Kitty Hart-Moxon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kitty Hart-Moxon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Kitty Felix
Nationalité
Activité
Autres informations
Lieux de détention
Bergen-Belsen, Porta Westfalica concentration camp (d), Auschwitz (-), Gross-Rosen (depuis ), Salzwedel concentration camp (d) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Kitty Hart-Moxon, née en 1926 à Bielsko en Pologne, est une survivante britannico-polonaise de la Shoah. Déportée à Auschwitz en 1943 l'âge de 16 ans, elle a connu l'enfer d'autres camps. Peu après sa libération en , elle s'installe au Royaume-Uni avec sa mère et s'y marie. Elle consacra ensuite sa vie à témoigner à propos de la Shoah et écrit deux ouvrages autobiographiques.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Kitty Hart-Moxon est née Kitty Felix en 1926 à Bielsko en Pologne. Elle a un frère Robert, cinq ans plus jeune. En 1938, ses parents déménagent à Lublin.

En 1939, sa famille intègre le Ghetto de Lublin. Ils s'en échappent grâce à des faux papiers et s'installent à Bitterfeld. Le , elle est arrêtée avec sa mère par la Gestapo.

La déportation à Auschwitz[modifier | modifier le code]

Avec sa mère, elles arrivent le à Auschwitz. Elles sont affectées dans le secteur 'Canada' au tri des habits.

En , elle est prise avec plusieurs centaines de prisonniers pour se rendre au camp de concentration de Gross-Rosen. Chaque jour, les occupants du camp devaient travailler dans l'usine électronique Philips.

En , elle participe à la marche de la mort jusqu'à Bergen-Belsen.

Le , elle est libérée par les Américains. Avec sa mère, elles deviennent traductrice pour l'armée anglaise. Elles ne retrouvent aucune personne de leur famille.

Après la guerre[modifier | modifier le code]

En 1946, elles émigrent en Angleterre et y retrouvent un oncle. En 1949, elle épouse Rudi Hart. Ils auront deux enfants, David et Peter. En 1961, elle écrit son premier livre I am Alive qui sera suivi, vingt ans plus tard de Return to Auschwitz.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • I am Alive, 1961.
  • Return to Auschwitz, 1981.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]