3 million d'auditeurs en Allemagne, qui versaient, selon Magnus, « quotidiennement 7 Pfennigs » de redevance, dont la Deutsche Reichspost ne percevait réellement que 40 % : l'essentiel des 60 % restants, loin de servir à la production de programmes, rémunéraient en réalité les actionnaires des chaînes de radio[1].

En 1933 il est accusé de corruption par les autorités nazies et est incarcéré au camp de concentration d'Oranienburg puis à Moabit. Après les « procès de la radiodiffusion » de 1937, il est mis sous surveillance et travaille comme vendeur dans plusieurs sociétés à Berlin, Francfort et Wiesbaden.

Après guerre il est nommé ministre de l'économie et des transports du Gouvernement régional de Hesse. En 1953 il siège au conseil d'administration de la Hessischer Rundfunk.

Il meurt en 1962 à Wiesbaden. L'ARD créée la même année le Prix Kurt-Magnus, décerné annuellement à des jeunes (moins de 35 ans) employés de la radio-diffusion publique qui se distinguent par leur engagement[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. D'après Kurt Magnus, « Rufu-Verlag Köln », Werag - Offizielles Organ der Westdeutschen Rundfunk AG Köln, no 2,‎ .
  2. (de) Hessischer Rundfunk, « Der Kurt-Magnus-Preis », sur hr-online.de, (consulté le 15 septembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]