Kobouleti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kobouleti
ქობულეთი
Kobouleti
Administration
Pays Drapeau de la Géorgie Géorgie
Subdivision Adjarie
Indicatif téléphonique +995 426
Démographie
Population 16 546 hab. (2014)
Géographie
Coordonnées 41° 48′ 40″ nord, 41° 46′ 31″ est
Altitude m
Histoire
Statut Ville depuis 1944
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Géorgie
Voir sur la carte administrative de Géorgie
City locator 14.svg
Kobouleti
Géolocalisation sur la carte : Géorgie
Voir sur la carte topographique de Géorgie
City locator 14.svg
Kobouleti

Kobouleti (en géorgien : ქობულეთი) est une ville d'Adjarie en République de Géorgie, située sur la côte Est de la Mer Noire.

Cette station balnéaire comptait 16 546 habitants en 2014[1]. Visitée par de nombreux Géorgiens ainsi que par des personnes venant de l'ex-URSS, Kobouleti a été, du XVIIe siècle au XIXe siècle, un fief de la famille Tavdgiridze (en) sous l'autorité de la principauté de Gourie puis de l'Empire ottoman.

Histoire[modifier | modifier le code]

Kobouleti était, du XVIIe au XIXe siècle, la résidence de la famille Tavdgridze et était sous domination de la Gourie ou de l'Empire ottoman. Sous l'Empire ottoman, elle était nommée Çürüksu.

Au XIXe siècle, pendant la guerre entre les Russes et les Turcs Ottomans, Kobouleti et le reste de la Géorgie a été annexé à l'Empire russe. Kobouleti fut devenu une station balnéaire. Elle a été renommée en Smekalovkas par les Russes.

Pendant la période soviétique, les villas étaient affectées aux commissaires de l'Armée rouge. En 1944, Kobouleti reçoit le statut de ville.

Démographie[modifier | modifier le code]

La ville est peuplée de 16 546 hab. Elle est majoritairement peuplée de Géorgiens (Adjars) (2014).

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Transport[modifier | modifier le code]

Gare de Kobouleti.

Kobouleti est desservie par une gare ferroviaire qui la relie à Tbilissi (ligne Tbilissi-Batoumi). L'aéroport international de Batoumi et l'aéroport international de Koutaïssi sont à proximité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georgia, sur citypopulation.de (consulté le 26 février 2015).