Koureïka (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Koureïka
P201 Old native graves in the forest of Kureika.jpg
Tombes de déportés sur la falaise près de la rivière Koureïka.
Géographie
Pays
Kraï
Raïon municipal
Turukhansky District (en)
Inter-settlement territory
(d)
Coordonnées
Démographie
Population
78 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Village slave (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
663213, 663214Voir et modifier les données sur Wikidata
OKATO
04254000002Voir et modifier les données sur Wikidata

Koureïka est un village russe en Sibérie au nord du cercle polaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville est au bord du fleuve la Koureïka à 168 km au sud de Igarka, dans un bassin qui occupe une partie de la région nord du vaste Plateau de Sibérie centrale qui s'étend au sud jusqu'aux monts Saïan, la rivière se jette dans le fleuve Ienisseï[1].

De 1914 à 1916, Joseph Staline réside dans la commune en résidence surveillée. En 1934, dans le village un Musée Staline est créé, fermé et brûlé en 1996[1]. Il écrit à sa fille du lieu : "dans un endroit maudit, la nature est abominablement pauvre, en été la rivière et en hiver la neige." Durant deux ans il survit de la pêche[2].

En 2012, dans le village il y a un conseil du village, un club, une bibliothèque, une école primaire, une maternelle, un bureau de poste, une salle de fitness, un sauna et deux magasins.

En 2010, le village comptait une population de 96 habitants.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ф. Нансен. Въ страну будущаго = Through Siberia, the Land of the Future. — Петроградъ: Изданiе К. И. Ксидо, 1915. — С. 178. — 561 с.
  2. Jean Elleinstein, Staline, p. 139.