Kœstlach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Koestlach)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kœstlach
Kœstlach
La chapelle Notre-Dame-des-Douleurs.
Blason de Kœstlach
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Arrondissement Altkirch
Canton Altkirch
Intercommunalité Communauté de communes du Jura alsacien
Maire
Mandat
André Lehmes
2014-2020
Code postal 68480
Code commune 68169
Démographie
Population
municipale
508 hab. (2015 en diminution de 1,74 % par rapport à 2010)
Densité 62 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 30′ 25″ nord, 7° 16′ 19″ est
Altitude Min. 423 m
Max. 650 m
Superficie 8,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Kœstlach

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Kœstlach

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Kœstlach

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Kœstlach

Kœstlach est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de la commune.

Petit village situé dans le Sundgau.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les fouilles effectuées depuis le début du XXe siècle par l'archéologue badois Karl Gutmann ont permis d'identifier un site fortifié pré- et protohistorique (Site fortifié du Kastelberg), un édifice thermal gallo-romain et une nécropole mérovingienne.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Le village est cité sous le nom de Chesilacha en 1144. Ce nom dérive d'un étymon gallo-romain (castelliacum) qui désigne un petit camp militaire servant de poste d'observation et fait probablement référence au site archéologique du Kastelberg[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Kœstlach

Les armes de Kœstlach se blasonnent ainsi :
« De gueules à la tarière d'argent accompagnée d'une pomme de pin d'or et d'une feuille de hêtre de même. »[2]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie-école de Kœstlach, à la reconstruction.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours André Lehmes    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2015, la commune comptait 508 habitants[Note 1], en diminution de 1,74 % par rapport à 2010 (Haut-Rhin : +1,71 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
482500590567636663635665674
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
516522536523481500475461431
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
437417408386373361360345323
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
318352344358393417497519508
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Léger.
  • Chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs.
  • Presbytère de Nicolas Delfis.
  • Vestige d'un ancien établissement thermal gallo-romain situé rue des Romains (visite libre).
  • Site fortifié du Kastelberg (650 m) occupé du Néolithique à l'Âge du Fer offrant une vue panoramique sur la plaine d'Alsace (visite libre).


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Paul urban, Lieux dits dictionnaire étymologique et hisotrique des noms de lieux en Alsace, ISBN 9782716506151.
  2. Archives Départementales du Haut-Rhin
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :