Klone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Klone
Autre nom Sowat (1995–1999)[1]
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Metal progressif[1], rock progressif, groove metal
Années actives Depuis 1999
Labels Verycords, Klonosphere, Season of Mist, Musicast Distribution, Pelagic Records, Kscope
Site officiel http://klonosphere.com/klone/
Composition du groupe
Membres Guillaume Bernard
Matthieu Metzger
Yann Ligner
Aldrick Guadagnino
Martin Weill (Live)
Enzo Alfano (Live)
Jean-Étienne Maillard
Florent Marcadet
Anciens membres Julien Comte
Laurent Thomas
David Ledoux
Mika Moreau
Hugues Andriot

Klone est un groupe de metal progressif français, originaire de Poitiers, dans le département de la Vienne. Le groupe est initialement formé en 1995 sous le nom de Sowat. En 1999, Sowat se renomme Klone.

Après la sortie de deux démos en 2002 et 2003, Klone sort, en , Duplicate, un premier album auto-produit. Klone sort, en 2008, l'album All Seeing Eye, qui suit en 2010, de Black Days. Klone sort en 2012 l'album The Dreamer's Hideaway. En 2017, Klone sort l'album live acoustique intitulé Unplugged. Le dernier album Le Grand Voyage sort en 2019 et marque un tournant pour Klone en devenant le seul groupe français à signer sur le label anglais Kscope aux côtés de pilier de la scène progressif Katatonia, Porcupine Tree, Anathema,Steven Wilson.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1995–2007)[modifier | modifier le code]

L'histoire du groupe commence à Poitiers, dans le département de la Vienne, en 1995[2], avec la formation du groupe Sowat[1] par le guitariste et chanteur David Ledoux, le guitariste Guillaume Bernard, du bassiste Julien Comte et le batteur Laurent Thomas. Klone est à l'origine de la formation de Klonosphere, un collectif regroupant des groupes comme Hacride, Trepalium, Anthurus d'Archer, Mistaken Element ou Grotesque Through Incoherence. En 1997, Sowat sort un album auto-produit intitulé Korzeam. En 1999, Sowat se renomme Klone, et Mika Moreau (guitare) et Matthieu Metzger (saxophone/samples) rejoignent le groupe, David Ledoux se consacrant alors uniquement au chant.

Après la sortie de deux démos en 2002 et 2003, Klone sort, en , Duplicate, un premier album auto-produit sur lequel la formation pratique un groove metal où transparaissent les influences telles Devin Townsend, Meshuggah ou Coroner[3],[4]. Cette même année, David Ledoux est remplacé par le chanteur Yann Ligner (également chanteur de Mistaken Element). L'EP High Blood Pressure sort en novembre 2004. En 2007, ils se produisent au Hellfest et signent avec le label Season of Mist[5].

Période metal (2008–2014)[modifier | modifier le code]

Klone sort, en 2008, All Seeing Eye, un album qui fait l'objet d'une sortie sur le marché américain[5].

En 2010, le groupe sort l'album Black Days sur lequel figure une reprise de la chanson Army of Me de Björk[2],[6]. En , ils jouent au festival néerlandais ProgPower Europe, et en décembre ils assurent la première partie de Helmet sur plusieurs dates en France. Au printemps 2011 le groupe assure la première partie de King's X sur leur tournée européenne. Klone sort la même année un single intitulé Eye of the Needle, une chanson composée de deux parties, une de 10 minutes et l'autre de sept minutes. Durant l'été, ils se produisent dans le cadre du Hellfest et du Motocultor Festival.

Klone sort en 2012 l'album The Dreamer's Hideway, sur lequel Doug Pinnick de King's X apparaît sur un titre. Ils en font la promotion en avec le Klonosphere Tour, une tournée française où ils partagent l'affiche avec Trepalium et Hacride. Klone et Trepalium enchaînent cette tournée avec une tournée européenne en ouverture de Gojira. Entre septembre et , le groupe tourne de nouveau en Europe, cette fois en ouverture d'Orphaned Land.

Here Comes the Sun (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

En date de 2015, le batteur Florent Marcadet joue aussi avec Hacride et Carpenter Brut[7]. Aldrick Guadagnino a aussi joué dans Trepalium ainsi qu'aux côtés de son père dans Blasphème. En 2015, le groupe sort l'album Here Comes the Sun qui marque une orientation vers le rock progressif plutôt que le metal. Klone en fait la promotion lors d'une tournée en ouverture du Devin Townsend Project et se produit à l'édition 2015 du Motocultor Festival. Après une tournée Européenne d'une cinquantaine dates, Klone est en route pour une tournée Australienne de 7 dates, une première pour le groupe qui fut surpris de constater qu'ils ont un vrai public venu les soutenir sur place. Le groupe se produit aussi en au Roadburn Festival, puis en mai joue en acoustique en ouverture de Anneke van Giersbergen lors de trois concerts à Paris et Lille.

En 2017, Klone, le noyau dur du groupe, composé de Yann Ligner, Guillaume Bernard et Aldrick Guadagnino, sort l'album acoustique intitulé Unplugged[8], enregistré dans des conditions live avec Armelle Dousset à l'accordéon et aux percussions.

Le septième album du groupe, intitulé Le Grand Voyage[9], sort le .

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Membres live[modifier | modifier le code]

  • Julian Gretz - basse (2013-2015)
  • Morgan Berthet - batterie (2013-2015)
  • Jelly Cardarelli - batterie (2016)
  • Jonathan Joly - basse (2019)
  • Armelle Dousset - accordéon (2016-2018)
  • Romain Bercé - batterie (2017-2018)
  • Enzo Alfano - basse (depuis 2020)
  • Martin Weil - batterie (depuis 2019)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Julien Comte - basse (1995-2003)
  • Laurent Thomas - batterie (1995-2006)
  • David Ledoux - guitare (1995-1999), chant (1999-2004)
  • Mika Moreau - guitare (1999-2012)
  • Hugues Andriot - basse (2003-2006)

Discographie[modifier | modifier le code]

Tournées[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Give Up the Rest
  • 2013 : Rocket Smoke
  • 2017 : Immersion (Unplugged)
  • 2017 : Nebulous (Unplugged)
  • 2019 : Yonder
  • 2019 : Breach
  • 2020 : Silver Gate


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Klone », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 21 février 2017).
  2. a et b « C H R O N I Q U E », sur Aux Portes du Metal (consulté le 21 février 2017).
  3. « Metal Sickness > Chroniques > Klone - Duplicate (Autopoduction - 2004) », sur Metal Sickness (consulté le 21 février 2017).
  4. « Rock > The Gathering, Klone, Anneke Van Giersbergen > Review Concert / Klone et Anneke en acoustique (mai 2016) », sur w-fenec.org (consulté le 21 février 2017).
  5. a et b (en) « France's KLONE Signs With SEASON OF MIST », sur Blabbermouth.net, (consulté le 20 février 2017).
  6. cyrod, « Klone - Black Days - [CHRONIQUE] METAL », (consulté le 21 février 2017).
  7. « INTERVIEW : CARPENTER BRUT », sur sensationrock.net, (consulté le 16 octobre 2016)
  8. « Regardez “Immersion”, un clip du groupe de metal Klone en version acoustique », sur Télérama, (consulté le 19 janvier 2017).
  9. « Klone - Le Grand Voyage », sur La Grosse Radio Metal, (consulté le 22 septembre 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]