Kiyomi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec gwiyomi song.

Citrus unshiu × Citrus sinensis

Description de cette image, également commentée ci-après

Photographie de fruits du Kiyomi, entier et coupé.

Classification
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Sapindales
Famille Rutaceae
Genre Citrus

Parent A de l'hybridation
Citrus unshiu
×
Parent B de l'hybridation
Citrus sinensis

Hybride

Citrus unshiu × Citrus sinensis
— auteur incomplet —, date à préciser

Kiyomi (清見, kiyomi?) est un fruit du genre Citrus produit par hybridation (Citrus unshiu × Citrus sinensis) d'un Miyagawa Wase mikan et d'un Citrus sinensis[1]. La nouvelle espèce a été le premiet tangor créé au Japon en 1949. Son nom provient de la contraction des noms du temple Seiken-ji (清見寺?) et du lagon Drapeau du Japon Japon proches de l'endroit où il a été mis au point (Shizuoka) et enregistré sous le nom "Tangor Nōrin No.1"[2] en 1979[3].

Les kiyomi sont doux. Le taux de sucre est habituellement de 11–12°Bx et atteint même 13°Bx dans de bonnes conditions. L'acide citrique est autour de 1%. Il n'a pas de pépins, et il est récolté au mois de mars[3]. Le goût est similaire au mikan, tandis que l'arôme est similaire à celui d'une orange.[citation nécessaire]

Kiyomi est monogerme, et est donc souvent utilisé pour produire de nouveaux hybrides comme le Dekopon.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Kiyomi at the National Agriculture and Food Research Organization (in Japanese)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Trovita sweet orange », University of California Riverside
  2. Tangor agricultural and forestry No.1 (タンゴール農林1号?)
  3. a et b (ja) Nishiura, Masao et al., « Kiyomi: A new variety of citrus », Bulletin of Fruit Tree Research Station B, Ministry of Agriculture and Forestry Japan, no 10:1-9,‎ 1983 (lire en ligne)