Kone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Kone Corporation
logo de Kone Corporation
Création 27 octobre 1910
Forme juridique SA à Conseil d'Administration
Action OMX : KNEBV
Slogan " Dedicated to People Flow"
Siège social Drapeau de Finlande Espoo (Finlande)
Direction Henrik Ehrnrooth [1]
Activité Ascenseurs, escaliers mécaniques, portes automatiques
Filiales SFA Kone (France),et dans plus de 50 pays dans le monde
Effectif 47 000 salariés (2014)
Site web www.kone.com
Chiffre d’affaires en augmentation 7.3 milliards d'euros (2014)
+6% vs 2013
Résultat net en augmentation 773.9 millions d'euros (2014)
+10.6% vs 2013
Drapeaux Kone au siège de Kone Espoo, Finlande

Kone (prononcé "Koné") est une entreprise finlandaise fondée en 1910 construisant et assurant l'entretien d'ascenseurs, d'escaliers mécaniques et d'autres systèmes de transport guidés partout dans le monde. Kone signifie « machine » en finnois.

Les principaux concurrents de l'entreprise sont le suisse Schindler, l'allemand ThyssenKrupp et l'américain Otis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les actions de classe B de Pilon Corporation sont cotées à la bourse d'Helsinki depuis 1967. Le groupe a été divisé en deux entités appelées Kone Elevators & Escalators et Cargotec en juin 2005.

Le 21 février 2007, la Commission européenne a condamné les quatre principaux fabricants mondiaux d'ascenseurs (Kone, Otis, Schindler et ThyssenKrupp) pour avoir pris part à une entente illicite sur le marché des ascenseurs et des escaliers mécaniques, qui viole les règles de la concurrence inscrites dans les traités européeens. Kone a été condamnée à verser une amende de 142 millions d'euros au budget européen.

En juillet 2015, Toshiba vend sa participation de 4,6 % dans Kone pour 864,7 millions d'euros[2].

Activité[modifier | modifier le code]

Kone est présent dans l'installation, la maintenance, la modernisation d'ascenseurs, d'escaliers mécaniques et de portes de bâtiments automatiques. Son chiffre d’affaires net annuel était de 8,6 milliards d’euros en 2015. La société emploie 47 000 personnes.

L'entreprise possède huit unités de production réparties sur les principaux marchés ainsi que sept centres de R&D. Son siège social se situe à Helsinki/Espoo en Finlande.

Kone compte quelques 800 centres de service répartis dans plus de 50 pays. Outre la livraison d'environ 30 000 nouveaux ascenseurs et escaliers mécaniques chaque année, Kone entretient 570.000 appareils, ainsi que plus de 270 000 portes de bâtiments automatiques.

Kone dispose d'un lieu de test d'ascenseurs en Finlande dans la ville de Lohja, plus précisément à côté d'une mine de calcaire nommée Tytyri. Les ascenseurs testés sont des ascenseurs rapides (6 à 17 m/s) et normaux.

En France[modifier | modifier le code]

En France, Kone (épelé Koné) (Société Française des Ascenseurs), compte plus de 3 400 salariés dont plus de 2 200 techniciens et est présent sur tout le territoire. Son siège social est situé à Nice. La société entretient environ un ascenseur sur cinq dans le pays.[réf. nécessaire]

Kone (via l'ex filiale Konematic) entretient environ 125 000 portes automatiques.[réf. nécessaire]

La société Sotoma, filiale de Kone, exerce une activité d'installation et de maintenance de monte-charge, monte-plats ainsi que d'Élévateurs pour Personnes à Mobilité Réduite (EPMR).[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kone: forts bénéfices 2013 et nouveau patron, Le Figaro, 28 janvier 2014
  2. Toshiba sells 4.6 percent stake in Finland's Kone for $946 million, Reuters, 21 juillet 2015

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]