Klô Pelgag

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Klô Pelgag
Description de cette image, également commentée ci-après
Klô Pelgag lors du festival « Musique d'ici et d'ailleurs » en 2014.
Informations générales
Nom de naissance Chloé Pelletier-Gagnon
Naissance (32 ans)
Sainte-Anne-des-Monts, Québec, Canada
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Art pop, Pop baroque
Instruments Chant, piano, guitare
Années actives 2009 à aujourd'hui
Labels Secret City Records
Site officiel klopelgag.com

Klô Pelgag, de son vrai nom Chloé Pelletier-Gagnon[1], est née le [2] à Sainte-Anne-des-Monts en Gaspésie au Québec[3]. Elle est une chanteuse[4], pianiste[5], auteure-compositrice et guitariste québécoise. Elle est la petite-nièce du pianiste-compositeur André Gagnon[6].

Biographie[modifier | modifier le code]

Inspirée par l'art visuel (Botero, Dali, Magritte), la littérature et le théâtre (Vian, Ionesco), le cinéma (André Forcier, Jean-Claude Lauzon) et la musique (Vigneault, Debussy, Brel, Zappa), Klô Pelgag se met à composer dès son adolescence[7],[8].

Dès 2009, elle participe à de nombreux concours et remporte les honneurs. Elle a notamment été lauréate du Cabaret du bout du monde 2009[9] à Gaspé, de Ma Première Place-des-Arts 2010 (prix Richard-Desjardins)[10], du Tremplin de Dégelis 2010 [11], du Festival Vue sur la relève 2011, Festival International de la chanson de Granby 2012[12].

Klô Pelgag sort un premier EP éponyme [13]le , coréalisé par Yves Desrosiers. Son premier album L'Alchimie des monstres[14], paraît quant à lui en 2013.

Elle reçoit la distinction Révélations[15] chanson Radio-Canada 2014-2015

En , lors de la 36e édition du Gala de l’ADISQ, elle remporte le prix Félix de la révélation de l'année, décerné par l'ADISQ[16].

Elle remporte en France le prix Barbara en 2014, ainsi que le Grand prix de la Francophonie remis par l’Académie Charles Cros en 2015.

Le à l'occasion du dernier concert de la tournée L'Alchimie des monstres au Club Soda de Montréal, elle se fait raser le crâne sur scène pour sensibiliser le public aux actions de l'association Leucan[17].

Elle sort un nouvel album intitulé L'Étoile thoracique en . Il lui vaudra plusieurs honneurs et reconnaissances en 2017 présence de l'album sur la longue liste du prix Polaris 2017, le prix Rapsat-Lelièvre et le prix Félix-Leclerc de la chanson (volet québécois), le prix de la chanson SOCAN pour «Les ferrofluides-fleurs», co-écrite avec Karl Gagnon alias VioleTT Pi.

La même année, elle reçoit quatre Félix lors de la 39e édition du Gala de l'ADISQ : Album de l'année - Alternatif, Album de l'année - Choix de la critique, Réalisateur de disque de l'année (remis à Sylvain Deschamps) et Auteur-compositeur de l'année[18].

En 2020, Klo Pelgag a sorti son troisième album intitulé, Notre-Dame-des-Sept-Douleurs. Notre-Dame-des-Sept-Douleurs est la municipalité de l'Île verte, dans le Bas-St-Laurent, qui a marqué l'enfance de l'artiste. Cet album démontre la perception de Klo Pelgag sur cette municipalité, qui existe géographiquement mais qui est totalement différente dans sa tête. Lorsqu'elle était enfant, le nom de ce village la terrifiait[19].

En raison de la pandémie, Klo Pelgag met sur pied un spectacle en ligne en avril 2020. Intitulée le spectacle spectral, cette œuvre reprend les chansons de son dernier album Notre-Dame-des-Sept-Douleurs ainsi que des chansons de ses précédents albums. [20]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2009 :
    • Lauréate du concours Le Cabaret du bout du monde qui la mènera aux Rencontres qui chantent (Vue sur la relève, Francofête Moncton, Petite-Vallée)
    • Lauréate du concours Fais-moi une scène de Carleton
  • 2010 :
    • Lauréate du Tremplin de Dégelis
    • Lauréate du prix Richard Desjardins lors de Ma Première Place des Arts
    • Participation aux Rencontres d'Astaffort de l’automne (école de Francis Cabrel)
  • 2011 :
    • Finaliste et lauréate de cinq prix au Festival international de la chanson de Granby (dont Festival d'été de Québec, Francofête en Acadie et les Rencontres d'Astaffort)
    • Prix Georges Dor (Chante en français)
  • 2012 : Lauréate du Prix Miroir (Célébration de la langue française) au Festival d'été de Québec
  • 2013 : Lauréate du prix des diffuseurs européens et du prix du Cirque du soleil lors de la Bourse RIDEAU
  • 2014 :
  • 2015 :
    • Récipiendaire du Prix Barbara remis par la ministre française de la culture Fleur Pellerin
    • Nomination aux Juno Awards dans la catégorie Album francophone de l'année
  • 2016 : Récipiendaire du prix Dédé Fortin
  • 2017 :
    • Lauréate de quatre Félix sur 11 nominations aux galas de l'ADISQ[22]
    • Lauréate du Prix de la chanson SOCAN, volet francophone, pour la pièce «Les ferrofluides-fleurs», coécrite avec Karl Gagnon alias VioleTT Pi.
    • L'Étoile thoracique fait partie de la longue liste du Prix Polaris
    • Lauréate du prix Félix-Leclerc de la chanson, volet québécois.
    • Lauréate du prix Rapsat-Lelièvre pour l'album L’Étoile thoracique.
  • 2018 : Récipiendaire du Félix de l’interprète féminine de l’année
  • 2021 :
    • Nomination aux Juno Awards dans la catégorie Album francophone de l'année et pochette de l'année
    • Nomination aux Chroniques lycéennes 2021-2022 de l'Académie Charles-Cros pour sa chanson J'aurai les cheveux longs de l'album Notre-Dame-des-Sept-Douleurs[27]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

2012: EP

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Klô Pelgag: «L'écriture est un besoin viscéral» », sur lematin.ch, (consulté le ).
  2. Lebrun Sophie, « Klô Pelgag, la fièvre des mots », sur lalibre.be, (consulté le )
  3. Hélène Hazéra, « Klô Pelgag », sur franceculture.fr, (consulté le ).
  4. Kathryne Lamontagne, « L’univers éclaté de Klô Pelgag », sur journaldemontreal.com, (consulté le ).
  5. Philippe Papineau, « La douce folie métaphorique de Klô Pelgag », sur ledevoir.com, (consulté le ).
  6. André Duchesne et Josée Lapointe, « Le pianiste et compositeur André Gagnon meurt à 84 ans », La Presse,‎ (lire en ligne)
  7. Thierry Dupin, « L’univers surréaliste de Klô Pelgag », sur www.franceinter.fr, (consulté le )
  8. « Klô Pelgag - Preste - Spectacles et tournées », sur www.preste.ca (consulté le )
  9. « Francomix »
  10. « Klô Pelgag »
  11. « Festival Tremplin de Dégelis / lauréats », sur www.festivalletremplin.com
  12. « Festival International de la chanson de Granby »
  13. « Journal Métro - Klô Pelgag: un disque nommé EP », sur www.journalmetro.com, (consulté le )
  14. Alice Gancel et Valérie Lehoux, « Klô Pelgag, l'extra terrestre de Montréal », sur telerama.fr, 18 juin 2014, mis à jour le 23 septembre 2014 (consulté le )
  15. Révélations
  16. Julie Ledoux, « Klô Pelgag : La révélation de l’année de l’ADISQ de retour au Boquébière », sur voir.ca, (consulté le )
  17. Leucan
  18. « Gala de l'ADISQ 2017 », sur ici.radio-canada.ca, (consulté le )
  19. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Un nouvel album pour Klô Pelgag », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  20. « Le gâteau vidéo de Klô Pelgag pour son nouveau spectacle », sur Le Devoir (consulté le )
  21. « ADISQ / Lauréats »
  22. a et b « ADISQ / Nominations »
  23. « LOJIQ »
  24. « Radio-Canada »
  25. « Académie Charles-Cros »
  26. « La Presse »
  27. « Sélection 2021-2022 », sur Académie Charles-Cros (consulté le )
  28. Patrice Demailly, « Klô Pelgag, sensation québécoise - Premier album, L'alchimie des monstres », sur rfimusique.com, (consulté le ).
  29. Mathieu Valiquette, « Le fabuleux voyage de Klô Pelgag à Notre-Dame-des-Sept-Douleurs », sur https://www.icimusique.ca/, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]