Kratos XQ-58A Valkyrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

XQ-58A Valkyrie
Vue de l'avion.
Le démonstrateur XQ-58A lors de son premier vol

Constructeur Drapeau : États-Unis Kratos Defense & Security Solutions
Rôle Drone de combat
Statut Prototype
Premier vol
Coût unitaire millions de dollars
Nombre construits 1
Équipage
0
Motorisation
Nombre 1
Type Turboréacteur
Dimensions
Envergure 6,7 m
Longueur 8,8 m
Performances
Vitesse maximale 1 050 km/h (Mach 0.85)
Plafond 14 000 m
Rayon d'action 4 800 km

Le Kratos XQ-58A Valkyrie ou XQ-222 est un modèle de drone de combat furtif américain construit par Kratos pour l’United States Air Force dans le cadre d’un programme lancé en , le Low-Cost Attritable Strike Unmanned Aerial System Demonstration (LCASD).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il est destiné à être employé comme ailier d’un avion de chasse piloté, comme le F-22 ou le F-35[1] lors des missions de combat, et pour pouvoir déployer des armes ou des systèmes de surveillance[2]. Il doit aussi pouvoir être déployé dans le cadre d’un essaim de drones, accompagné ou non d’un appareil piloté[3]. Cet appareil est conçu comme «attritionnable», c’est à dire d’un coût suffisamment faible pour qu’il puisse être envisagé qu’il soit abattu, sans être toutefois consommable pour autant[4]. Il est parfois désigné comme drone low cost[5]. En effet, son coût unitaire se limite à 3 millions de dollars, voire seulement 2 millions si plus de 100 exemplaires sont produits[6].

Capable d’atteindre une vitesse de 1 050 km/h, soit Mach 0,85[7], il présente une autonomie de plus de 4 800 km et peut emporter une charge utile de 272 kg, soit deux bombes guidées GBU-39[6].

Historique[modifier | modifier le code]

Le développement du XQ-58A a débuté en juillet 2016[1]. En mai 2017, le drone est officiellement baptisé Valkyrie[7] ; il est présenté au Salon international de l'aéronautique et de l'espace de Paris-Le Bourget de juin 2017[8]. Le 10 juillet 2018, l’US Air Force annonce que son premier vol est prévu pour l’automne de cette même année[4]. Celui-ci est finalement effectué le , pendant une durée de 76 minutes sur le site d’essais de Yuma, en Arizona[6].


Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Srivari Aishwarya, « Kratos to launch XQ-222 Valkyrie, UTAP-22 Mako at Paris Air Show 2017 », sur airforce-technology.com, Airforce Technology, (consulté le 11 juillet 2018)
  2. Floriane Leclerc, « Bourget : découvrez les drones ailiers Valkyrie et Mako de l’américain Kratos », sur industrie-techno.com, Industrie et Technologies, (consulté le 11 juillet 2018)
  3. (en) Mike Hanlon, « Kratos to show low-cost Valkyrie and Mako "wingman" combat drones », sur newatlas.com, New Atlas, (consulté le 11 juillet 2018)
  4. a et b (en) Pat Host, « US Air Force schedules first flight of attritable XQ-58A UAV for this fall », sur janes.com, Jane's Information Group, (consulté le 11 juillet 2018)
  5. Antoine Izambard, « Patroller, Valkyrie, Orbiter 4, Spy'Ranger... La foire des drones au salon du Bourget », Challenges,‎ (lire en ligne, consulté le 11 juillet 2018)
  6. a b et c Laurent Lagneau, « Pouvant évoluer parmi des chasseurs-bombardiers, le drone XQ-58A Valkyrie a effectué son premier vol », sur opex360.com, (consulté le 8 mars 2019)
  7. a et b (en) « Kratos XQ-222 Valkyrie », sur militaryfactory.com, (consulté le 11 juillet 2018)
  8. Jean-Michel Normand, « Lâcher de drones au salon du Bourget », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 11 juillet 2018)