Kota (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une langue image illustrant le Gabon
Cet article est une ébauche concernant une langue et le Gabon.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Kota
Pays Gabon, République du Congo
Nombre de locuteurs ±43 500[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 koq
IETF koq
un : vodde ; deux : yede ; trois : mūnde ; quatre : nāke ; cinq : anje ; six : āre ; sept : yēye ; huit : yette ; neuf : vorapāde ; dix : patte[2]

Le kota ou ikota est une langue africaine parlée par l'ethnie homonyme au nord-est du Gabon, dans la province de l'Ogooué-Ivindo et dans quelques zones de la République du Congo. Le nombre de locuteurs est estimé à 34 442 au Gabon et 9 055 en République du Congo[1],[3].

Il existe plusieurs dialectes du kota : ndambomo, mahongwé, ikota-la-hua, sake, menzambi, bougom[4]

La langue est codée B25 dans la classification de Guthrie[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Fiche langue (code «koq») dans la base de données linguistique Ethnologue.
  2. (en) « Kota », sur wolframalpha.com
  3. André Jacquot, Les classes nominales dans les langues bantoues des groupes B.10, B.20, B.30 (Gabon, Congo), ORSTOM, coll. « Travaux et documents de l'ORSTOM » (no 157), (lire en ligne [PDF]), p. 69
  4. (en) « Ikota, a Northwest Bantu language of Gabon and Congo », sur elalliance.org (consulté le 6 août 2013)
  5. (en) « NUGL Online - The online version of the New Updated Guthrie List, a referential classification of the Bantu languages » (consulté le 6 août 2013) [PDF]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denys Duchier, Brunelle Magnana Ekoukou, Yannick Parmentier, Simon Petitjean et Emmanuel Schang, « Décrire la morphologie des verbes en ikota au moyen d'une métagrammaire », dans 19e conférence sur le Traitement Automatique des Langues Naturelles (TALN 2012) - Atelier sur le traitement automatique des langues africaines (TALAf 2012), Grenoble, (présentation en ligne)