Kolja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kolja
Réalisation Jan Svěrák
Scénario Pavel Taussig
Zdeněk Svěrák
Pays de production Drapeau de la Tchéquie République tchèque
Durée 105 minutes
Sortie 1996


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Kolya est un film tchèque réalisé par Jan Svěrák en 1996. Il remporta l'Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1997.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Kolya est un film du réalisateur Jan Svěrák, avec Zdeněk Svěrák, Andrei Chalimon et Libuše Šafránková. Il raconte l'histoire de Louka, un ancien violoncelliste de l'Orchestre philharmonique de Prague, célibataire endurci qui est maintenant obligé de gagner sa vie en jouant aux cérémonies de funérailles, en restaurant les anciennes pierres tombales et en donnant des cours de violoncelle.

Comme Louka a besoin d'argent, il accepte l'offre d'un ami et épouse une jeune femme Soviétique contre une somme d'argent, pour qu'elle puisse recevoir des papiers tchécoslovaques. Cette jeune femme décide peu après le mariage de s'échapper en Allemagne de l'Ouest, et son fils âgé de 5 ans, Kolya, se retrouve abandonné en Tchécoslovaquie. Mais la seule personne qui aurait accepté de le recueillir, sa grand-mère, meurt peu après. Louka décide, après de nombreuses réticences, et des tentatives de faire adopter l'enfant, de le garder, car il lui faut convaincre la police secrète que ce mariage était de bonne foi, bien que Louka ne parle pas Russe, et que ni Kolya ni sa mère ne parlent tchèque.

Même si sa relation avec Kolya commence mal, principalement à cause du manque de communication dû aux problèmes linguistiques qu'ils rencontrent, Kolya et Louka deviennent de plus en plus attachés l'un à l'autre. Louka décide de changer son mode de vie, arrête de courir les jupons et fait de son mieux pour donner un environnement de vie sain pour Kolya.

Mais le service d'adoption le rattrape, et menace de rapatrier Kolya vers un orphelinat en Union Soviétique. Louka décide qu'ils doivent s'échapper, et après un court passage chez sa mère, qui finit par les jeter dehors, ne souhaitant pas avoir un Russe sous son toit (l'Union Soviétique ayant encore une forte présence armée en Tchécoslovaquie), ils finissent par se réfugier chez Franta, un ami de Louka, où ils restent jusqu'au début de la révolution de velours, avant de rentrer à Prague pour être témoins des événements.

La mère de Kolya, à la chute du Rideau de fer retourne immédiatement à Prague, et Kolya la rejoint, ce qui est une cause de tristesse pour Kolya et Louka. Le film finit sur des images de Louka réadmis dans l'orchestre, et en ménage avec une de ses amies, qui chantait aux funérailles pendant qu'il jouait, et qui est maintenant enceinte.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Date Distinction Catégorie Nom Résultat
au Mostra de Venise Mention honorable Jan Svěrák Lauréat
au Festival international du film de Tokyo Grand Prix Sakura Jan Svěrák Lauréat
Prix du meilleur scénario Lauréat
Prix du cinéma européen Meilleur film Kolja Nomination
Satellite Awards Meilleur film en langue étrangère Kolja Nomination
Golden Globes Meilleur film en langue étrangère Kolja Lauréat
National Board of Review Top films étrangers Kolja
5e place
Lions tchèques Meilleur film Eric Abraham, Jan Svěrák Lauréat
Meilleur réalisateur Jan Svěrák Lauréat
Meilleure actrice Libuse Safránková Lauréat
Meilleur acteur dans un second rôle Andrey Khalimon Lauréat
Meilleur film - critiques Jan Svěrák Lauréat
Meilleur scénario Zdeněk Svěrák Lauréat
Meilleur montage Alois Fisárek Lauréat
Meilleur acteur Zdeněk Svěrák Nomination
Meilleur acteur dans un second rôle Ondrej Vetchý Nomination
Meilleure actrice dans un second rôle Stella Zázvorková Nomination
Meilleure photographie Vladimír Smutný Nomination
Meilleur son Zbynek Mikulik Nomination
Meilleure musique Ondrej Soukup Nomination
Oscars du cinéma[1] Meilleur film en langue étrangère Kolja Lauréat
7 au Festival du film de Pilsen Film le plus populaire Jan Sverák Lauréat
Meilleur acteur Zdeněk Svěrák Lauréat
Meilleure actrice Libuse Safránková Lauréat
BAFTA Awards Meilleur film en langue étrangère Eric Abraham, Jan Svěrák Nomination

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« "The 69th Academy Awards (1997) Nominees and Winners" », sur Academy of Motion Picture Arts and Sciences

Liens externes[modifier | modifier le code]