Kuiseb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kuiseb
Pont sur le Kuiseb en Namibie
Pont sur le Kuiseb en Namibie
Caractéristiques
Longueur env 560 km
Bassin 14 700 km2
Bassin collecteur Kuiseb
Débit moyen 20 Millions m3 par an m3/s
Cours
Source Windhoek
Embouchure Océan Atlantique
· Localisation entre Walvis Bay et Sandwich Harbour (en)
· Altitude 0 m
· Coordonnées 23° 06′ 29″ S 14° 29′ 12″ E / -23.10806, 14.48667 (Embouchure - Kuiseb)
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Namibie Namibie

Le Kuiseb est un fleuve de Namibie en Afrique australe. Le Kuiseb en Namibie coule dans la région montagneuse à l'ouest de Windhoek la capitale jusqu'à la Baie de Walvis. Le Kuiseb est une rivière éphémère avec un débit d'environ 20 000 000 m3/an[1].

Elle est bordée sur un côté par les plus hautes dunes du monde, et sur l'autre par une barrière de roches. Les dunes de sables rouges au Sud de la rivière atteignent jusqu'à 150 mètres. Les vents prédominants soufflent sur les dunes vers le nord, mais leur mouvements sont bloqués par la rivière. Dans le mécanisme, beaucoup trop de sale et de vase se déposent sur le Kuiseb ce qui permet seulement d'atteindre la mer quand elle est en crue. Le barrage de Friedenau a été construit en 1972, situé sur la rivière[2].


Géographie[modifier | modifier le code]

La longueur de ce fleuve est d'environ 560 km[3]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canyon de ce cours d'eau fut notamment exploré par deux géologues allemands qui avaient fui le régime nazi, Henno Martin et Hermann Korn, et ont préféré se cacher dans le désert du Namib durant deux ans et demi plutôt que de risquer d'être internés en Afrique du Sud. Cette expérience est relatée par Martin dans son ouvrage autobiographique La guerre venue nous sommes partis dans le désert.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.newera.com.na/article.php?articleid=14109
  2. Friedenau at NamWater
  3. « Kuiseb River », sur global.britannica.com (consulté le 31 mai 2014)