Komintern Sect

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Komintern Sect
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Punk rock, oi![1], street punk[1]
Années actives 19801986, depuis 2014
Labels Chaos Production, Contra Records, Euthanasie Records, Baldy Sound Records
Composition du groupe
Membres Karl
Vovott
Thomoi
Mama
Louis
Anciens membres Jano (décédé)
Punky
La Dule

Komintern Sect est un groupe de punk rock et oi! français, originaire d'Orléans. Il est actif entre les années 1980 et 1986, et depuis 2014. Leur style musical sonne très punk rock primitif avec des riffs dépouillés.

Biographie[modifier | modifier le code]

Komintern Sect est formé en 1980 à Orléans. En 1981, le groupe, à cette période encore au lycée, recrute Thomoi à la batterie à la fin 1981[2]. Komintern Sect, lassé de ne trouver aucun label, finit par créer le sien, Chaos Production, avec les membres d’une autre gloire locale de la scène orléanaise, Reich Orgasm[3]. Le label sort une première compilation, intitulée Apocalypse Chaos en 1982[4]. Un premier album studio de Komintern Sect vient ensuite se greffer au label, intitulé Les Seigneurs de la guerre, en 1983[3]. Il est suivi par deux autres albums, dont Les Uns sans les autres en 1986, auquel se joint un deuxième guitariste, Olivier Votelet (Vovott), arrivé en 1985[3]. Le groupe se sépare en 1986.

Le 25 novembre 2012, Jano décède d'une rupture d'anévrisme à l'âge de 49 ans[3]. Il était également Secrétaire Général de l'Association pour Favoriser le Développement des Projets Commerciaux, Industriels et Culturels France-République Populaire Démocratique de Corée. Il était très engagé dans le soutien avec la Corée septentrionale. Lors de son décès, ses amis nord-coréens ont été très touchés et on fait part de leurs sincères condoléances à ses proches amis de l'Association. Lors d'un entretien en 2015, JB des Burning Heads, expliquera que Komintern Sect était l'un des premiers groupes qu'il a vu sur scène en 1988, avec DDT et Pierre[5].

Après presque 20 ans d'inactivité, le groupe se reforme en 2014 avec Karl au chant, Vovott à la guitare, et Thomoi à la batterie, accompagnés par Louis (Lion's Law) à la guitare et Mama (8°6 Crew) à la basse[1]. En 2016, ils publient leur nouvel album studio, D'une même voix, au label Contra Records[6].

Style musical[modifier | modifier le code]

Ils chantent des textes festifs comme Unis par le vin, Toujours le premier ou Plus fort que tout, d'autres plus humoristiques comme Maurice ou 23 minutes en enfer et enfin, ils ont des textes plus politiques, comme Barcelone 1936 ou Guérilla Urbaine. Si, au premier abord, les paroles de France, ou de Barcelone 1936 - qui évoque la guerre d'Espagne du point de vue franquiste - sont clairement un discours d'extrême droite, d'autres comme Carte du parti sont autant antifascistes (« défilant le bras tendu ») qu'anticommunistes (« se saluant le poing levé »). Le groupe joue la carte de la provocation, ce qui est assez courant au début des années 1980, dans la droite ligne des Sex Pistols, comme avec la chanson Sonia.

Enfin, le milieu punk dans lequel évolue le groupe ne peut pas être soupçonné de sympathie pour l'extrême droite et ce, en dépit du patriotisme dont ils se réclament. Quand la guerre entre les skinheads nationalistes et les Red Skins a éclaté, Komintern Sect s'est toujours dit « non concerné » par ces bagarres de chapelles. Plus de vingt ans après, les deux camps continuent à se réclamer de ce groupe.[réf. nécessaire]

Image[modifier | modifier le code]

L'imagerie évolue entre les trois albums du groupe. L'album Les Seigneurs de la guerre fait référence en termes de construction aux groupes Skinhead, mais avec une iconographie communiste, type faucilles et marteaux. La photo du groupe, en plan élargi et en noir et blanc, sans retouches, a été prise dans les anciennes vinaigreries Dessaux à Orléans. L'album Dernier combat reprend la photo en plan plus resserré du groupe, dans un style très rock'n'roll. La photo est retouchée pour camper le groupe dans une ruelle de bande dessinée. La pochette de l'album Les Uns sans les autres est un dessin très tribal, dans le style L'Écho des savanes. On ne voit plus le groupe.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Karl - chant (1980-1986, depuis 2014)
  • Thomoi (Apologize et Burning Heads) - batterie (1980-1986, depuis 2014)
  • Louis (Lion's Law) - guitare (depuis 2014)
  • Mama (8°6 Crew) - basse (depuis 2014)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Jano (Kobolds) - basse (1980-1986, décédé en 2012)
  • Punky (Kobolds, Métamorphose, Fest Nöz et Ailleurs Est Song) - guitare
  • La Dule

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « KOMINTERN SECT - Street Punk / Oï France », sur Hellfest (consulté le 15 juin 2017).
  2. « Oi! Unchained : une soirée pleine de joie avec les skinheads », sur Brain Magazine, (consulté le 15 juin 2017).
  3. a, b, c et d « Komintern Sect », sur Rock Made in France (consulté le 15 juin 2017).
  4. Olivier Richard, CAMION BLANC: LA SOURIS DEGLINGUEE Histoire d'un groupe de rock'n'roll (ISBN 2357794763, lire en ligne).
  5. « Dans l’Orléans de fin 1980-début 90 avec JB, de Burning Heads », sur La République du Centre (consulté le 15 juin 2017).
  6. (de) « Komintern Sect‚ D’une Même Voix’ CD (Contra Records) - REVIEW », sur blog.steeltownrecords.de.

Liens externes[modifier | modifier le code]