Kuno Arndt von Steuben

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Steuben.

Kuno Arndt von Steuben
Kuno Arndt von Steuben

Naissance
Eisenach
Décès (à 80 ans)
Berlin
Allégeance Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Grade General der Infanterie
Années de service 1868-1919
Conflits Première Guerre mondiale
Distinctions Pour le Mérite

Kuno Arndt von Steuben, né le et mort le , est un officier prussien qui a servi comme général allemand durant la Première Guerre mondiale.

Famille[modifier | modifier le code]

Kuno est membre de la famille von Steuben, dont est aussi issu le général Friedrich Wilhelm von Steuben (1730-1794) qui s'est illustré lors de la guerre d'indépendance des États-Unis.

Kuno est le fils aîné du Generalmajor Gottlieb Arndt von Steuben (1826-1900) et de Julie Antoinette von Tschirschky und Bögendorff (1833–1903), de la famille von Tschirschky. Ses trois frères sont eux aussi dans l'armée :

  • Berndt (1856-1930) colonel ;
  • Ernst (1871-1938) lieutenant-colonel ;
  • Anton (1858-1928) Generalmajor[1].

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Après ses études secondaires au Gymnasium d'Eisenach, il entre à l'école des cadets (Kadettenschule) du château d'Oranienstein (de) le 3 août 1868[1], puis intègre l'école supérieure des cadets (Hauptkadettenanstalt (de)) à Groß-Lichterfelde (la banlieue sud-ouest de Berlin) le 1er mai 1871[2]. Affecté en 1874 au 39e régiment de fusiliers (Niederrheinischen Füsilier-Regiment Nr. 39), le régiment de son père, à Düsseldorf comme second-lieutenant, il passe adjudant en 1875. En 1879, il se marie avec la fille du commandant de son bataillon.

Après son stage à la Kriegsakademie de 1883 à 1886, il obtient en 1893 le grade de capitaine avec des affectations au sein des états-majors. Il reçoit le commandement d'une compagnie du 59e régiment d'infanterie (Infanterie-Regiment „Hiller von Gärtringen“, 4. Posensches) pendant un courte période, avant de rejoindre les états-majors, notamment à Altona, puis au Grand État-Major général (Großer Generalstab). Après sa prise de commandement d'un bataillon du 87e régiment d'infanterie (1. Nassauischen Infanterie-Regiments Nr. 87 à Mayence, il rejoint de nouveau le Großer Generalstab.

Après une période comme instructeur à la Kriegsakademie de 1900 à 1902, il est nommé chef d'état-major du 8e corps d'armée à Coblence. En 1904, le colonel von Steuben est chef de la section des manœuvres (Manöverabteilung) au Grand État-Major. Moltke le nomme Generalmajor avec le poste d’Oberquartiermeister (de). En février 1911, il passe Generalleutnant avec le commandement de la 36e division à Danzig. À partir du 4 septembre 1913, il est le directeur de la Kriegsakademie[1].

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Lors de la mobilisation allemande de 1914, Steuben est affecté au commandement du 18e corps de réserve, avec promotion au grade de General der Infanterie le 19 août. Au sein de la 4e armée, son corps participe à la bataille des Frontières, lors des combats autour de Neufchâtel (Ardenne belge)[1].

Steuben reçoit le 13 octobre 1915 la décoration Pour le Mérite à la suite des combats de Champagne (de septembre à novembre 1915)[1]. En 1916, son corps est affecté à Verdun, combattant en septembre près du fort de Souville. Au printemps 1917, Steuben prend le commandement de la 11e armée en Macédoine[2]. En 1918, ses troupes retraitent jusque derrière le Danube ; il ne quitte la Hongrie qu'en décembre 1918. Steuben est retiré du service actif le 31 janvier 1919[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]