Koli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Koli
Vue du mont Ukko-Koli.
Vue du mont Ukko-Koli.
Géographie
Altitude 347 m, Ukko-Koli
Massif Carélides
Coordonnées 63° 05′ 40″ nord, 29° 48′ 31″ est
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Carélie du Nord
Géologie
Roches Quartzite
Type Tunturi
Géolocalisation sur la carte : Finlande
(Voir situation sur carte : Finlande)
Koli

Koli est une montagne de Carélie du Nord en Finlande. Koli est aussi le nom du village au pied de la montagne. Koli se situe sur le territoire de la ville de Lieksa, plus particulièrement sur la rive du lac Pielinen opposée à la ville de Lieksa.

Géographie[modifier | modifier le code]

Akka-Koli.

Koli est une montagne culminant à 347 mètres et située sur les bords du lac Pielinen. La montagne de Koli est presque entièrement composée de quartzite blanc. Ses pentes présentent de grandes surfaces de rochers blancs dépourvues d'arbres, en particulier la falaise Paha-Koli. Les deux sommets les plus importants sont l'Ukko-Koli[1], le point culminant avec 347 mètres d'altitude, et l'Akka-Koli[2] (339 mètres).

La montagne Koli possède plusieurs grottes dont l'une s'appelle l'église du diable. Elle fait 34 mètres de long et 7 mètres de haut.

Au pied de la montagne Koli se trouve le village de Koli. Jusqu'en 1973 le village de Koli appartenait à la commune de Pielisjärvi. Depuis 1973, Koli fait partie de la commune de Lieksa.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur une ancienne carte datant de 1650, Koli s'appelle Mustarinda, un nom donné aussi aux ours[o 1],[3]. Dans l’ancienne culture de la chasse, le nom de l'ours est sacré. Au sommet d'Ukko-Koli se trouve une tête d'ours en roche pesant plusieurs tonnes qui regarde le lac Pielinen[3].

Les histoires populaires racontent que Koli était un lieu sacré, un endroit où l'on rendait la justice, un lieu de culte et un lieu de sacrifices. Le folklore évoque aussi la présence à Koli de puissants esprits. La tradition orale raconte que Paha-Koli était un lieu où l'on rendait la justice, et que les criminels étaient précipités du haut de sa falaise. Celui qui survivait à la chute était innocent[o 2]. Un lieu de sacrifice connu, Uhrihalkeama, est situé juste à côté de l'hôtel Koli[o 1].

Ainsi il a fallu attendre le XVIIIe siècle pour que Koli soit habitée en permanence. D'aucuns disent qu'aucune trace archéologique n'appuie ces dires, mais il est notable que d'importantes dégradations ont été effectuées sur le site. Ainsi il existe une trace des cercles de justice (käräjät (fi)) qui, selon les études archéologiques, étaient formés de 12 pierres. Cela a dû être le cas à Paha-Koli mais, dans les années 1750, au moment de la Réforme, le pasteur Jakob Stenius l'ainé a systématiquement détruit les traces des anciens cultes finnois et lapons du site de Koli[o 3]. Plus tard, dans les années 1950 et 1960, l'endroit servait de piste de danse lors des fêtes et, afin de dégager celle-ci, on a fait rouler les pierres[o 3].

Protection environnementale[modifier | modifier le code]

La montagne fait partie du parc national de Koli. Koli est un lieu important des paysages nationaux de Finlande.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Du dieu Ukko
  2. De la déesse Akko
  3. a et b (en) « History », Koli-info (consulté le 1er février 2013)
  1. a et b Kolinuuron Kierros, p. 28
  2. Kolinuuron Kierros, p. 13
  3. a et b Kolinuuron Kierros, p. 29

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fi) L. Lovén & H. Rainio (ed.), Kolin perintö - kaskisavusta kansallismaisemaan, Jyväskylä, Metsäntutkimuslaitos ja Geologian tutkimuskeskus, Gummerus, , 160 p. (ISBN 9514017390 et 9789514017391)
    • Taskinen, H, Vanhat pyhät uhripaikat p.40-47
    • J. Kohonen, J. Marmo & J. Vuollo, Kolin kallioperän syntyvaiheet p. 28-29