Klaus Schwab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schwab.
Klaus Schwab
Klaus Schwab - World Economic Forum Annual Meeting Davos 2007 cropped.jpg

Klaus Schwab à Davos en 2007.

Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Klaus Martin SchwabVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions

Klaus Schwab, né le 30 mars 1938 à Ravensbourg en Allemagne, est un ingénieur et économiste allemand. Il fonde en 1971 le Symposium européen du management[1], organisé à Davos en Suisse, qui deviendra en 1987 le Forum économique mondial[2].

Origine et formation[modifier | modifier le code]

Fils d'industriels[3], Klaus Schwab est titulaire d'un doctorat en sciences de l'ingénieur de l'École polytechnique fédérale de Zurich (1966), d'un doctorat en sciences économiques de l'Université de Fribourg (1967) et d'une maîtrise en administration publique (MPA) de l'Université Harvard (1967)[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il débute sa carrière professionnelle à la fin des années 1960 en tant que professeur de management industriel à l'Université de Genève, où il enseigne jusqu'en 2002[2], tenant au titre de "professeur"[5].

World Economic Forum (Davos)[modifier | modifier le code]

En 1971, marqué par la lecture et le succès du "Défi américain" de Jean-Jacques Servan-Schreiber, il organise en 1971 le Symposium européen du management, s'adressant d'abord à un public européen[6].

Il est principalement connu comme président, depuis sa création, du forum économique mondial (World Economic Forum), fondation à but non lucratif dont le siège est à Genève. Ce forum est surtout renommé par sa réunion annuelle à Davos, en Suisse, qui réunit des dirigeants d’entreprise, des hommes ou femmes politiques du monde entier ainsi que des intellectuels et des journalistes, afin de débattre des problèmes les plus urgents de la planète, y compris dans les domaines de la santé et de l’environnement.

Moins libéral qu’on le dit souvent, il déplore en 2009 : « J’ai créé le forum il y a quarante ans pour que les PDG rencontrent la société civile mais au fil des ans, leurs politiques de rémunérations ont rapproché les PDG des actionnaires et, parallèlement, les actionnaires sont devenus court-termistes. Il faut reconstituer un ethos professionnel ».

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Klaus Schwab est le père de Nicole Schwab, cofondatrice du Gender Equality Project, qui encourage les entreprises à favoriser la diversité[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « A l'origine du Forum de Davos », France Culture,‎ (lire en ligne)
  2. a et b « Klaus Schwab, le directeur du Forum de Davos est devenu le maître des maîtres du monde », FIGARO,‎ (lire en ligne)
  3. « Klaus Schwab: "Les dirigeants devront mieux écouter les peuples" », rts.ch,‎ (lire en ligne)
  4. « Klaus Schwab: Executive Profile & Biography - Bloomberg », sur www.bloomberg.com (consulté le 23 janvier 2018)
  5. Frédéric Therin, « Klaus Schwab, le Forum de Davos, c'est lui », Le Point,‎ (lire en ligne)
  6. « Klaus Schwab, l'étonnant fondateur du Forum de Davos (archives) », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  7. « Les 20 femmes qui font la Suisse », Bilan,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :