Krok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Krok (homonymie).

Krok ou Croc de Bohême est un personnage légendaire de l'histoire de Bohême. Il apparaît pour la première fois dans la Chronique de Cosmas de Prague, rédigée au début du XIIe siècle. Dans ce récit, il est présenté comme le successeur de Čech mais aussi comme le fondateur de la monarchie en Bohême et le premier législateur de ce royaume.

Selon la légende, après la mort de Čech, le gouvernement fut proposé à son frère Lech. Celui-ci refusa et conseilla Krok, le chef d'un puissant clan. Krok accepta la proposition. Sur la tombe de Čech, il reçut le bâton de son prédécesseur ainsi que sa toque. Il s'installa à Budeč.

Krok était versé dans la sorcellerie. Il consulta les dieux. Il apprit qu'il devait trouver un endroit plus sûr pour résider. Il envoya donc des messagers pour qu'ils trouvent ce site. Il le trouvèrent sur la rive droite de la Vltava au cœur d'une épaisse forêt. Le château construit sur ces rochers reçut le nom de Vyšehrad, c'est-à-dire « le haut château ».

Krok avait trois filles :

  • Kazi, une herboriste et guérisseuse.
  • Teta qui pouvait parler avec les esprits, et priait les dieux.
  • la princesse Libuše, la plus jeune des sœurs, qui était sage et juste.

On peut dire que la figure de Krok se rapproche d'autres « donneurs de loi » légendaires des pays slaves à l'époque médiévale, comme Krak (Pologne), Kij (Russie kievienne), et Klukas (Serbie).

František Palacký assurait que la figure de Krok serait influencée par le personnage historique de Samo de Bohême.

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (pl) Jacek Banaszkiewicz, Polskie dzieje bajeczne Mistrza Wincentego Kadłubka (L'histoire légendaire de la Pologne par le maitre Vincent Kadlubek ; résumé en anglais), Wrocław, 2002
  • (en) Jacek Banaszkiewicz, Slavonic origines regni: Hero the law-giver and founder of monarchy (Les « origines regni » [mythes sur l'origine du royaume] slaves : Le héros donneur de lois et fondateur de la monarchie), dans : Acta Poloniae Historica. Polska Akademia Nauk. Instytut Historii (Actes historiques de Pologne. Académie polonaise des sciences. Institut d'histoire), numéro 60, 1989
  • (cs) Dusan Trestik, Myty kmene Cechu (7.-10. Stoleti) Tri studie ke „Starym povestem ceskim“ (Les mythes des tribus tchèques* [VIIe siècle-Xe siècle] > Trois études sur les « anciens récits tchèques* »), 2003

N. B. : le mot « tchèque » suivi du symbole « * » fait ici référence aux Slaves de Bohême, et non pas de l'ensemble des territoires correspondant à la République tchèque actuelle, qui comprend aussi la Moravie et une partie de la Silésie.