Koca Sinan Pacha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sinan.
Koca Sinan Pacha
Arolsen Klebeband 02 327.jpg
Fonctions
Grand vizir de l'Empire ottoman
-
Grand vizir de l'Empire ottoman
-
Grand vizir de l'Empire ottoman
-
Grand vizir de l'Empire ottoman
-
Grand vizir de l'Empire ottoman
-
Beylerbey de l'eyalet d'Égypte (d)
Beylerbey of Damascus (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
IstanbulVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Sinan Pasha Topojani et Koca Sinan PaşaVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Religions

Koca Sinan Pacha (turc : Koca Sinan Paşa soit Sinan Pacha le Grand), né en 1520 et décédé le , est un commandant militaire de l'Empire ottoman d'origine albanaise qui a été cinq fois grand vizir de l'empire entre 1580 et sa mort.

Officier d'une grande valeur militaire, il fait son instruction dans le sérail du sultan ottoman. Il est fait gouverneur-pacha d'Égypte en 1569. C'est à ce titre qu'il mène la campagne du Yémen, qui permet son rattachement à l'Empire ottoman en 1571.

Il est chargé par le sultan Sélim II de mettre en place, avec la collaboration du capitan pacha (amiral de la flotte) Uluç Ali, un corps expéditionnaire de près de plusieurs dizaines de milliers de soldats qui permet de reprendre Tunis aux Espagnols lors de la bataille de Tunis en 1574.

En 1580, il rejoint la Perse et dirige la campagne contre les Séfévides durant la guerre turco-perse, en 1590, qui aboutit au traité de Constantinople. Il est fait cinq fois grand vizir de l'empire en 1580, 1589, 1593 et deux fois en 1595.

Il participe à la Longue Guerre contre les Habsbourg dans les Balkans en 1593.

En 1954, il commande l'armée Ottomane et réussi à écraser la révolte Serbe du Banat. Pendant cette révolte, et afin d'impressionner la population locale, Koca Sinan Pacha a fait venir à Belgrade les reliques de Saint Sava qui reposaient au monastère de Mileševa et les a fait brûler en public[1]. Aujourd'hui, à la place du bûcher se trouve l'église Saint-Sava, la deuxième plus grande église chrétienne orthodoxe du monde[2],[3].

Il décède en 1596.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Au fil du temps... 1594 », sur lefigaro.fr, (consulté le 27 août 2018)
  2. « Serbie: Lavrov visite la 2ème plus grande église orthodoxe au monde », sur Le POINT (AFP), publié le 22/02/2018 à 13:49 (consulté le 9 mars 2018)
  3. Jean-Christophe Buisson, Histoire de Belgrade 2013, éditions Perrin (ISBN 9782262039882), page 15