Kjell Eriksson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eriksson.
Kjell Eriksson
Description de cette image, également commentée ci-après
Kjell Eriksson en 2002
Naissance (64-65 ans)
Uppsala, Drapeau de la Suède Suède
Activité principale
Distinctions
Auteur
Genres

Œuvres principales

  • La terre peut bien se fissurer
  • Le Cercueil de pierre
  • La Princesse du Burundi
  • Le Cri de l'engoulevent

Kjell Eriksson, né en à Uppsala, est un écrivain suédois. Ses romans, principalement des romans policiers, sont publiés en français par la maison d'édition Gaïa[1]. Il est traduit par Philippe Bouquet.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Knäppgöken (1993)
  • Frihetsgrisen (1995)

Romans policiers[modifier | modifier le code]

  • Den upplysta stigen (1999)
  • Jorden må rämna (2000)
    Publié en français sous le titre La terre peut bien se fissurer, Larbey, Gaïa éd., 2007 ; réédition, Arles, Actes Sud, Babel noir no 40, 2010
  • Stenkistan (2001)
    Publié en français sous le titre Le Cercueil de pierre, Larbey, Gaïa éd., 2008 ; réédition, Arles, Actes Sud, Babel noir no 33, 2010
  • Prinsessan av Burundi (2002)
    Publié en français sous le titre La Princesse du Burundi, Larbey, Gaïa éd., 2009 ; réédition, Arles, Actes Sud, Babel noir no 49, 2011
  • Nattskärran (2003)
    Publié en français sous le titre Le Cri de l'engoulevent, Larbey, Gaïa éd., 2010 ; réédition, Arles, Actes Sud, Babel noir no 94, 2013
  • Nattens grymma stjärnor (2004)
    Publié en français sous le titre Les Cruelles Étoiles de la nuit, Larbey, Gaïa éd., 2012 ; réédition, Arles, Actes Sud, Babel noir no 146, 2015
  • Mannen från bergen (2005)
    Publié en français sous le titre L'Homme des montagnes, Larbey, Gaïa éd., 2013 ; réédition, Arles, Actes Sud, Babel noir no 168, 2016
  • Den hand som skälver (2007)
  • Svarta lögner, rött blod (2008)
  • Öppen grav (2009)

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Efter statarna - en ny tid (1995)
  • Simma i mörker (2012)

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]