Kumano Hongū-taisha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kumano Hongū-taisha
Inside the Kumano Hongu Taisha.jpg
Nom en kanas
くまのほんぐうたいしゃVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Coordonnées
Culte
Type
Dédié à
Kuma no Gongen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Architecture
Style
Localisation sur la carte du Japon
voir sur la carte du Japon
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la préfecture de Kanagawa
voir sur la carte de la préfecture de Kanagawa
Red pog.svg

Le Kumano Hongū-taisha (熊野本宮大社?) est un sanctuaire shinto historique faisant partie des trois grands sanctuaires Kumano situé à Tanabe (anciennement au village de Hongū) à environ 18 km dans la préfecture de Wakayama au Japon, proche de la cascade de Nachi (Nachi no taki).

Il forme avec deux autres sanctuaires, le Kumano Hayatama-taisha à Shingū et le Kumano Nachi-taisha à Nachi, le complexe sacré du Kumano Sanzan. Tous trois sont inscrits depuis 2004 au patrimoine mondial de l'UNESCO au sein de l'ensemble des sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii.

L'identité exacte du dieu honoré dans ce sanctuaire est inconnue, comme c'est assez souvent le cas dans les sanctuaires shintoïstes, dont certains sont anciens et prestigieux ; encore plus mystérieux, la niche centrale ne contient aucun go-shintai (御神体?), représentation symbolique des kami ou divinités du shintō et servant traditionnellement de support d'incarnation au kami. Les prêtres qui le servent pensent néanmoins que l'esprit de Kuni-no-Toko-tachi-no-Kami habite le sanctuaire. Dans le Nihongi, Kuni-no-Tokotachi est le premier kami à apparaître, cette déité mystérieuse joue donc un rôle important dans la Genèse shintoïste.

Inondations de 1889[modifier | modifier le code]

Torii de Ōyunohara.

En 1889, des pluies torrentielles font sortir le fleuve Kumano de son lit engendrant des inondations et des glissements de terrain. Le sanctuaire Kumano, alors situé sur le confluent de la rive droite du fleuve, est partiellement détruit.

En 1891, le sanctuaire est partiellement reconstruit à son emplacement actuel[1].

En 2000, le torii le plus grand du monde (altitude environ 33.9m et longueur 42m) est construit à Ōyunohara, sanctuaire originel de Kumano.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Wakayama Prefecture, « Humano outskirts area assets », sur www.pref.wakayama.lg.jp, (consulté le 15 août 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]