Kojiki Den

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kojiki Den
Image illustrative de l’article Kojiki Den

Auteur Arai Hakuseki
Pays Japon
Date de parution 1798

Le Kojiki Den (古事記伝?) est un ouvrage écrit en 1798 par le lettré nativiste Motoori Norinaga.

Il s'agit d'un livre de commentaires au Kojiki, dans lequel Motoori Norinaga rend accessible au lecteur de l'époque le livre original, rédigé dans un langage qui ne le rendait plus intelligible pour ses contemporains[1]. Il insiste dans ses écrits sur la véracité de l'âge des dieux[2], et attaque régulièrement les travaux des néo-confucéens. Il s'en prend en particulier aux publications de Tō Keikan, néo-confucianiste et défenseur de la thèse de l'origine chinoise de l'empereur Jinmu[3]. Sa connaissance minutieuse des textes lui permet de jeter le discrédit sur ses contradicteurs, et ainsi d'assoir la réputation des Kokugaku[4].

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) John S. Brownlee, Japanese Historians and the National Myths, 1600-1945: The Age of the Gods and Emperor Jinmu, Vancouver, University of British Columbia Press, , 267 p. (ISBN 978-0774806459, lire en ligne). 
  • (en) Masayuki Sato, « A Social History of Japanese Historical Writing », dans José Rabasa, Masayuki Sato, Edoardo Tortarolo, Daniel Woolf, The Oxford History of Historical Writing : Volume 3: 1400-1800, Oxford University Press, , 752 p. (ISBN 9780198738008), p. 80-102