Kuffa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Koufa.

Le Kuffa (kufa, kuffah, quffa, quffah) est un type de coracle ou embarcation de forme ronde traditionnellement utilisé en Mésopotamie, sur les fleuves Euphrate et Tigre. Ils ont été décrits par Hérodote qui aurait visité Babylone aux environs de 450 avant notre ère[1]. Deux principaux types de construction caractérisent la réalisation de ces bateaux. L'un nécessite l'utilisation de peaux tendues sur un cadre, qui fut celui que décrit Hérodote, tandis que le deuxième nécessite l'usage de faisceaux de roseaux tissés ou de vannerie imperméabilisés avec du bitume. Ce second type construction était encore en usage à l'époque moderne et fut décrit par James Hornell (en) en 1938 dans un ouvrage intitulé The Coracles of the Tigris and Euphrates (Les coracles du Tigre et de l'Euphrate)[2]. À la suite de sa traduction de l'une des innombrables tablettes d'argile entreposées au British Museum, l'assyriologue et spécialiste de l'écriture cunéiforme, Irving Finkel, a suggéré à une équipe de spécialistes la construction d'un grand navire de ce type qui fut réalisé en Inde, selon les matériaux et les moyens de l'époque[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hérodote, The History of Herodotus traduction de George Rawlinson, vol. 1, Éd. Appleton and Company, 1885
  2. Sean McGrail, Boats of the World: From the Stone Age to Medieval Times, Éd. Oxford University Press, 2004, pp 64-66, (ISBN 9780199271863)
  3. Sameer Rahim, What's the truth of Noah's Ark?, Daily Telegraph, 14 septembre 2014