Kondôz (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kondôz
کندز (Pachtou) • قندوز (Dari)
École de business à Kondôz
École de business à Kondôz
Administration
Pays Drapeau de l’Afghanistan Afghanistan
Province Kondôz
Démographie
Population 117 500 hab. (est. 2006)
Géographie
Coordonnées 36° 44′ N 68° 52′ E / 36.74, 68.87 ()36° 44′ Nord 68° 52′ Est / 36.74, 68.87 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Afghanistan

Voir la carte administrative d'Afghanistan
City locator 14.svg
Kondôz

Géolocalisation sur la carte : Afghanistan

Voir la carte topographique d'Afghanistan
City locator 14.svg
Kondôz

Kondôz ou Koundouz[1], en perse : قندوز, est une ville d'Afghanistan et le chef-lieu de la province éponyme. Selon le recensement de 1979, sa population était de 53 251 habitants, mais celle-ci était estimée à 95 000 en 2002.

La ville se nommait Drapsaka sous l'Antiquité, et Alexandre le Grand la visita.

Elle occupe une situation stratégique entre les provinces de Takhâr et du Badakhchân, et fut un des centres du régime taliban jusqu'à sa prise par l'Alliance du Nord en novembre 2001. Fin 2009, la zone était à nouveau largement sous contrôle taliban ; le journaliste du New York Times Stephen Farrell (en) y fut brièvement séquestré en septembre 2009[2],[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. On rencontre également les transcriptions suivantes : Kunduz, Kundûz, Qunduz, Qonduz, Qondûz, Konduz, Kondûz, Kondoz, Qhunduz, etc.
  2. Stephen Farrell (en), « The Reporter’s Account: 4 Days With the Taliban », The New York Times, 9 septembre 2009.
  3. Nathalie Kantt, « Le journaliste américain libéré en Afghanistan est-il un égoïste ? », L'Express, 11 septembre 2009.