Kolomya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Kolomyia)
Aller à : navigation, rechercher
Kolomya
Коломия
Blason de Kolomya
Héraldique
Drapeau de Kolomya
Drapeau
Hôtel de ville de Kolomya
Hôtel de ville de Kolomya
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Subdivision Flag of Ivano-Frankivsk Oblast.png Oblast d'Ivano-Frankivsk
Raïon Flag of Kolomyisky raion in Ivano-Frankivsk oblast.png Kolomya
Maire Ihor Sliouzar (2010- )
Code postal 78200 — 78212
Indicatif tél. +380 3433
Démographie
Population 60 941 hab. (2017)
Densité 1 497 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 31′ nord, 25° 02′ est
Altitude 300 m
Superficie 4 072 ha = 40,72 km2
Divers
Fondation 1256
Statut Ville
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oblast d'Ivano-Frankivsk

Voir sur la carte administrative de l'Oblast d'Ivano-Frankivsk
City locator 14.svg
Kolomya

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Kolomya

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Kolomya
Liens
Site web kolomyya.org/
Sources
Liste des villes d'Ukraine

Kolomya (en ukrainien : Коломия ; en russe : Коломыя ; en polonais : Kołomyja ; en allemand : Kolomea ; en roumain : Colomeea) est une ville de l'oblast d'Ivano-Frankivsk, en Ukraine occidentale, et le centre administratif du raïon de Kolomya. Sa population s'élevait à 60 941 habitants en 2017.

Géographie[modifier | modifier le code]

Kolomya est située sur les bords du Prout, à 72 km à l'ouest-nord-ouest de Tchernivtsi, à 164 km au sud-est de Lviv et à 451 km au sud-ouest de Kiev[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Kolomya est située au cœur de la région historique de Pocutie, et constitue l'un des centres de la culture des Houtsoules.

Depuis le premier partage de la Pologne en 1772 jusqu'en 1918, la ville (nommée Kolomea avant 1867) fait partie de la monarchie autrichienne (empire d'Autriche), puis Autriche-Hongrie (Cisleithanie après le compromis de 1867), chef-lieu du district de même nom, l'un des 78 Bezirkshauptmannschaften (powiats) en province (Kronland) de Galicie en 1900[2]. Le sort de cette province fut dès lors disputé par la Pologne et la Russie soviétique, jusqu'à la Paix de Riga le , attribuant la Galicie orientale à la Pologne[3].

Timbre de la monarchie autrichienne, oblitéré en polonais en 1871

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville est occupée par l'Allemagne nazie d' au . La population juive représentait en 1939 environ 50 % de la population totale[4]. En septembre et octobre 1941, environ 500 juifs sont assassinés lors d'exécutions de masse. En 1942, 18 000 juifs sont enfermés dans un ghetto puis déportés pour la plupart au camp d'extermination de Bełżec. Plusieurs centaines de Juifs sont contraints aux travaux forcés dans un camp de travail puis assassinés en 1943 dans la forêt proche de Sheparivtsi.

En 1944, la ville est annexée par l'Union soviétique et rattachée à la République socialiste soviétique d'Ukraine.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[5] :

Évolution démographique
1870 1880 1890 1900 1910 1939
17 679 23 109 30 235 34 188 42 676 38 300
1959* 1970* 1979* 1989* 2001* 2011
31 303 41 054 52 146 63 323 61 989 61 300
2012 2013 2014 2015 2016 2017
61 290 61 428 61 350 61 236 61 210 60 941

Transports[modifier | modifier le code]

Kolomya se trouve à 65 km d'Ivano-Frankivsk par le chemin de fer et par la route.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Emanuel Feuermann (1902-1942), violoncelliste autrichien, né à Kolomyia.
  • C'est à Kolomya que Sacher Masoch situe l'action de La Vénus à la fourrure (1870). À propos de Séverin, le narrateur écrit, au début du roman : "Oui, il était singulier, on ne pouvait le nier, même s'il n'était pas le fou dangereux pour lequel le tenaient non seulement ses voisins mais tout le petit cercle de Kolomé[6]."

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  2. Wilhelm Klein, Die postalischen Abstempelungen auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Vienne, 1967.
  3. André et Jean Sellier, Atlas des peuples d'Europe centrale, Paris, Éditions La Découverte, 1991, p. 94.
  4. http://kehilalinks.jewishgen.org/Kolomea/kolomad.htm
  5. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(uk) « Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2010, 2011 et 2012 », sur database.ukrcensus.gov.ua« Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2011, 2012 et 2013 », sur database.ukrcensus.gov.ua
  6. Gilles Deleuze et Leopold von Sacher-Masoch, Présentation de Sacher-Masoch, avec le texte intégral de La Vénus à la fourrure traduit de l'allemand par Aude Willm, Paris, Minuit, , 275 p. (ISBN 978-2-7073-0332-5), p. 123

Liens externes[modifier | modifier le code]