Konstantin Vassilievitch Ivanov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ivanov.
Konstantin Vassilievitch Ivanov
K.Ivanov.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Slakbaš (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 24 ans)
Slakbaš (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Nom dans la langue maternelle
Пăртта КĕçтентинĕVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Simbirsk Chuvash teacher's school (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Genres artistiques

Konstantin Vassilievitch Ivanov (en tchouvache : Пăртта Кĕçтентинĕ, en russe : Константин Васильевич Иванов), né le à Slakbach (ru), petit village du gouvernement d'Oufa (de nos jours en Bachkirie)[1], et mort le , est un poète russe d'ethnie tchouvache[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Konstantin naît en 1890 dans une famille tchouvache d'ethnie Prtta (tchouvache : Партта), dans une des plus riches familles de la région[3].

À l'âge de huit ans, il entre à l'école primaire de son village, où il obtient son diplôme en 1902. Puis, grâce à la fortune de son père, il étudie à Simbirsk au centre éducatif central de Tchouvache (en) de 1903 à 1907.

À l'âge de 15-16 ans, Konstantin étudie la littérature, lit beaucoup de littérature russe et occidentale, et s'intéresse à la peinture et à la sculpture.

Le jeune homme, rentrant chez lui pour les vacances, écrit sur la tradition familiale et transcrit les souvenirs de vieillards et de villageois, ainsi que des textes de conspirations et des prières populaires.

Il publie la Marseillaise tchouvache (Lève-toi, oh Tchouvache !) sur les évènements de 1905-1907.

À l'automne 1914, il contracte la tuberculose et rentre chez lui. Il meurt le 13 mars 1915, à l'âge de 24 ans.

Postérité[modifier | modifier le code]

Un musée consacré à sa vie et son œuvre a été établi dans le village de Slakbash (ru).

Le Théâtre académique Tchouvache (en) porte son nom, ainsi qu'une rue à Tcheboksary.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Autres images[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ivan Yakovlev (en), "My life: Memoirs", Moscow, "Republica", 1997.
  • Sirotkin M. Y., "K. V. Ivanov", Essay, Cheboksary, 1955.
  • Abashev V. N., Чувашская поэма/Chuvsah poem, Cheboksary, 1964.
  • "Chuvash writers", Биобиблиографический справочник, Cheboksary, 1964.
  • D. V. Gordeev, Yu. A. Silem, Anthology of Chuvash literature, Cheboksary, 2003. (ISBN 5-7670-1279-2).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bolšaja Sovetskaja Entsiklopedija, tom 10, s. 12. Moskva: Sovetskaja Entsiklopedija, 1972
  2. Literaturnyi entsiklopeditšeski slovar, s. 497. Moskva : Sovetskaja Entsiklopedija, 1987
  3. (ru) « Моя родина-Башкортостан », sur lib.a-grande.ru

Liens externes[modifier | modifier le code]