Konak Amidža

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Konak Amidža
Амиџин конак
Amidžin konak
Amidžin konak u Kragujevcu.jpg

Vue du konak.

Présentation
Destination initiale
Résidence privée
Destination actuelle
Musée
Style
Architecte
Janja Mihailović, Todor Petrović et le maître Veselin
Construction
1818-1822
Statut patrimonial
Localisation
Pays
District
Ville
Localité
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Serbie
voir sur la carte de Serbie
Red pog.svg

Le konak Amidža (en serbe cyrillique : Амиџин конак ; en serbe latin : Amidžin konak) se trouve à Kragujevac, dans le district de Šumadija, en Serbie. Il est inscrit sur la liste des monuments culturels de grande importance de la République de Serbie (identifiant no SK 272)[1],[2].

Présentation[modifier | modifier le code]

Autre vue du bâtiment.

En 1818, après le Second soulèvement serbe contre les Ottomans, le prince Miloš Obrenović a fait de Kragujevac la capitale de la Principauté de Serbie, officieusement autonome vis-à-vis de la Sublime Porte. La résidence Amidža a fait alors partie d'un ensemble de palais construits par le prince pour sa famille et la cour[2]. En revanche, le konak du prince Miloš a été détruit en 1941 et celui de la princesse Ljubica, sa femme, a brûlé en 1884[réf. nécessaire].

Le konak Amidža, la seule résidence subsistant aujourd'hui de l'époque du prince Miloš, a été construit entre 1818 et 1822 pour Sima Milosavljević Paštrmac, originaire du hameau de Paštrma, dans le village de Ramaća ; Miloš l'appelait « mon oncle », ce qui se dit amidža (amca) en turc[2]. Il a été édifié par les maîtres les plus importants de cette époque : Janja Mihailović, Todor Petrović et le maître Veselin, qui l'ont conçu dans un style balkanique oriental[2].

Le konak est construit sur un terrain en pente, ce qui donne l'impression qu'il possède un demi-étage ; une partie du rez-de-chaussée est construite en pierre. Comme beaucoup de constructions du XIXe siècle, le bâtiment est construit selon la méthode des colombages. L'intérieur est constitué de huit pièces[2].

Le konak est aujourd'hui un département du Musée national de Kragujevac[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sr) « Nepokretna kulturna dobra » [xls], sur http://www.heritage.gov.rs, Site de l'Institut pour la protection du patrimoine de la République de Serbie (consulté le 23 décembre 2017)
  2. a, b, c, d et e (sr) « Amidžin konak », sur http://www.kulturnonasledje.com, Site de l'Institut pour la protection du patrimoine de Kragujevac (consulté le 23 décembre 2017)
  3. (sr) « Objekti Narodnog muzeja - Amidžin konak », sur http://www.muzej.org.rs, Site du Musée national de Kragujevac (consulté le 23 décembre 2017)

Articles connexes[modifier | modifier le code]