Kumiko Kotera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kumiko Kotera
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (38 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Kumiko Kotera (née le ) est une astrophysicienne française spécialiste des rayons cosmiques et plus particulièrement des rayons cosmiques de haute énergie. Elle a reçu en 2016 la médaille de bronze du CNRS[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Kumiko Kotera a voulu devenir physicienne dès le collège[2]. Après des études scientifiques et l'obtention d'un diplôme d'ingénieur à l'ENSTA Paris, elle soutient sa thèse de doctorat à l'Université Pierre-et-Marie-Curie en 2009 sur le thème des rayons cosmiques de haute énergie[1]. Elle passe ensuite trois ans aux États-Unis, à l'Université de Chicago puis au California Institute of Technology, en tant que chercheuse postdoctorale[1]. Elle obtient ensuite un poste permanent à l'Institut d'astrophysique de Paris en 2012[1]. Elle fait partie depuis 2014 des responsables du projet Giant Radio Array for Neutrino Detection (GRAND) qui s'intéresse aux neutrinos de haute-énergie[2].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Kumiko Kotera est mariée et a deux enfants[2].

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Thèse de doctorat : Astroparticules - Champs magnétiques extra-galactiques - Rayons cosmiques de ultra-haute énergie Simulations numériques Sources de hautes énergies Transport de particules chargées dans les champs magnétiques, soutenue en 2009.

Références[modifier | modifier le code]