Krampus (film, 2015)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Krampus.
Krampus
Réalisation Michael Dougherty
Scénario Todd Casey
Zach Shields
Michael Dougherty
Acteurs principaux
Sociétés de production Legendary Pictures
Zam Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie horrifique
Durée 98 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Krampus est une comédie horrifique américaine réalisée par Michael Dougherty, sortie en 2015. Il met en scène Krampus, une créature mythique anthropomorphe à cornes, qui accompagne saint Nicolas dans différentes régions du monde à l'époque de Noël.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Accroche[modifier | modifier le code]

Lorsque la famille peu exemplaire du jeune Max se dispute à l'approche de Noël, ce dernier décide d'ignorer la célébration ; à la suite de ces évènements, un visiteur passera bel et bien chez eux. Mais ce ne sera pas le père Noël

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

L'histoire débute le 22 décembre, dans un magasin américain où des familles peu exemplaires se battent pour des achats. Au fond de l'établissement, Max (Emjay Anthony), un enfant de 12 ans, se bagarre en plein spectacle avec garçon ayant révélé aux petits enfants l'inexistence du Père Noël. Le jeune Max n'est pas bien entouré : il n'a pas beaucoup d'amis, il vit avec sa sœur rebelle Beth (Stefania Owen), sa mère Sarah (Toni Collette) qui s'occupe plus de la maison que de lui et elle ne s'entend pas toujours avec son père, Tom (Adam Scott), qui pense plus à son travail, et enfin sa grand-mère Omi (Krista Stadler), germanophone, la seule avec qui il se réconforte. Max lui pose des questions sur sa croyance en cet être et elle répond que chacun à sa propre image de Saint Nicolas. Un peu plus tard, l'arrivée des cousins de Max pour le dîner ne va pas beaucoup l'enchanter. Les invités sont sa tante Linda (Allison Tolman), Rosie le bulldog, son oncle chasseur Howard (David Koechner), sa grand-tante grincheuse Dorothy (Conchata Ferrell), son cousin grossier Howie (Maverick Flack) et ses cousines garçons manqués Stevie (Lolo Owen), Jordan (Queenie Samuel), et la petite Chrissy (Sage Hunefeld). L'ambiance devient de plus en plus désagréable jusqu'à ce que ses cousines lisent la lettre au Père Noël de Max devant tout le monde, ce qui mettra fin au dîner. Se sentant humilié, il se bat avec elles, crie qu'il déteste cette fête et sa famille et part dans sa chambre, pour déchirer furieusement sa lettre et la balancer par la fenêtre. Tout à coup, une énorme tempête de neige s'abbat sur la ville, piégeant tout le monde chez eux sans eau chaude, ni chauffage, ni électricité.

Le 23 décembre, Max aperçoit dehors un bonhomme de neige fait mystèrieusement car tout le monde est resté dans la maison et ses voisins sont en vacances. Le fiancé de sa sœur, Derek, ne répond plus aux messages. Cette dernière part directement le voir à quelques rues de là. Au seuil de la porte, un livreur apporte quelques paquets ainsi qu'une hotte remplie de cadeaux, mais qui n'est pas à lui. Pensant qu'un autre livreur avait passé, Linda demande à son mari de le transporter jusqu'au sapin. Pendant ce temps là, Beth marche dans la rue lorsque soudainement, l'obscurité règne et elle aperçoit sur un toit une créature humanoïde aux grande cornes qui la prend rapidement an chasse. Après avoir pris la fuite, Beth se réfugie sous une camionnette de la poste dont le conducteur est entièrement gelé. Après un bref moment, son poursuivant la retrouve. Il possèdait un grand manteau rouge crasseux, des chaînes accrochées ainsi que des sabots. La créature contourne lentement le véhicule avant de sauter sans réapparaître. Beth reprend son souffle, pensant être à l'abri du danger. Mais une douce musique provenant de sa droite se fait entendre peu après. Il s'agissait d'une boîte cubique à manivelle qui tournait. Puis, lorsqu'elle s'arrête, le cube s'ouvre et un petit clown (Jack-in-the-box) vivant en sort et l'attaque. Dans la maison, tout le monde s'occupe comme il le peut. Cependant, les parents s'inquiètent au sujet de leur fille et de l'aspect désertique de la ville. Tom et Howard décident donc de partir en expédition contre l'avis de Omi, qui a l'air d'être très perturbée depuis le début de la tempête. Les deux hommes arrêtent la voiture en cours de route et trouvent près de la maison de Derek, un chasse-neige abandonné dont le pare-brise est fracassé de l'extérieur. Après cette trouvaille angoissante, ils décident de prendre des armes à feu. Durant leur exploration dans la demeure, ils trouvent des choses étranges : un bonhomme en pain d'épices embroché sur un mur, une cheminée en ruines et des traces de sabots près de la cheminée. Le hurlement de Beth fait écho tout à coup dehors et Tom court immédiatement tandis que Howard a du mal à suivre le rythme. C'est alors que ce dernier est attrapé à la jambe par un bête enfouie sous la neige. Son beau-frère arrive à sa détresse en tirant plusieurs balles et la Bête des Neiges s'éloigne. Il décide d'arrêter temporairement les recherches pour ramener le blessé. Mais il est contraint de continuer à pieds car ils retrouvent leur véhicule incendié. De retour, les deux hommes ordonnent de barricader les fenêtres et les portes. Sarah, la mère de Max, demande à Omi et Dorothy d'occuper les enfants afin de discuter entre adultes sur ce qu'il se passe dehors. Cette dernière commence peu à peu à apprécier les enfants, tandis que la grand-mère à l'air d'être de plus en plus anxieuse et obsédée par le feu de la cheminée. Pendant ce temps là, Howard qui se faisait soigné la jambe, dit de manière affolée que c'est sûrement un animal sanguinaire qui rôde avec son assassin de maître, ce qui inquiète le reste de la famille qui commençait à écouter. Un peu plus tard, ils se rassurent en voyant les barricades et Howard en sentinelle. Ce dernier s'était excusé auprès de Tom pour l'avoir mal jugé. Ainsi, la famille commence à se réconcilier. Durant la nuit, dans le salon, tout le monde s'était endormi, même Howard qui s'était assoupi près de la fenêtre. Au moment où le feu s'éteint, un biscuit de pain d'épices, accroché à une chaîne, descend dans la cheminée. Howie, qui vient de se réveiller, s'empresse de le manger, affamé. Lorsqu'il croque un bout de la tête, le biscuit "se réveille" et l'enchaîne précipitamment. D'autres, dans le grenier, tirent la chaîne. Les parents, tirés de leur sommeil, tentent de le faire descendre, en vain. Durant l'essai de sauvetage, ils mettent accidentellement le feu au sapin en faisant sortir une bûche. Ensuite, Max l'éteint avec un extincteur. Le père du kidnappé se culpabilise car il devait faire le guet mais Omi réplique en réallumant le feu que c'est de leur faute à tous. La tension se baisse et la famille veut savoir ce qu'elle veut dire par là. Elle réclame alors le silence pour leur raconter une importante histoire s'étant passé durant sa jeunesse : alors qu'elle s'apprêtait à fêter Noël dans son village natal, durant la guerre, le manque de nourriture faisait perdre espoir aux villageois de retrouver la joie d'autrefois, même sa famille qui ne voulait plus croire aux miracles, et par suite, elle renonça aussi. En conséquence, et par la colère, elle souhaita pour la première fois de sa vie, non pas un miracle, mais qu'ils disparaissent et ainsi invoqua le démon de Noël. Et cette nuit de réveillon, dans sa maison n'est venu Saint Nicolas, mais son ombre : Krampus. Lui et ses acolytes venaient, comme ils le faisaient depuis des millénaires, les kidnapper et les conduire en Enfer pour leur non-respect à la tradition. Sauf elle, à qui il laissa un grelot sur lequel est écrit "Gruss vom Krampus" = "Salutations de Krampus" (qui témoigne son existence) pour qu'elle apprenne aux futures générations à respecter les fêtes de Noël, le sens du don et du sacrifice. À la fin de son récit, les autres partage difficilement son chargrin. Par contre Howard n'y crois pas du tout et décide de partir seul dehors avec son fusil chercher son fils. Mais parmi le nombre impressionnant de bonhommes de neige se trouvant à présent juste en face de chez eux, un ressemble bizarrement à Howie ce qui trouble Howard et le force à rester à l'intérieur. Puis, Max, qui prend l'histoire plus au sérieux, demande ce qu'il leur reste à faire. Tom ne voit pour l'instant qu'une chose : empêcher le feu de s'éteindre.

Le 24 décembre, alors que Sarah et Linda se partagent quelques souvenirs, Max voit avec ses jumelles un monstre sur un toit semblable à la description de Krampus. Surpris, il les enlève et les remet précipitamment mais la créature avait disparu. Dans le grenier, Linda place les cadeaux à moitié brûlés en attendant d'être réemballés. Juste avant qu'elle en ouvre un suite aux mystérieux bruits dedans, sa sœur vient la chercher pour discuter dans la cuisine du plan d'évasion. Le plan était que tout le monde entre dans le chasse-neige abandonné afin de chercher des secours pour les disparus. Pendant ce temps, les cadeaux commence à bouger de plus en plus, ce qui attire l'attention de Jordan et Stevie. La famille entend soudainement leurs cris et les parents accourent au grenier avec des armes et Howard marche vers la cuisine avec son fusil car d'autres bruits se font entendre. Sarah, Linda et Tom remarquent que les paquets sont ouverts de l'intérieur et, non loin de là, un clown en train d'avaler entièrement Jordan. Tom essaye de lui tirer dessus mais il s'échappe. Peu après arrivent d'autres jouets tentant de les tuer : un ange (Perchta) qui étrangle Sarah avec des guirlandes, un nounours (Teddy Klaue) qui griffe Linda et un robot (Tik Tok) qui poignarde Tom dans le dos. En bas, Howard se fait attaquer par 3 bonshommes en pain d'épices qui lui tirent dessus avec un pistolet à clous en ricanant. À l'étage, Linda reprend le dessus en enfonçant une stalactite dans l'œil du nounours, prend une hache et empute le bras du robot, coupe les guirlandes étranglant sa sœur mais retrouve trop tard Jack-in-the-box qui entre dans les conduits d'aération. Derrière elle, Stevie est toujours vivante et la réveille. Parallèlement, Tik Tok est toujours en vie et Sarah l'achève avec un pistolet. Pendant ce temps, les 3 biscuits parviennent à être tués : le 1er est carbonisé, le 2e est fusillé et le 3e est dévoré par Rosie. Descendant les escaliers, les parents annonce que Jordan est décédée. Cependant, son assassin se balade encore dans les conduits et le chien s'empresse d'aller vers la grille. Max lui ouvre et s'en suit une lutte dans le plafond. Au moment où la bataille se calme, le jouet tueur, vainqueur, traverse le plafond suivi du duo de jouets survivants. Dorothy fusille Teddy Klaue et Perchta puis, à l'instant où elle pointe le clown, le son d'une trompe résonne. Ne sachant pas à quoi s'attendre, la grand-tante tourne son arme vers l'extérieur, voulant conserver le peu de balles qui reste. Tout à coup, une horde d'elfes masqués lance l'assaut. Ils éteingent le feu, secourent Jack-in-the-box et kidnappent Howard, Dorothy et Chrissy. Au moment où ils approchent le reste de la famille, un hurlement venant de leur toit retentit et les proches serviteurs de Krampus s'en vont. Le cri était celui de leur maître en personne qui voulait quelqu'un particulièrement : Omi. Cette dernière tente de rallumer désespérément le feu, en vain. Son fils la raisonne et partent ensemble vers le chasse-neige. Contre le gré des autres, la grand-mère s'enferme à l'intérieur pour se sacrifier. Max explique à son père qu'elle veut absolument faire face à son ennemi. Ce dernier, descendu de la cheminée, ouvre devant Omi sa hotte remplie de jouets démoniaques (dont le petit Jack-in-the-box ayant pourchassé Beth) qui la tuent. Dehors, les survivants sont poursuivis par la Bête des Neiges qui dévore Tom, à court de balles, sa belle-sœur et sa femme. Stevie et Max, les seuls qui reste, démarrent vainement le véhicule. Ensuite, les elfes reviennent à la charge, enlèvent Stevie tandis que son cousin en assomme un, mangé après par la Bête qui fait demi-tour. Le garçon sort retrouver sa cousine mais fait face à Krampus. Le démon lui jette à ses pieds un objet emballé. L'emballage est sa lettre au Père Noël et le présent est un grelot, le même que sa mamie. En relevant la tête, il voit que Krampus avait disparu et comprend : il doit témoigner à son tour ce qui arrive quand l'esprit de Noël meurt. N'acceptant pas son sort, Max le cherche désespérément dans la forêt. Lorsqu'il le retrouve, la créature fait une sorte de cérémonie entouré de ses elfes, de Jack-in-the-box et d'étranges béliers attachés à son traîneau. Max l'interrompt en hurlant qu'il regrette son vœu et ordonne, en lui lançant son grelot, qu'il lui rende sa famille. Quelques peu indifférent, le monstre ouvre devant lui un profond gouffre. L'enfant n'abandonne pas et court lui suplier en pleurant de le prendre à la place de sa famille. Le démon cornu prend de sa griffe une de ses larmes mais en rit et les elfes font tomber Stevie dans le gouffre. Malgré ses excuses, Krampus jette Max ensuite.

Le 25 décembre, Max se réveille en sursaut dans son lit. Par sa fenêtre, il voit que la tempête a enfin cessé et les bonshommes de neige ont disparu. Après avoir ouvert la dernière case de son calendrier, il descend vers le salon où tous les membres de sa famille étaient vivants et réunis. À croire que les évènements précédents n'étaient qu'un cauchemar. Max est très content de voir que tout le monde s'entend maintenant à merveille. Lors de la distribution des cadeaux, quand il ouvre le sien, Max découvre le grelot de Krampus. À la vue de son présent, lui et sa famille deviennent troublés. L'attaque du démon de Noël et de ses acolytes s'est bien produite et ils sont maintenant en Enfer.

Le film se termine avec une vue sur l'intérieur du repaire du monstre où se trouve la maison de Max piégée dans une boule de neige entourée de milliers d'autres (enfermant les demeures de toutes les familles que la créature a kidnappée). Ainsi, Krampus et ses acolytes seront toujours prêts à punir les réfractaires...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Version française

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Les critiques que le film a reçues sont à la fois mitigées et positives. Sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, le film a reçu une note de 65%, basée sur 97 critiques, avec une moyenne de 5.910[4]. Sur Metacritic, il a reçu une note de 49 sur 100, basée sur 21 critiques[5]. Sur Allociné, il a reçu une note de 35 basée sur 7 critiques presse[6].

Cependant, dans l'édition du 18 janvier 2016 de Vanity Fair, Michael Dougherty (réalisateur) déclare "Krampus est un l'aboutissement personnel et professionnel."Il ajoute ensuite "Krampus s'inscrit comme une référence du cinéma d'horreur et d'épouvante, au même titre que Shining, Conjuring : Les Dossiers Warren, et Le Cercle."

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film n'a pas été un grand succès au box-office, mais il a quand même été rentable et a remboursé son budget de 15 millions de dollars, puisqu'il a cumulé 61 millions de dollars de recettes mondiales[7]. En France, il n'a attiré que très peu de monde en salles car il n'a fait que 2 764 entrées[8].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
42 725 475 $[7] 7
Drapeau de la France France 2 764 entrées[8] 1
Monde Monde 61 548 707 $[7] ?

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Dates de sortie », sur Internet Movie Database (consulté le 23 avril 2016)
  2. (en) « Classification », sur Internet Movie Database (consulté le 23 avril 2016)
  3. a et b « Visa d'exploitation », sur Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) (consulté le 5 novembre 2016)
  4. Krampus reviews, sur Rotten Tomatoes (consulté le 3 août 2017)
  5. Krampus reviews, sur Metacritic (consulté le 3 août 2017)
  6. Critiques Presse pour le film Krampus, sur Allociné (consulté le 3 août 2017)
  7. a, b et c (en) « Krampus », sur Box Office Mojo (consulté le 19 mars 2017)
  8. a et b « Krampus », sur JP box-ffice.com (consulté le 19 mars 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]