Knut Nystedt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Knut Nystedt
Description de l'image Knut Nystedt.jpg.

Naissance
Oslo, Drapeau de la Norvège Norvège
Décès (à 99 ans)
Oslo, Drapeau de la Norvège Norvège
Activité principale Compositeur, pédagogue, chef de chœur, organiste

Knut Nystedt, né le à Oslo et mort le dans cette même ville, est un compositeur, organiste, chef de chœur et pédagogue norvégien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Christiania (Oslo depuis 1925) dans une famille chrétienne où musique classique et musique religieuse étaient présentes chaque jour. La plupart de ses compositions pour chœurs ou voix solistes sont écrites sur des textes sacrés ou des textes de la Bible. La musique sacrée ancienne, en particulier Palestrina et le chant grégorien, l'ont beaucoup influencé. Il étudie la composition avec Bjarne Brustad et Aaron Copland, l'orgue avec Arild Sandvold et Ernest White, et la direction avec Øivin Fjelstad. Il est organiste de l'église de Torshov à Oslo de 1946 à 1982, et professeur de direction de chœur à l'université d'Oslo de 1964 à 1985. Il dirige le Norske Solistkoria (« Chœur des solistes norvégiens ») de 1950 à 1990, avec des tournées mondiales.

Comme compositeur, il joue un rôle central à travers une longue période où les courants musicaux n'ont cessé d'évoluer rapidement. Il montre une remarquable aptitude à adapter les nouvelles découvertes à son propre style, très personnel, riche en couleurs et en même temps délicatement nuancé. En 1988, il écrit une pièce pour chœur à cappella, sa composition la plus connue : Immortal Bach. On y entend d'abord le choral Komm, süsser Tod K.478 de Bach, livré sans altération par l'ensemble du chœur. Trois phrases : Viens, douce mort! Komm, süsser Tod! Viens, repos éternel! Komm, sel'ge Ruh! Viens, guide-moi vers la paix. Komm, führe mich in Friede! Une fois le thème exprimé le chœur se divise en sous groupes en étirant le thème, juxtaposant des mesures, tuilage sonore pour un effet extrêmement puissant.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Enregistré par le Godthaabchoir : Nyelandsvej 51- DK-2000 Frederiksberg - Copenhagen - Denmark :
    • Velsignet være han
    • I må ikke være bekymrede
    • Haner opstanden
    • Trois motets pour chœurs à quatre voix mixtes, a cappella, 1) I'll praise thee o Lord; 2) Peace I leave with you; 3) Thus said the Lord;
    • Den seg selv opphøyer skal fornedres
    • Himmeriget
    • Song of praise
    • Laudate
    • I will be as the dew
  • Enregistré par le Chœur de Solistes Norvégiens/Chor der Norwegischen Solisten :
    • Musique chorale norvégienne (œuvres de Nystedt, Kvandal, Hovland, Slögedal, Beck, Olsen, Groven, Johansen) - Philips - Musique contemporaine - 839.265 DSY
    • La Missa Brevis a été enregistrée par le chœur Stella Maris dans leur second CD Et Lux Perpetua[1], enregistrement réalisé au Temple du Saint Esprit à Paris en mars 2008, avec le concours de l'ensemble vocal Lux Aeterna[2].
  • Ave maria, comp. en 1986
  • If you receive my words
  • Magnificat for a new millenium
  • Jesu sieben Worte

Immortal Bach : Accentus, Mikrokosmos.

  • De Profondis
  • Pal sine honur

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation du CD Et Lux Perpetua
  2. Stéphane Haïk, CD Requiem d'Ildebrando Pizzetti, in Valeurs actuelles, 13 janvier 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]