Knock (Irlande)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Knock
An Cnoc, Cnoc Mhuire
Administration
Pays Drapeau de l'Irlande Irlande
Province Connacht
Comté Mayo
Immatriculation M396818
Démographie
Population 972 hab. (2016)
Géographie
Coordonnées 53° 47′ 00″ nord, 8° 55′ 00″ ouest
Altitude 78 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Irlande
Voir sur la carte administrative d'Irlande
City locator 14.svg
Knock
Géolocalisation sur la carte : Irlande
Voir sur la carte topographique d'Irlande
City locator 14.svg
Knock
Liens
Site web web

Knock (en irlandais : An Cnoc, « la colline ») est un village du comté de Mayo, en Irlande. Il se trouve à environ une heure en voiture de Galway. Knock est aujourd'hui en dehors du Gaeltacht.

Il est connu mondialement pour l'apparition mariale de Knock survenue le , apparition mariale reconnue par l'Église catholique, qui a entrainée la construction du Sanctuaire de Knock, devenu le premier centre spirituel mariale du pays. Le sanctuaire attire chaque année un million de pèlerins.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Jusqu'au début des années 2000, le nom figurant sur les panneaux de signalisation était Cnoc Mhuire soit « colline de Marie ». La commission gaélique de toponymie décida de reprendre le nom originel du lieu : An Cnoc. Ce retour au nom originel entraîna un grand débat national. Une discussion eut lieu au sein même du Dáil Éireann qui ne trancha pas définitivement, en laissant la possibilité aux partisans du nom « plus religieux » de continuer à l'utiliser.

Knock.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'apparition de 1879[modifier | modifier le code]

Représentation de la scène de la vision, dans la chapelle de l'apparition.

L'apparition mariale de Knock s'est déroulée à Knock (Irlande) le vers 19 h. Les témoins de ce phénomène ont déclarés avoir vu la Vierge Marie accompagnée d'autres personnes (Saint Joseph, de Saint Jean, d'anges et de Jésus-Christ « l'Agneau de Dieu ») sur le mur extérieur de l'église du village. Aucune parole ou message n'ont été transmises au voyants durant les deux heures d'apparition dont plus d'une quinzaine de personnes ont dit avoir été témoins. Cette apparition silencieuse et immobile s'est produite, sous une pluie battante, poussant certains voyants à quitter le lieu avant la fin de l'événement[1],[2].

Très vite, l'évêque du lieu a ouvert une enquête canonique, mais malgré l'avis favorable de la commission d'enquête, il n'a pas fait la proclamation de reconnaissance officielle que de très nombreuses personnes attendaient[3]. Le pèlerinage à Knock débute très vite, dans les semaines qui suivent cet événement, et la déclaration de plusieurs guérisons et miracles amène la population a dénommer Knock « le Lourdes irlandais »[1],[2].


Sanctuaire et pèlerinage[modifier | modifier le code]

Vue du Sanctuaire de Knock et de l'église « Notre-Dame Reine d'Irlande ».

Le sanctuaire de Knock (ou sanctuaire de Notre-Dame de Knock, est un sanctuaire situé à Knock en Irlande. Il célèbre l'apparition mariale de Knock survenue en 1879 et qui a été reconnue comme authentique par l'Église catholique en 1936[1].

Immédiatement des pèlerinages s'organisent sur le « lieu de l'apparition », et le petit village de Knock reçoit d'importantes visites de pèlerins dès 1880, dont beaucoup viennent chercher une guérison physique, au point que Knock est rapidement dénommé le « Lourdes irlandais ». La croissance rapide du pèlerinage se réduit néanmoins après quelques années, un des points parfois évoqué étant le manque d'infrastructures pour accueillir les pèlerins. En 1935 société du sanctuaire de Knock est créée pour promouvoir l'amélioration de l'accueil des pèlerins et des malades en développant les infrastructures du sanctuaire. En 1976, une grande église « Notre-Dame Reine d'Irlande » est construite pour accueillir les pèlerins. L'église est élevée au rang de basilique en 1979 à l'occasion de la visite du pape Jean-Paul II[4],[5].

Le sanctuaire continue de se développer, et d'attirer près d'un million de pèlerins du monde entier chaque année[2]. La présence d'un aéroport international, construit à proximité, en 1985, permettant de faciliter leurs venues[6],[7],[8].

Personnalités de Knock[modifier | modifier le code]

James Horan[modifier | modifier le code]

Monseigneur James Horan, né le ( - mort le ) devient curé de la paroisse de Knock en 1963 et fit aussi trois mandats en tant que maire.

  • Il construisit la nouvelle basilique, Our Lady Queen of Ireland (Notre-Dame Reine d'Irlande), à Knock Shrine, en 1967, qui peut accueillir 10 000 fidèles.
  • Il est l'instigateur de l'Aéroport de Knock, malgré les résistances et railleries de toutes parts. Cet aéroport, inauguré le , a dynamisé l'économie du Comté de Mayo et y a apporté une certaine prospérité. James Horan fit le premier vol inaugural de Knock à Rome[8].
  • Il a persuadé le pape Jean-Paul II de visiter Knock en 1979 pour célébrer le centenaire de l'apparition.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Yves Chiron, Enquête sur les apparitions de la Vierge, Perrin, , 427 p. (ISBN 978-2-262-02832-9), p. 240-244.
  2. a b et c (en) Larry Peterson, « Who is Our Lady of Knock? The silent apparition », Alteia,‎ (lire en ligne, consulté le 5 mai 2020).
  3. A cette époque, l'Irlande était encore entièrement sous domination britannique, et une forte tension politique et sociale traversait le pays. Une déclaration, par un évêque irlandais catholique, d'une « reconnaissance officielle d'une apparition mariale », en terre d’Irlande pouvait être vue ou vécue, par le gouvernement britannique et sa population anglicane comme une « provocation ».
  4. (en) Bridget Haggerty, « Our Lady of Knock Shrine - Place of Mystery and Miracles », sur irishcultureandcustoms.com, Irish culture and customs (consulté le 27 avril 2020).
  5. (en) John White, « The Cusack Papers; new evidence on the Knock apparition », History Ireland, vol. 4,‎ (ISSN 0791-8224, lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  6. (en) Richard Gibbons, « Ireland: new Parish Priest for National Shrine at Knock », Independent Catholic News,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2020).
  7. (en) Eugene Hynes, « Knock, visionaries of », sur Oxford University Press, oxforddnb.com (consulté le 27 avril 2020).
  8. a et b (en) « The Story of Knock », knockshrine.ie (consulté le 27 avril 2020).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]