Konica Minolta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Konica)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour Minolta avant la fusion, voir Minolta.

Konica Minolta Holdings, Inc.
コニカミノルタホールディングス
logo de Konica Minolta

Création 1873
Fondateurs Konica (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Kabushiki kaishaVoir et modifier les données sur Wikidata
Action TSE : 4902
Siège social Tōkyō
Drapeau du Japon Japon
Direction Shoei Yamana (PDG)
Effectif 43 299 (2017)
Site web www.konicaminolta.fr

Konica Minolta Co Ltd. est une société japonaise de solutions d'impressions et de services informatiques dont le siège social se trouve à Tōkyō. Elle résulte de la fusion de deux compagnies, Minolta et Konica. Son pdg est M. Shoei Yamana. Les filiales du Groupe  sont basées dans une cinquantaine de pays. Elle compte 43 299 employés. Ses produits et services sont distribués dans 150 pays.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de Konica-Minolta commence au XIXe siècle. En 1873, Rokusaburo Sugiura vend du matériel photographique et lithographique à Tokyo sous le nom de Konishiya Rokubeiten : ce sont les débuts de l'entreprise Konica corporation.

En 1903, Konica fabrique les premiers appareils photo japonais. Konica ouvrira sa première filiale américaine à Philadelphie en 1956.

En 1928, Kazuo Tashima crée Nichi-Doku Shashinki Shoten, entreprise germano-japonaise qui donnera ensuite naissance à Minolta Co. Le premier photocopieur de la société sera fabriqué en 1960.

La fusion des deux sociétés intervient en 2003. Entre temps, Konica fabriquera le premier appareil reflex autofocus en 1985 et Minolta la première imprimante laser de bureau en 1990.

En 2006, Konica Minolta cesse la photographie et se recentre définitivement sur ses activités industrielles et bureautiques.

En juillet 2017, Konica Minolta annonce l'acquisition d'Ambry Genetics, entreprise américaine de diagnostiques génétiques et biochimiques, pour environ 1 milliard de dollars[1].

Domaines d'activité[modifier | modifier le code]

Konica Minolta fabrique et commercialise des solutions d’impression multifonctions destinées aux entreprises  ainsi que des systèmes d'impression de production dédiés aux arts graphiques et à l’industrial printing, des matériels d’imagerie médicale, des instruments de mesure pour applications industrielles et médicales, mais aussi des têtes d'impression à jet d'encre pour l’industrie  textile, des consommables et des services de solutions associés.

La société est également impliquée dans le développement, la fabrication et la commercialisation de matériel électronique (dont les films TAC), de panneaux d'éclairage à diodes électroluminescentes organiques (OLED), de film fonctionnels (y compris de films d'isolation thermique) et de produits optiques (dont les lentilles pour disques optiques).

La plateforme Workplace Hub de Konica Minolta
Le Workplace Hub, solution de services IT managés.

Konica Minolta business solutions France propose, quant à elle, une gamme de solutions d'impression et de systèmes de production. Elle a axé son développement sur le service aux entreprises. Et elle répond aux besoins en gestion documentaire, infrastructures informatiques, solutions de gestion, formation et matériels d’impression.

Depuis 2012 , Konica Minolta business solutions France propose des solutions IT grâce à l’acquisition de Serians[2],[3]

Grâce à cette filiale IT, la société dispose désormais d’une forte expertise dans les domaines informatique, de l’audit, de l’intégration et de la supervision et propose des solutions de transformation digitale «  clé en main » et joue la carte de la transformation pour devenir « intégrateur de solutions et acteur global dans les métiers de l'information ».

En mars 2017, M. Shoei Yamana annonce au CEBIT de Berlin le lancement du "Workplace Hub", une solution "tout en un" de services IT managés à destination des PME.[4] Un an plus tard, la solution est lancée en France, en avant première, lors d'un événement au Cloud Business Center de Paris[5].

Acquisitions et prise de participation[modifier | modifier le code]

Numerial[modifier | modifier le code]

Konica Minolta accompagne, depuis plusieurs années, les entreprises dans leurs projets d’optimisation, de digitalisation et de sécurisation de leurs flux documentaires. En 2018, la société a mutualisé ses ressources et ses compétences avec celles de Numerial pour devenir un interlocuteur de premier plan sur le marché de l’Enterprise Content Management auprès des entreprises de taille intermédiaire (ETI) et des grands comptes. Le groupe peut, en effet, désormais s’appuyer sur l’expertise de cet intégrateur reconnu, en termes d’intégration, de développement et d’ingénierie autour de solutions de gestion de l’information et du document.

L'objectif est de porter, à l'horizon 2020-2021, le chiffre d’affaires provenant de l’intégration de solutions et services d’ECM à 20 millions d'euros.

Mobotix[modifier | modifier le code]

Konica Minolta détient, depuis mai 2016, une participation de 65,5 % dans Mobotix [6], fabricant allemand de caméras de vidéosurveillance. « Nous ambitionnons de devenir un leader de la sécurité électronique intelligente.. Nous sommes en train de récolter les premiers fruits de l'association de nos équipes de R&D afin de proposer des solutions innovantes, telles que :

-      la mise au point de lunettes intelligentes avec reconnaissance faciale,

-      des caméras capables de détecter des articles dans un magasin,

-      la détection de chute de patients dans leur chambre pour prévenir au plus vite l’équipe de soignants,

-      ou encore la présence d’individus dans une zone non autorisée au public.

Nous travaillons avec une quinzaine de distributeurs ou de grossistes dans la sécurité électronique » souligne le groupe.

Serians[modifier | modifier le code]

En 2012, La division Business Solutions de Konica Minolta France annonce l'acquisition de Serians, un intégrateur de solutions d'infrastructures IT et bureautique, fortement implantée dans les régions de Picardie et du nord de la France[7]. Ce rachat concrétise la volonté d'évoluer vers une offre de service globale reposant pour partie sur le développement du marché IT. En juillet 2018, Konica Minolta poursuit ce rapprochement en annonçant officiellement l'intégration de Serians au sein de l'entité Konica Minolta Business Solutions France.

MGI Digital Graphic Technology[modifier | modifier le code]

La filiale a contribué au rapprochement du groupe avec MGI Digital Graphic Technology[8] (dont Konica Minolta détient 40 % du capital). Un partenariat qui a permis d’investir le marché de l’impression industrielle avec la création d’un nouveau département :  « Industrial Printing ».

Pour assurer la réussite de cette alliance, Konica Minolta et MGI se sont engagés à mobiliser les ressources humaines commerciales et techniques nécessaires à un déploiement mondial. Konica Minolta a ainsi implanté sa division mondiale en France (près de Fresnes) et a délégué du Japon une équipe R&D chargée de faire le lien entre les équipes R&D de MGI et le Ggroupe.

Les équipes travaillent notamment à « apporter de l'intelligence » au document ou au packaging. Une avancée possible grâce aux techniques d'impression d'encre conductrice dans l'impression des puces RFID. Il y plus de trois ans, MGI a racheté à 100 % l’entreprise Ceradrop, l'un des leaders mondiaux de l'électronique imprimée, avec comme ambition de proposer une nouvelle génération de code-barres imprimés sur du packaging qui fonctionnent par RFID, c'est-à-dire qui communiquent sans avoir besoin d'une douchette. Une innovation qui permet d'automatiser les inventaires et les rend plus rapides à réaliser. Avec cette technologie, les passages en caisse sont optimisés. Quant au consommateur, il peut accéder aux informations spécifiques de chaque produit simplement en approchant son smartphone de l'emballage.

Communication[modifier | modifier le code]

En 2004, Konica Minolta devient le nouveau sponsor de l'AS Saint Étienne, jusqu'en 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Principaux concurrents sur le marché des activités industrielles et bureautiques:

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sam Nussey, « Konica Minolta to buy Ambry Genetics, deal worth up to $1 billion », sur Reuters,
  2. « Konica Minolta rachète l'intégrateur Serians qui devient sa filiale IT services - Distributique », sur www.distributique.com (consulté le 23 octobre 2018)
  3. « Konica Minolta Business Solutions France acquiert Serians », http://www.decision-achats.fr/,‎ (lire en ligne)
  4. datamaster.fr - printer-benchmark.com - autografdesign.fr - adyezh.fr, « Konica Minolta lance son tout nouveau WorkPlace hub : DataMaster (Konica Minolta, WorkPlace Hub, WorkPlace Edge, WorkPlace Rack, Shoei Yamana, Dennis Curry, future office, bureau du future, server, MFP, IoT, big data) », sur www.datamaster.fr (consulté le 24 octobre 2018)
  5. « Konica Minolta : en tournée pour présenter « Workplace Hub » - Info Buro Mag », Info Buro Mag,‎ (lire en ligne)
  6. « Konica Minolta investit 1,5 million d’euros dans la technologie MOBOTIX », Konica Minolta investit 1,5 million d’euros dans la technologie MOBOTIX,‎ (lire en ligne)
  7. « Konica Minolta rachète Serians », Review Of Print,‎ (lire en ligne)
  8. « MGI DIGITAL TECHNOLOGY : accord de distribution avec Konica Minolta, qui monte au capital », Capital.fr,‎ (lire en ligne)